CARENTAN LIBERTY GROUP

forum du Carentan Liberty Group
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Il y a 68 ans...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Il y a 68 ans...   Jeu 22 Nov - 21:16

Maczuga a écrit:
Salut à tous,

ce week-end je pars pour une reconstitution en hommage au 517th PRCT, dans les Alpes Maritimes. J'aurais une pensé particulière, aussi, pour les 1000 pertes du 442nd Regimental Combat Team pour secourir "The Lost Battalion", encerclé par les allemands à Bruyères, dans les Vosges... Si j'ai le temps, je vous fairais un petit topo sur le 442nd RCT, sinon, petit rappel des mauvais début des Nisei...


Le 442nd Regimental Combat Team est une unité de la taille d’un régiment, composé presque entièrement de soldat d’origine Japonaise qui s’est porté volontaire, même si leurs familles ont fait l’objet d’internement. Le 442rd était une force autonome qui combattit avec de rare distinction en Italie, dans le sud de la France, les Vosges, jusqu’en Allemagne. Le 442rd RCT est considéré comme le régiment d’infanterie le plus décoré de l’histoire des Etats-Unis d’Amérique. On lui attribua 8 Presidential Unit Citation, ainsi que 21 Medal of Honor ! La devise du 442rd était « Go for Broke ». (le tout pour le tout)
La plupart des Americano Japonais qui ont combattu pendant la seconde guerre mondiale étaient des Nisei. Des Américains d’origine Japonaise née aux Etats-Unis.

Peu de temps après l’attaque de Pearl Harbor du 7 Décembre 1941, les Américano Japonais ont d’abord étaient classé en 4C (ennemi étranger) et ne peuvent pas être incorporés. Le 19 Février 1942, le président Roosevelt signa le décret 9066.
Bien que le décret ne se réfère pas spécifiquement aux personnes d’ascendance japonaise, il permis l’internement de ces personne. En Mars 1942, le Lieutenant-General John DeWitt, à la tête de la Western Defense Command et de la Fourth Army publia le premier des 108 proclamations militaires qui entraina le déplacement et l’internement forcé des Nisei dans des camps d’internement ou y logés 110 000 personnes d’ascendance Japonaise sur la côte Ouest.

À Hawaii, la loi martiale avait été instauré, avec des couvres feux et des blackout. Une grande partie de la population était d’origine japonaise (entre 150 et 400 000 en 1937), et l’internement fu jugé peu pratique, surtout pour des raisons économiques. Si le gouvernement avait interné les Américano-Japonais et les immigrants à Hawaii, l’économie n’aurait pas survécu. Lorsque le ministère de la guerre a demandé la suppression des soldats d’origine japonaise du service actif au début de 1942, le Général Delos Emmons, commandant de l’armée américaine à Hawaii a décidé de rejeter ceux de la Garde National à Hawaii, qui était principalement composé d’étudiants du Reserve Officers' Training Corps de l’université d’Hawaii. Mais, il garda les 1300 Americano Japonais du 298th et 299th Regiment de la National Guard d’Hawaii. Les déchargés de la National Guard demanda au Général Emmons de pouvoir contribué à l’effort de guerre. La demande fu accepté et ils formèrent un geoupe de travail appelé Varsity Victory Volunteers, qui devait effectué divers travaux de construction militaire.
Emmons, inquiets quant à la loyauté des soldats américano-japonais dans l’éventualité d’une invasion japonaise, recommanda au ministère de la guerre que le 298 et 299 Regiment soit organisés comme un Hawaiian Provisional Battalion et envoyé à l’entrainement. Le transfert fu autorisé et le 5 Juin 1942, le Hawaiian Provisional Battalion se mit en route pour la formation. Is arrivèrent à Oakland en Californie, le 10 Juin 1942. Le bataillon fut désigné comme le 100th Infantry Battalion (Independant), le « One Puka Puka »


Alors que les volontaires du Varsity Victory Volunteers prouvèrent leur dévouement aux Etats-Unis, le 100th Battalion avait très bien fonctionné sur sa formation. Le 1er février 1943, le gouvernement américain renversa sa décision comme quoi, les Américano-Japonais devait servir dans les forces armés. Il approuva la création d’une unité de combat Americano-Japonaise.
Quelques jours plus tard, le gouvernement exigea que tous les internés répondent à un questionnaire de fidélité, qui fut utilisé pour intégré les Nisei pour le projet.
La question 27 du questionnaire été : « Êtes-vous prêt à servir dans les forces armées des Etats-Unis dans les missions de combat quand on vous l’ordonnera ? » Et la question 28 : « Voulez-vous prêter serment d’allégeance sans réserve, aux Etats-Unis d’Amérique et de défendre fidèlement les Etats-Unis contre une attaque partiel ou complète des forces étrangères ou national, et renoncer à toutes formes de fidelités ou d’obéissance à l’empereur du Japon ou de tout autre gouvernement étrangé de pouvoir et d’organisation ? »

Prêt d’un quart des Nisei répondirent par la négative ou par des réponses nuancées à ces deux questions. Certains l’ont laissé vide. (Ce refus fait l’objet de No-No Boy) Mais plus de 75 % ont indiqué qu’ils étaient prêt à s’engager et prêter serment d’allégence aux Etats-Unis, ce qui fit appelé 1500 volontaires Hawaïen et 3000 autres de la partie occidentale. Environ 10 000 hommes d’Hawaii avait été viré. L’annonce avait été accueillit avec moins d’enthousiasme sur le continent où la grande majorité des hommes en âge, d’origine Japonaise et leurs familles ont étaient détenus dans les camps d’internement. L’armée révisa le quota, appelant 2900 hommes d’Hawaii et 1500 de la partie occidentale. Seulement 1256 du continent étaient volontaires. Le président Roosevelt annonça la formation du 442rd Regimental Combat Team en disant « l’Américanisme n’est pas, et n’a jamais été une question de race ou de leur ascendance. » En fin de compte, le projet a été instauré afin d’obtenir plus d’Americano Japonais du continent et qui constitué une grande partie des 14 000 hommes qui ont servit dans les rangs du 442rd RCT.
Après un entrainement à Camp McCoy dans le Wisconsin et le champ Shelby dans le Mississipi, le 100th Battalion était prêt à être déployé, mais le général Eisenhower refusa. Le général Mark Clark, commandant de la 5th Army accepta l’offre et le 100th partit le 11 aout de Shelby en train jusqu’au Camp Kilmer, New Jersey, puis pour la Méditerranée le 20 Aout 1943.
Maczuga a écrit:
En ce soir du 30 Octobre, je rend hommage aux 800 Nisei du 442nd Regimental Combat Team qui donnèrent leurs vies, et leurs sang il y a 68 ans, pour sauvé les 211 hommes du 1st Battalion, 141st Regiment de la 36th Texas... Go for Broke !



Four-Forty-Second Infantry— We're the boys of Hawai'i nei— We'll fight for you And the Red, White and Blue, And go to the front... And back to Honolulu-lulu. Fighting for dear old Uncle Sam Go for broke! HOOH! We don't give a damn! We'll round up the Huns At the point of our guns, And vict'ry will be ours! GO FOR BROKE! FOUR-FOUR-TWO! GO FOR BROKE! FOUR-FOUR-TWO! And vict'ry will be ours!
Maczuga a écrit:
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
 
Il y a 68 ans...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARENTAN LIBERTY GROUP :: AIRBORNE STORIES :: Histoire Diverses-
Sauter vers: