CARENTAN LIBERTY GROUP

forum du Carentan Liberty Group
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Marc Bloch, grande figure de la Seconde Guerre Mondiale?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Marc Bloch, grande figure de la Seconde Guerre Mondiale?   Mer 21 Nov - 18:07

Cpt Scheffel's fighter a écrit:
Bonjour à tous,

Peut-on qualifier Marc Bloch de grande figure de la Seconde Guerre Mondiale? À première vue non, puisqu'à côté des Rommels, Patton, de Gaulle et autres généraux connus dans le monde, peu de gens, même "passionnés" connaissent Bloch en comparaison.

Toute la question est de savoir comment détermine-t-on qu'une personne est "une grande figure". Certes, dans le milieu de l'historiographie - pas seulement française je tiens à le signaler - il est l'un des plus grands. Mais la guerre mondiale est d'abord une guerre, avec tout l'aspect militaire qu'elle comporte. Bloch est un historien, et qui s'intéresserait à lui s'il ne connaît pas son rôle réel entre 1939 et 1944.

Marc Bloch nous a laissé un témoignage unique sur la campagne de 40 : celui d'un historien - donc spécialiste - qui connaît la chose militaire, puisqu'il était soldat durant la guerre qui devait être la "Der des ders", et surtout, c'est celui d'un officier au GQG, qui analyse, avec toute l'objectivité qui est la sienne malgré lui si j'ose dire, les raisons de la défaite française de 1940 (BLOCH M., L'étrange défaite).

Sa biographie, même si bien fournie pour les années d'Entre-deux-guerre, perd soudain, dés 1940, de matière. On en apprendra plus en consultant la revue qu'il a fondé avec son ami, Lucien Febvre (lui aussi, historien de renom de l'école des Annales), les Annales d'histoire économique et sociale (ayant changé de nom plusieurs fois ensuite°. On y voit, non seulement ses travaux avant la guerre, mais aussi des analyse de spécialistes soit qui l'ont cotoyé, soit qui l'ont étudié plus tard.

L'un des document les plus intéressant reste son testament spirituel, paru dans la numéro 1 - volume 8 de l'année 1945.

Mais l'une des choses qui - malgré qu'il ait pu pensé le contraire, ou voulu le contraire - influença sur son importance et sa place dans ce siècle c'est son origine juive. Il dira lui même :

"Je suis juif, sinon par la religion, que je ne pratique point, non plus que nulle autre, du moins pas la naissance. Je n'en tire ni orgueil ni honte, étant, je l'espère, assez bon historien pour n'ignorer point que les prédispositions raciales sont un mythe et la notion même de race pure une absurdité particulièrement flagrante, lorsqu'elle prétend s'appliquer, comme ici, à ce qui fut, en réalité, un groupe de croyants, recrutés, jadis, dans tous le monde méditerranéen, turco-khazar et slave. Je ne revendique jamais mon origine que dans un cas : en face d'un antisémite. Mais peut-être les personnes qui s'opposeront à mon témoignage chercheront-elles à le ruiner en me traitant de "métèque". Je leur répondrai, sans plus, que mon arrière-grand-père fut soldat en 93 ; que mon père, en 1870, servit dans Strasbourg assiégé ; que mes deux oncles et lui quittèrent volontairement leur Alsace natale, après son annexion au IIe Reich ; que j'ai été élevé dans le culte de ces traditions patriotiques, dont les Israélites de l'exode alsacien furent toujours les plus fervents mainteneurs ; que la France, enfin, dont certains conspireraient volontiers à m'expulser aujourd'hui et peut-être (qui sait?) y réussiront, demeurera, quoi qu'il arrive, la patrie dont je ne saurais déraciner mon cœur. J'y suis né, j'ai bu aux sources de sa culture, j'ai fait mien son passé, je ne respire bien que sous son ciel, et je me suis efforcé, à mon tour, de la défendre de mon mieux." (BLOCH M., L'étrange défaite, (...), pp.16-17)

Veuillez excuser la longueur du passage, mais il me paraissait important de bien comprendre son sentiment pour comprendre ses cinq dernières années de vie.

Bloch est juif, par la naissance comme il dit. Bloch est également soldat en 14-18 et en 40, amoureux de sa France, historien, et il deviendra naturellement résistant. Bloch sera, derechef, une victime du fameux Klaus Barbie. Il sera fusillé le 16 juin 1944 à Saint-Didier-de-Formans (Ain) par les Allemands. Il m'a semblé intéressant de revenir sur cet historien de génie, résistant, soldat, et témoin de la défaite de 40.


Dernier cliché connu de Bloch, en 1943

La discussion est lancée !
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Marc Bloch, grande figure de la Seconde Guerre Mondiale?   Mer 21 Nov - 18:07

Cpt Scheffel's fighter a écrit:
Citation :

TESTAMENT SPIRITUEL
DE
MARC BLOCH


Clermont-Ferrand,
le 18 mars 1941.

« Où que je doive mourir, en France ou sur la terre étrangère, et à quelque moment que ce soit — je laisse à ma chère femme, ou, à son défaut, à mes enfants, le soin de régler mes, obsèques -comme ils le jugeront bon. Ce seront des obsèques purement civiles ; les miens savent bien que je n'en aurais pas voulu d'autres. Mais je souhaite que ce jour-là, un ami accepte' de donner lecture des quelques mots que voici :

"Je n'ai point demandé que sur ma tombe fussent récitées les prières hébraïques, dont les cadences, pourtant, accompagnèrent vers leur dernier repos tant de rues ancêtres et mon père lui-même.

« Je me suis, toute ma vie durant, efforcé de mon mieux vers une sincérité totale de l'expression et de l'esprit. Je tiens la complaisance envers le, mensonge, de quelques prétextes qu'elle puisse se parer, pour la pire lèpre de l'âme. Comme un beaucoup plus grand que moi, je souhaiterais volontiers que, pour toute devise, on gravât sur ma pierre tombale ces simples mois : Dilexit veritatem.

« C'est pourquoi il m'était impossible d'admettre qu'en cette heure des suprêmes adieux, où tout homme, a pour devoir de se résumer soi-même, aucun appel fût fait en mon nom aux effusions d'une orthodoxie dont je ne reconnais point le credo.

"Mais il me serait plus odieux encore que, dans cet acte de probité, personne put rien voir qui ressemblât à un lâche reniement. J'affirme donc, s'il le faut, face à la mort, que je suis né Juif ; que je n'ai jamais songé à m'en défendre, ni trouvé aucun motif d'être tenté de le faire. Dans un monde assailli par la plus atroce barbarie, la généreuse tradition des prophètes hébreux que le Christianisme, en ce qu'il eut de plus pur, reprit pour l'élargir, ne demeure-t-elle pas une de nos meilleures raisons de vivre, de croire et de lutter?

"Etranger à tout formalisme confessionnel comme à toute solidarité prétendument raciale - je me suis senti, durant ma vie entière, avant tout et très simplement français. Attaché à ma patrie par une tradition familiale déjà longue, nourri de son héritage spirituel et de son histoire, incapable en vérité d'en concevoir une autre où je puisse respirer à l'aise - je l'ai beaucoup aimée et servie de toutes mes forces. Je n'ai jamais éprouvé que ma qualité de Juif mît à mes sentiments le moindre obstacle. Au cours des deux guerres, il ne m'a pas été donné de mourir pour la France. Du moins, puis-je, en toute sincérité, me rendre témoignage : je meurs, comme j'ai vécu, en bon Français."

Et Marc Bloch conclut par ce vœu qui n'étonnera personne de ceux qui l'ont connu, bien connu :

"Il sera ensuite, s'il a été possible de s'en procurer le texte, donné lecture de mes cinq citations".
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Marc Bloch, grande figure de la Seconde Guerre Mondiale?   Mer 21 Nov - 18:07

gennaker a écrit:
étant, je l'espère, assez bon historien pour n'ignorer point que les prédispositions raciales sont un mythe et la notion même de race pure une absurdité particulièrement flagrante, lorsqu'elle prétend s'appliquer, comme ici, à ce qui fut, en réalité, un groupe de croyants, recrutés, jadis, dans tous le monde méditerranéen, turco-khazar et slave.
Et tac! Ca c'est pas mal envoyé!

Et ça, cela confine au sublime...
A propos de la France...
"J'y suis né, j'ai bu aux sources de sa culture, j'ai fait mien son passé, je ne respire bien que sous son ciel, et je me suis efforcé, à mon tour, de la défendre de mon mieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Marc Bloch, grande figure de la Seconde Guerre Mondiale?   Mer 21 Nov - 18:08

jaumont a écrit:
L'ironie du sort...

Ma façon de voir et comprendre ne sont que le bout de la lorgnette. Et cela en fonction de ma culture, pays, religion, ect ect...

Il y a surement sur terre un dieu pour chacun d'entre nous, pour autant que la vie et le respect de l'autre soient intègres.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marc Bloch, grande figure de la Seconde Guerre Mondiale?   Aujourd'hui à 5:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Marc Bloch, grande figure de la Seconde Guerre Mondiale?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marc Bloch, grande figure de la Seconde Guerre Mondiale?
» La meilleure photo d'action de la Seconde Guerre Mondiale
» Les armes d'infanterie de la Seconde Guerre Mondiale
» LA VIE DES CIVILS DURANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE
» comédie musicale - festival autour de la vie durant la seconde guerre mondiale - we du 17/18 mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARENTAN LIBERTY GROUP :: Divers Sujets :: Pour poster des sujets divers-
Sauter vers: