CARENTAN LIBERTY GROUP

forum du Carentan Liberty Group
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Kasserine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11694
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Kasserine   Jeu 22 Nov - 13:49

gennaker a écrit:
19 au 25 février 1943...

La bataille de Kasserine consiste en fait en une série de batailles qui se sont déroulées autour de la passe de Kasserine, une dépression de trois kilomètres à travers le massif de la dorsale tunisienne de la chaîne de l'Atlas. La ville de Kasserine quant à elle se situe à l'ouest de la Tunisie.
Les forces de l'Axe engagées sont essentiellement issues de l'Afrika Korps sous les ordres du maréchal Erwin Rommel et de la 5e Panzerarmee sous le commandement d'Hans-Jürgen von Arnim. Les forces alliées dépendent du 2e corps de l'armée américaine commandée par le Major General Lloyd Fredendall.
Cette bataille est la première rencontre à grande échelle des forces américaines et allemandes durant la Seconde Guerre mondiale. Les troupes américaines sans expérience du feu sont envoyées au combat de façon maladroite par leur commandement. Les conséquences sont dramatiques pour elles avec des pertes élevées et un repli de plus de 80 kilomètres par rapport à leurs positions d'origine à l'ouest de Faïd

Le 19 février 1943, Rommel lance plusieurs patrouilles offensives et constate que la passe de Kasserine est le meilleur endroit pour envisager un assaut. Le lendemain, il dirige personnellement l'attaque menée par la toute nouvelle 10e Panzerdivision détachée par la 5e Panzerarmee déployée dans le nord. Il espère ainsi capturer les dépôts de ravitaillement américains alors que la 21e Panzerdivision poursuit son attaque vers le nord à travers la trouée de Sbiba.
En quelques minutes, les lignes américaines sont percées. Leurs armes légères et chars légers ne font pas le poids face à l'équipement plus lourd des Allemands.. Les Panzer IV et Tigre allemands mènent leurs attaques sans difficulté face aux chars américains M3 Lee et M3 Stuart disposant d'une puissance de feu moins importante et pilotés par des équipages bien moins expérimentés.

Dès le second jour de l'offensive, deux ds trois groupements tactiques américains sont bousculés et le troisième est globalement hors de combat. Après avoir traversé la passe de Kasserine, les forces allemandes se scindent en deux colonnes. Erwin Rommel reste avec le groupe principal de la 10e Panzerdivision qui suit la route vers le nord en direction de Thala. Dans le même temps, une force italo-allemande se dirige vers le nord-ouest en progressant sur une route plus au sud avec pour objectif Haïdra.
De nombreuses troupes se retirent en abandonnant leur équipement sur le terrain. La route est désormais grande ouverte et les dépôts de ravitaillement de Tébessa sont désormais à portée de main. Mais la résistance acharnée de petits groupes américains isolés derrière les lignes ennemies ralentit sérieusement la progression des forces de l'Axe. Ainsi, au second jour de l'offensive, des opérations de réduction des poches de résistance mobilisent l'infanterie alors que le fer de lance blindé progresse toujours le long des deux axes d'attaque.


Dans la nuit du 21 février, des éléments de la 10e Panzerdivision se postent à proximité de Thala, une ville disposant de deux liaisons routières vers Tébessa. Si Thala tombe et que la 10e Panzerdivision prend la route la plus au sud vers Tébessa, la 9e division d'infanterie américaine se retrouverait coupée de son ravitaillement et le groupement tactique B de la 1re division blindée serait encerclé entre la 10e Panzerdivision et les troupes italo-allemandes progressant le long de la route située plus au sud. Au cours de cette nuit, de petites unités françaises, britanniques et américaines arrivent à rejoindre leurs lignes et renforcent la garnison de Thala. Toute l'artillerie de la 9e division d'infanterie, soit 48 pièces, vient également renforcer les lignes durant la nuit après trois jours de marche. Lorsque la bataille reprend le lendemain, les défenseurs sont bien plus forts. Ils sont composés essentiellement d'infanterie britannique largement appuyés par l'artillerie américaine.
En raison de ses lignes très étirées et du manque de ravitaillement, Rommel décide de stopper son offensive. Craignant que la 8e armée britannique de Montgomery puisse traverser la ligne Mareth rapidement si elle n'est pas renforcée, le « renard du désert » désengage ses troupes et se replie vers l'est. Le 23 février, une attaque aérienne américaine de grande envergure sur la passe de Kasserine précipite le repli des troupes de l'Axe et les Alliés reprennent la passe le 25 février.


La bataille de Kasserine montra l'infériorité du Stuart M3 face aux chars allemands. À la mi-1943, plus aucun M3 n'était au combat sur le théâtre européen. Le commandant du 2e corps américain, Lloyd Fredendall, fut relevé de son commandement et ne prendra plus part à une action militaire jusqu'à la fin de la guerre. Le 6 mars, le général George Patton prend le commandement du 2e corps américain avec pour mission d'en améliorer l'efficacité. Bradley est nommé assistant du commandant de corps.

La passe de Kasserine...
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
 
Kasserine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tunisie - Passe de Kasserine 1942- M3 Medium tank LEE MKI - Tamiya 1/35 - réf= 35039-1900

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARENTAN LIBERTY GROUP :: US ARMY STORIE :: Histoires Diverses-
Sauter vers: