CARENTAN LIBERTY GROUP

forum du Carentan Liberty Group
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bloody Omaha en Italie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11694
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Bloody Omaha en Italie...   Jeu 22 Nov - 14:57

Maczuga a écrit:
Aller boom !

J'ai été depuis un certain temps attiré à la recherche de cet évènement très peut connu du grand publique, ce pourquoi il fut nécéssaire, ce pourquoi il avait échoué... C'est l'histoire de plusieurs centaines de Texans, qui avait déjà été durement éprouvé aux combats de Salerno ou de San Pietro...

L'histoire n'est pas forcément evidente à comprendre, du fait de l'organisation des choses... J'ai retrouvé sur google earth l'endroit même ou les régiments de la 36th Division ont combattus lors de ces deux jours...

----------------------------------

J'ai eu 184 hommes ... 48 heures plus tard, J’en avais 17. Si ce n'est pas de l’assassina en masse, je ne sais pas ce que c'était. " Captain Zerk Robertson de Merkel, Texas, Commandant de la Love Company du 141st Regiment.

À la mi janvier 1944, la lenteur, devait donner un grand coup jusqu’à la péninsule Italienne, et cela faisait déjà 4 mois que les alliés étaient là, à cherché de brisé les défenses ennemis affreusement redoutable. Avec le débarquement amphibie d’Anzio, le commandant de la 5th Army, Mark Clark, craignez que les troupes débarqués ne soient repoussés à la mer par les troupes allemandes présente autour de Rome. Il voulait tenter d’attirer les allemands plus au sud de Rome et d’Anzio en ordonnant une attaque de la 36th Texas Division sur le Rapido au sud de Cassino. Il y avait même un peut d’espoir pour que l’attaque de la division réussissent avec un renfort de blindés de la 1st Armored Division en prenant d’assaut la vallée de la rivière Liri voir même au delà.
Clark réussie à prendre son premier objectif, mais échoua lamentablement sur le second. La bataille du Rapido, ou « Bloody River » comme ceux qui y avaient été l’appelaient, fut un désastre à l’échelle d’Omaha Beach, sans avoir eu le même impact médiatique, ou aussi bien retenu que le désastre de Bloody Omaha.

Le plan des Alliés était de faire une percé énergétique contre la ligne Gustav dans les alentours de la rivière Rapido autour de San Angelo, qui était un point stratégique pour les forces allemande. En outre, Clark voulu infliger des dégâts important aux forces ennemis, pour que le Feld-Maréchal Kesselring puisse envoyer des renforts allemands hors de la zone d’Anzio, en les envoyant sur la ligne Gustav. Clark demanda au 10th British Corps, dirigé par le lieutenant général Richard McCreery, d’attaquer la ligne Gustav le 18 Janvier à 3 points clés. La 5th Division Britannique devait attaquer à travers la rivière Liri près de Minturno sur la côte ouest de l’Italie. La 56th Division Britannique devait attaquer sur la Liri près de Castelforte. Puis enfin la 46th Division Britannique devait de même attaquer la Liri près de Sant Ambrogia et surtout continuer d’avancer pour aller sécuriser les hauteurs de Sant Apollinaire qui dominé la zone d’assaut de la 36th Texas du 2nd US Corps situé à Saint Angelo.
Le commandant de la 36th Division, à ce moment la, était le général Fred Walker (30 ans de carrière, et avait servit dans la 3rd Infantry durant la première guerre !), qui était très réservé par rapport aux plans de l’opération, et aussi par rapport aux actions que devait entreprendre les hommes de sa division. Fred Walker demanda au général Clark, si la 46th Division Britannique ne prenait pas les hauteurs au dessus d’Apollinaire. Ceci aurait des conséquences désastreuses.

Sur les plans de la prise de la vallée du Liri, McCreery sentait que son 10th Corps était trop étendu sur le front et ne voulait pas forcé sur son avance de peur de se battre avec trop peu de troupes ayant pour conséquence, de lourdes pertes. Ceci conduit à la prévisible conséquence désastreuse de la mise en retard de son 10th Corps de… 24 heures ! En sachant très bien qu’il faisait enrager Clark, alors que, malgré les premiers succès il ne voulait pas prendre les hauteurs d’Apollinaire sans avoir de pont sur la Liri derrière eux. L’attaque de Clark n’avait plus aucune surprise, mais il avait maintenant deux options. Tout d’abord, Clark pouvait, mais pas de façon réaliste, retarder l’assaut de la 36th Texas Division sur le Rapido, parce qu’il était déjà retarder sur le 22 Janvier, qui était la date prévu pour l’opération Shingle ; le débarquement d’Anzio. L’assaut du Rapido était nécessaire pour s’assurer que Kesserling aurait à déployer ses troupes de réserve hors de Rome et de la zone de combat d’Anzio.

Clark aurait put avoir un succès certain à l’opération, mais il était limité par les actions entreprie par les actions du 10th British Corps, mais il ne pouvait pas attendre. Clark déclara que l’opération devait se dérouler comme prévu. L’infanterie Texane et le général Walker en feront les frais.
Toutes ces querelles ne signifié par forcément que l’action de la division été déjà inévitablement voué à l’échec, mais c’était quasiment certain. La 36th Division avait déjà combattu très durement dans la région de San Pietro dans son long combat jusqu’au Rapido. Ils étaient fatigués, et les pertes avaient étaient remplacés par bien trop de bleu. Cependant, le plus important était que la 36th Division était souvent appelé et attirés pour les missions difficiles que personne d’autres ne voulait. Dans ce cas, ils pouvaient avoir raison, la croyance en une unité de combat était contagieuse et celle-ci devait presque toujours gagné.
Le 20 Janvier, le XII Air Support Command fait 124 sorties avec 64 P40 qui ont pour mission de détruire des points de défense à Sant Angelo, 36 A20 et 24 autres P40 doivent détruire des routes et des positions d’artillerie aux alentours de Cassino.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11694
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Bloody Omaha en Italie...   Jeu 22 Nov - 14:58

Maczuga a écrit:
L’assaut avait été soigneusement préparé en détail et précédée par des patrouilles de reconnaissance, de l’approvisionnement en matériel de pontage, de l’ouverture d’un passage d’un champ de mine jusqu’au site de franchissement, ainsi que d’un soutien d’artillerie.

C’est le 141st et le 143rd Regiment qui devait être engagé lors de la traversée. La traversée du Rapido devait s’effectuer dans la nuit du 20 jusqu’au petit matin du 21 Janvier. Les éléments de tête devaient traverser avec des bateaux puis être suivie par des engineers (Able Company du 19th Engineer Battalion) qui devaient construire des ponts Bailey pour le reste des troupes qui devaient les suives. C’était un plan simple et clair, mais les forces d’assaut furent sous-équipées pour une telle opération et mal renseigner. Le meilleur moyen de s’en sortir était d’être bien coordonnés, c’était évident pour beaucoup, mais pour beaucoup d’officiers de la 36th, les choses à faire étaient nombreuses et très compliqués. Certain exercice de base, tel que le franchissement de cours d’eau par bateau, ont étaient effectué sur le Volturno, mais rien égalant l’échelle de l’ampleur d’une tel opération aussi difficile. Les engineers avaient reçu leurs équipements appropriés très lamentablement et reçu très peu de soutien de la part de la V Army. Plutôt que d’avoir des DUKW et des passerelles spécialement conçu, les engineers reçurent des canoës pneumatique, des chalands en bois et des passerelles à posés sur des pontons. Ajouté à cette confusion, aucune route réel n’existé jusqu’aux sites de franchissement du fleuve et la zone était ouverte aux observateurs allemands. Les engineers devait aussi désamorcés les mines durant la nuit, tant bien que mal, l’infanterie, du trainer ses bateaux et tout ses équipements par eux même.

Maczuga a écrit:
L’opération commença… Tout le monde devait suivre, de manière chaotique, dans un très épais brouillard. Beaucoup de bateaux furent endommagés par l’artillerie et l’infanterie allemande avant même d’avoir commencé la traversé. Beaucoup ne reçurent aucune formation pour savoir comment diriger, et gérer la trajectoire d’un bateau, et même que le nombre de rame nécessaire n’avaient pas été reçu. L’infanterie trébuchée dans l’obscurité à travers les passages de mines, les bateaux et le matériel faisait du bruit sur tout le chemin, et un groupe s’était égarer dans un champ de mine, d’autres s’égarer, ce qui retarder continuellement l’assaut. Les allemands furent alertés par le bruit et commencèrent à mettre à mal les malheureux Texans. Dans la B Company du 141st, le commandant fut tué, le commandant en second blessé, et 30 hommes avaient déjà été tués avant même d’avoir atteint la rivière. Lorsque certain commencèrent à voir le Rapido, ils constatèrent que la rivière était étroite, mais profonde, avec un courant très puissant.

Des éléments du 1st Battalion du 141st Regiment commence à traversé le Rapido à 19h05 le 20 Janvier, suivi de près, plus au sud, par le 143rd Regiment qui traverse à 20h. Peut avant 20h, 14 bataillons d’artillerie firent feu. Les assaillants sont aussi couverts par les mortiers du 2nd Chemical Mortar Battalion.

Le 1st platoon de la Charlie Company du 143rd est la première unité à avoir franchis le fleuve par bateau, peu après l’heure H. Une passerelle fut placé 20 minutes après 20 heures, mais fut détruite très peut de temps après.
Etant donné que les bateaux revenait sur la rive alliés, les allemands détournèrent leur tir sur les bateaux, ainsi qu’aux hommes des Baker & Charlie Company des deux côtés de la rivière.

Beaucoup de bateaux coulèrent ou furent touchés par des tirs ennemis. Honteux pour la 36th, mais un petit nombre d’homme, même trop, refusèrent d’y aller, tombant exprès dans la rivière pour éviter la traversé.

To be continued...

Maczuga a écrit:


Entre 0:06 et 0:25 le franchissement du Rapido (unité et jour inconnu...). C'est une vidéo très rare vu les circonstances et la violence des combats... Voyez comment le courant est fort.

Maczuga a écrit:
À 21h45, seul le 1st Platoon de la Charlie Company était de l’autre côté de la rive. Le platoon avait maintenant beaucoup de victime.
Le 2nd Battalion, lui ne participe pas à la première attaque et est tenu en réserve.

Beaucoup de ceux qui arrivèrent à traversé étaient trempés et épuisés. Chacun des deux régiments obtinrent des pertes très importantes, mais ne pouvaient pas faire suivre les Engineers, ou ces derniers ne pouvaient pas garder leur passerelles intactes après quelques heures, du fait du tir ennemie. Juste avant la lumière du jour, des petites forces des deux régiments avaient à leur disposition des ponts à peine tenable, construit par les engineers. En 4 heures, environs 100 hommes des Able, Baker et Charlie Company, du 141st Regiment avaient traversé sur une passerelle construit par eux. Bientôt, ce tout petit moyen de communication était détruit par les tirs allemands.

D’autres bateaux furent trouvés pour récupérer les pertes de la compagnie Charlie qui étaient du côté de la rive ennemi.

À 22h55, le commandant du régiment le colonel Martin (143rd Regiment Commander) alla sur la rivière accompagné du Brigadier Général Paul W. Kendall, Executif Officer de la 88th Infantry, arrivé fraichement en Italie. Kendall voulait voir de près les combats en Italie. Martin et Kendall trouvèrent le major David Frazior, commandant du 1st Battalion du 143rd Regiment, qui essayer, en vain d’obtenir plus de bateaux. Etant donné qu’aucune troupe du génie semblait être disponibles dans les environs, Martin pris une partie de la Baker Company pour ramené des bateaux. Il y trouva un lieutenant et 28 hommes du 19th, tapis au fond de leurs foxholes. Ils les firent sortir de leurs trous. Martin aida ses fantassins à transporter 5 bateaux en les mettant à l’eau.

À 5 heures du matin le 21 Janvier, les Able et Baker Company du 143rd réussirent à traversés avec quelques gars du génie est des passerelles.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11694
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Bloody Omaha en Italie...   Jeu 22 Nov - 14:58

Maczuga a écrit:
Peu après minuit, le Colonel Martin téléphona au commandant du 3rd Battalion, le Major Louis H. Ressijac : "What is the situation?" demanda t’il.

« Nous avons quelques bateaux et une passerelle » Le Major Ressijac répondit. « Mais nous ne savons pas quel chemin prendre à travers le champ de mine. Je suis à la recherche d’un gars du génie. »

« Quand est-ce que votre bataillon aura mis ses bateaux à l’eau et commencera t’il à traversé ? » Martin demanda.

« Dans une heure » Ressijac promis.

Une heure plus tard, Ressijac indiqua par téléphone qu’il avait perdu 4 bateaux, ce lui qui rester seulement 5 bateaux et une passerelle. À 2h55 le 21 Janvier, Martin téléphona à nouveau « Avez-vous des bateaux qui ont franchis la rivière ? »

« Oui » Ressijac réponda, « Des camions avec 5 bateaux sont passés il y a 45 minutes. »

Mais le feu était trop intense pour tenter un tel passage, et la confusion était générale. Personne ne réussit à traversé la rivière. Ressijac avait perdu trop de temps à réfléchir pour comment traversé.
Au bout de sa patience, le colonel Martin le démit de son commandement et c’est le Lieutenant Colonel Paul D. Carter qui le remplace.
Le Lieutenant Colonel Carter ne pouvait pas faire grand-chose non plus à cause du chaos qui régner et à vite abandonner tout espoir de traversé avant l’aube.

Les positions américaines sur le côté ennemi de la rivière étaient très fragiles et furent rapidement intenable et catastrophique en ce milieu de mâtiné du 21 Janvier.
Le Colonel William Martin Regimental Commander du 143rd ordonne au 1st Battalion de revenir sur son point de départ, étant les cibles privilégiées des allemands, qui était aussi par la suite harcelé par les tirs de chars ennemis depuis les hauteurs. L’ordre de repli est donné à 7h16. À 10h, le régiment « entier » a retraversé.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11694
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Bloody Omaha en Italie...   Jeu 22 Nov - 14:59

Maczuga a écrit:
Cela permis aux allemands de concentrer tout leurs tirs au nord, sur le secteur du 1st Battalion du 141st Regiment. Les Able et Baker Company du 141st essayer de s’enterré. Aucune communication ne put être établie. Ce bataillon fut par la suite bloqué, et ne put jamais être sauvé.

À midi, le 21, Clark et Keyes, commandant du 2nd US Corps, exigèrent une nouvelle traversée avec des nouveaux bateaux. Walker était aussi pour, mais seulement pour récupérer le 1/141 perdu, voulant les récupérés sous le couvert de l’obscurité.

Lors de la réunion des officiers pour la seconde traversé, le Colonel Martin accusa les hommes du 19th Engineer pour l’échec le de première traversé. « Il semble que la nuit dernière », déclara Martin « Ils n’ont pas conduit les troupes à travers les passages ». Ils n’avaient pas non plus envoyé assez de bateaux sur les berges du fleuve.

Le Colonel Martin se tourna vers le Major Berry commandant du 1st Battalion du 19th Engineer en leur demandant s’ils allaient faire mieux que l’autre soir et s’il y avait assez de bateaux pour l’attaque.

« Je pense » répondit Berry un peut vaguement. « Il y a 10 bateaux dans la zone du 3/143. Et il y a en faite 2 bateaux dans la zone du 1/141. 17 bateaux peuvent être disponibles au total. »
Comme ce n’était pas suffisant, Berry rajouta : « Nous avons 72 canoë pneumatique qui peuvent être gonflés, ils peuvent vous êtres mis à disposition ».

Etant donné que la réponse de Berry était imprécise, Martin répondit : « Et combien des 72 bateaux vous utilisez pour vos passerelles ? »

Si Berry avait répondu, cela ne fut pas retenu… Martin n’accordé pas trop d’importance à cela, et fit un discours encourageant : « Messieurs, vous devez le faire » a-t-il dit. « Cette opération est vital, et j’espère que vous êtes dans l’armée depuis assez longtemps pour savoir que nous pouvons accomplir n’importe quel mission qui nous est assignée. » Ce qui aurait du être prouvé hier soir. « Parmis les différents facteurs qui ont contribués à l’échec » déclara Martin. « C’était le grand nombre d’homme qui se plainé et essayer de revenir en arrière sous prétexte d’être malade. »

Keyes exigea que la nouvelle offensive devrait avoir lieu dans l’après midi, mais divers problèmes fit que le sauvetage par le 1st et le 3rd Battalion du 143rd ne s’était pas produit pour 14h et fut retardés jusqu’à 16h, pareil pour le reste du 141st à 21h qui eu aussi de lourde perte de ses 2nd et 3rd Battalion.

Au nord de Sant Angelo les hommes du 141st Regiment attaques à 21h le 21 Janvier. Les troupes avaient trouvés la plupart de leurs bateaux defectueux. Les quelques bateaux endomaggés disponibles étaient suffisant pour ramené une petite partie de la Fox Company 5 heures après. Les hommes de la Fox avaient éliminés les fantassins et les mitrailleuses ennemies qui faisaient feu sur la zone de franchissement. À ce moment, à 2 heures du matin le 22 Janvier, les engineers installe deux passerelles improvisées. Deux heures plus tard, le reste du 2nd Battalion était sur la rive ennemie. Plus tard, un tiers des passerelles disponible avaient été installé. Plus tard les compagnue du 3rd Battalion traversèrent. À l’aube toutes les troupes étaient de l’autre côté. Après avoir retraversé, les 2nd et 3rd Battalion du 141st Regiment, essayèrent de retrouvé les hommes du 1st Battalion, sans succès.
Les deux bataillons avaient réussi à avancé d’un kilomètre au delà de la rivière, et la, après avoir subi de lourdes pertes, les hommes s’enterrèrent.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11694
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Bloody Omaha en Italie...   Jeu 22 Nov - 14:59

Mc LOS a écrit:
Ca c'est du sujet !
Bravo.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11694
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Bloody Omaha en Italie...   Jeu 22 Nov - 14:59

Maczuga a écrit:
Les allemands purent reconcentrés un fort tir défensif sur les points de passage du 143rd Regiment, Le 3rd Battalion avait traversé avec des canoës pneumatique. Le Colonel Martin ordonna au 2nd Battalion de suivre le 3rd Battalion. La George Company devait rester en arrière pour fournir une couverture aux engineers et aux Easy et Fox Company qui avaient réussi à traversé la rivière, en gardant un passage ouvert pour une passerelle.

Sur un autre site de passage du 143rd, le 1st Battalion c’était également préparé à la retraversé du fleuve à 16h. À 18h35, les A & B Company étaient dispersés partout sur les bateaux. Il était impossible de tous ce suivre à cause du feu nourrie. La Charlie Company commença à traversé à 22h25. Une heure et demi plus tard, une partie de la compagnie réussi à rejoindre les autres fantassins sur la rive opposée. Lorsque le commandant du bataillon, le Major Frazior su que ses unités avancées était bloqués à environ 200 mètres au-delà de la rivière, il traversa le Rapido pour faire avancé la situation. Ses effots furent vains. La résistance était trop forte.

Les deux passages des régiments avait établi un périmètre de défense du côté allemand, mais pas assez grand pour une défense constante des deux côtés de la rivière. Ces attaques n’étaient pas mieux que les précédentes. En faite, la nouvelle traversée était exactement la même que la précédente, mais en pire. Le 2nd Battalion réussi à traversé à minuit, et put avancer de 500 mètres au delà de la berge, sur le flanc gauche de ce qui resté du 3rd Battalion.

À 22h30, tous les bateaux assignés au 3rd Battalion du 143rd Regiment sont détruits.

Maczuga a écrit:
Dans le secteur du 141st, à 00h55, les engineers, après une recherche effréné, trouvèrent l’équipement servant à la construction d’un pont Bailey, et commencèrent à amené les camions vers le site de construction du pont. 8 heures plus tard, malgré les efforts héroïques des troupes du génie et à cause du sol boueux et le feu ennemi continu, le travail ne put jamais être réellement fait. À 09 heures 45 le travail doit être suspendu et il ne sera jamais repris. Les passerelles qui avait soutenu les points de passage, ont étaient emportés par le courant ou détruite par le feu ennemi, bien que les engineers réussirent à garder une passerelle intact pendant un certain temps.

À 1h35, le 22 Janvier, le Major Frazior téléphone par radio au commandant du régiment, le Colonel Martin et lui dit qu’il a été blessé « Deux de mes doigts ont étaient arrachés » était son rapport au colonel. Martin envoya alors un nouveau commandant prendre le relais, le Lieutenant-Colonel Michael A. Meath. Meath finit par réussir à rejoindre Frazior et prendre le commandement du 1st Battalion, après presque 3 heures et demi !

À deux heures du matin le, les hommes du 19th Engineer avait réussi à construire quelques passerelles et Bailey Bridge pour que l’infanterie avancé soit renforcé par d’autres troupes et des blindés. (jamais cet infanterie ou ces blindés n'arrivèrent, et les points de passage furent tous détruit par la suite)
L’obscurité et la fumée empêchée aux observateurs d’artillerie de pouvoir effectué des tirs de contre-batterie.

Entre 4 heures et 6 heures 30, 300 obus viennent s’abattent sur le poste de commandement de la division, faisant plusieurs victimes.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11694
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Bloody Omaha en Italie...   Jeu 22 Nov - 15:00

maxtrooper44 a écrit:
Ouuuhhha j'adore Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11694
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Bloody Omaha en Italie...   Jeu 22 Nov - 15:00

Maczuga a écrit:
À 5 heures du matin, les 3 commandants de compagnie du 1st Battalion sont touchés. L’unique passerelle et tous les bateaux utilisés par le bataillon sont détruits. Une heure et demie plus tard, les ingénieurs avaient mis en place deux passerelles. Mais celle-ci devait servir uniquement à ramenés les hommes à se replié. Le Lieutenant Colonel Meath estima, qu’au levé du jour sa force combattive sur la rive opposée était tombée à 250 hommes.
Les efforts pour obtenir d’autres ponts sur la rivière un peut plus important étaient quasi vain et inutile.

À 6h55, le Major Berry, commandant du 1/19 Engineer informa le colonel Martin que les équipements pour la mise en place d’un pont étaient trop loin des sites de franchissements pour poursuivre les travaux. Plusieurs camions qui étaient chargés de ramené le materiel étaient tombés dans les fossés. La construction d’un Bailey sur la rivière n’était qu’à 5 % construit et avait durée 4 heures ! Selon les éstimations de Berry, le pont pourrait être terminé d’ici 15 heures de l'après midi « Si l’ennemi ne nous dérange pas. »

À 7h15, le Colonel Martin dit à Berry que le pont devait être construit malgré le feu ennemi. « Pourquoi Berry n’utilisez vous pas de fumigène ? »

Berry dit qu’il utilisé déjà des pots fumigènes.

Martin lui dit qu’il aller en avoir plus.

Alors que le commandant du régiment tenté d’obtenir plus de pots fumigène, les unités de la tête de pont avait beaucoup de peine.

Les hommes étaient piégé par les tirs de mitrailleuses et l’énorme réseau défensif, complété par de très lourd tir de mortier ainsi que des Nebelwerfer « Mini la râleuse ». À 9 heures le 22, le 3rd Battalion était à court de munitions.

À 10 heures, le 1st Battalion avait une tête de pont peu profonde avec les Able & Baker et une partie de la Charlie Company. Au nord le 3rd Battalion avait une tête de pont d’environ d’environs 500 mètres de profondeur (depuis le 21) avec les Item et King Company qui défendait efficacement, mais avec beaucoup de peine le territoire conquis. La Item Company avait été gravement désorganisé suite à de lourdes pertes. Le 2nd Battalion qui avait renforcé le 3rd Battalion, avec les Easy et Fox Company avait avancés de 300 mètres au delà de la rivière, tandis que la George Company devait protéger le passage d’une passerelle.

Tous les travaux pour ériger des ponts Bailey avait stoppé. Le Général Kendall trouva un groupe de gars du génie dans des foxhole à environ un mile et demi à l’endroit ou se trouvé le fleuve « Ils étaient tapis à l’intérieur et avaient peur ». Kendall transmis par radio au colonel Martin « Le travail n’a pas encore commencé pour ces bailey […] Je les aie sortis et je leur ai envoyé sur le chemin pour accéder au site de la construction du pont ». Mais les gars du génie se diriger vers la rivière à contrecœur… Il n’avait pas anticipé, Kendall rajouta, « ils ont accomplit leur truc ».
Il n’y avait plus d’espoir qu’un pont soit de nouveau construit.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11694
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Bloody Omaha en Italie...   Jeu 22 Nov - 15:00

Maczuga a écrit:
À midi. Le réapprovisionnement depuis la berge de la rivière, mené pendant la nuit, avait été établi malgré le tir de suppression ennemie. Le 1st Battalion du 143rd, après la perte de son commandant et de tous ses commandants de compagnie était gravement désorganisé.

Pourtant, dans la confusion et l’intense feu nourri ennemi, de nombreux soldats accomplirent des actes de bravoure incroyable. Le sergent Thomas E. McCall de Viedersburgh en Indiana, servant dans la Fox Company du 143rd Regiment, commandé une machine-gun section et fournissait un feu de couverture pour ceux qui traversé la rivière. Il s’exposé au feu ennemi qui déferlé sur le terrain. Il était un calme inhabituel, et très soudé aux hommes de son combat team, qui était très efficace. Il les conduisit à travers les barbelés et plaça personnellement les armes de ses deux squads sur des positions couvrant son bataillon. Un obus atterrit près de l’une de ces positions, tuant l’assistant gunner, blessant le servant et détruisant la mitrailleuse. Même si les obus tombaient tout autour, McCall rampé et prodigué les premiers soins aux blessés, avant de les trainés en sécurité. Les autres membres de la deuxième machine gun squad avait également été blessé, laissant McCall comme étant le seul pouvant se battre dans sa section.

Le sergent ramassa la dernière mitrailleuse en état de marche et courur en avant avec l’arme à la hanche. Il est arrivé à environ 30 mètres devant une position allemande ou il tira deux salves, tuant ou blessant tout les soldats ennemis mettant leurs armes hors état de nuire. Une autre mitrailleuse ennemie ouvrit rapidement le feu et il se précipita dans cette position en tirant à nouveau à la hanche et tuant quatre servant. Une troisième mitrailleuse, situé à 50 mètres sur ses arrières commença à lui tiré dessus. McCall repéra sa position et se dirigea vers elle en tirant un feu écrasant contre elle en tirant à la hanche. Il fut gravement blessé et capturé durant cetet dernière tentative, mais ses actions permirent de stabiliser la position du bataillon, et il fut plus tard décoré de la Medal of Honor.

Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11694
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Bloody Omaha en Italie...   Jeu 22 Nov - 15:01

Maczuga a écrit:
En dépit de ces actes individuels de courage, les tentatives de percé des lignes allemandes par le 2nd et le 3rd Battalion furent vaine, et les attaques furent bloqué puis repoussé. À midi, la situation était désastreuse. Et toutes les unités voulaient se retirer, mais tout leurs bateaux avaient était détruit, et les misérables passerelles construit par les engineers avaient également étaient détruites. Les communications sont également coupées.

À Cassino, c’était : la Hollow Victory. (que l’ont pourrait traduire par « la fausse victoire »)

Keyes exigea que le 142nd Regiment soit engagés. Walker hésita, mais fut au final d’accord. Bientôt, les pertes étaient devenues trop importante, et l’attaque fut annulée à 12h40 lorsque les 3 bataillons du 142nd virent qu’ils étaient malmenés. Ce qui rester des deux régiments se retirèrent du mieux qu’ils pouvaient, mais depuis le 1er jour on eu plus jamais de nouvelle du 1/141.

La situation du 141st Regiment au nord de Sant Angelo commencé à se détérioré. À 13 heures, toutes communications radio étaient coupés.
À 15 heures, tous les commandants de compagnie du 2nd et 3rd Battalion du 143rd Regiment étaient touchés. À 16 heures, tous les commandants de compagnie des deux régiments excepté un, avaient été tués ou blessés.

Maczuga a écrit:
L’approvisionnement et l’évacuation été impossible, mais les hommes s’accrochés. Puis à 17h, le 22 janvier, les allemands lancèrent une contre-attaque, frappant les américains sur trois côtés. Bien que le ravitaillement en munition était très faible –il n’y avait pas du tout de ravitaillement- la première contre attaque allemande fut repoussé et infligea beaucoup de pertes à l’ennemi, mais une demi heure à peine plus tard, un deuxième assaut eu lieu.

Ce qui rester des deux régiments se replièrent comme ils pouvaient.

Les tirs américains, qui était de moins en moins fréquent continuèrent trois heures de plus.

Entre 18h et 19h une quarantaine de fantassin qui avait lutté en arrière garde se replièrent en nageant dans les eaux glacé du Rapido ou en pagayant sur des troncs d’arbres ou des débris jusqu’à la berge allié.

À 20 heures on entendait alors plus que des armes allemandes. Les pistolets-mitrailleurs allemand était encore entendu jusqu’à minuit le 22 contre les résistants américains. Quelques un encore revinrent à la nage…
Certains furent capturés très tôt le matin du 23 Janvier. Ce qui rester des deux régiments se replièrent comme ils pouvaient.

La bataille du Rapido était terminée.

Les chiffres sont désastreux…

Dans la mâtiné du 23 les survivants du 141st Regiment sont comptés, il n’y en avait plus que quelques un… Le 1st Battalion n’avait plus que 398 hommes ; le 2nd, 309 et le 3rd plus que 283.
Les chiffres s’élevèrent qu’un petit peut, lorsque les derniers trainards rejoignirent leurs unités. La 36th Texas avait perdus 1681 hommes - 143 tués, 663 blessés, quelques 875 disparus -. Il faut aussi rajouter les pertes dans les unités rattachées…
Plus tard, il y eu confirmation de 500 soldats américains capturés par la 15e Division de Panzer Grenadier.

La 36th Texas cessa d’exister comme une unité apte au combat. La 15e Division de Panzer Grenadier eu quant à elle 64 tués et 179 blessés. Clark eu atteint ses objectifs d’envoyer des allemands hors de la zone de combat d’Anzio, pour les envoyés plus au sud, à Cassino. Cependant, Clark fut embarrassé, les renforts allemands n’étaient pas destinés à la 36th Division, mais au 10th British Corps.

Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11694
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Bloody Omaha en Italie...   Jeu 22 Nov - 15:01

maxtrooper44 a écrit:
Merci pour se récit Maczuga toujour un plaisir de te lire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11694
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Bloody Omaha en Italie...   Jeu 22 Nov - 15:02

Maczuga a écrit:
Merci pour ton interet Max !

Loïc.

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bloody Omaha en Italie...   Aujourd'hui à 11:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Bloody Omaha en Italie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bloody Omaha en Italie...
» Halloween en Italie
» La storia dell'Unità d'Italia per ragazzi a fumetti - L'histoire de l'unification de l'Italie pour les enfants en bande dessinée
» Bloody Sunday de Paul Greengrass (2002)
» l italie a moto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARENTAN LIBERTY GROUP :: US ARMY STORIE :: Histoires Diverses-
Sauter vers: