CARENTAN LIBERTY GROUP

forum du Carentan Liberty Group
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Capture du 326th Airborne Medical Company à Bastogne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Capture du 326th Airborne Medical Company à Bastogne   Jeu 22 Nov - 21:47

gennaker a écrit:

Le 326th Airborne medical Company fut mis en alerte le 17 décembre 1944 avec ordre de former un convoi motorisé et de quitter Mourmelon pour Bastogne en Belgique, afin d'apporter un soutien médical, de soins et d'évacuation à la 101st Airborne. Le personnel et tout l'équipement de la compagnie fut ainsi chargé à bord de camions et prit la route vers 20 heures le 18 décembre. Après une route de nuit, la compagnie arriva à destination vers 10 heures le 19 décembre.
Le poste de première urgence du 326th AMC s'installa immédiatement près de Herbaimont en Belgique, et dès 11 heures, commença à accueillir des blessés.

Le CO, Major William E Barfield de Georgie, et le Lt Col David Gold, de New York, chirurgien de la division, partirent en reconnaissance et prirent contact avec le CO du 64th Medical Group, afin d'arranger l'évacuation des blessés du poste de première urgence vers le 107th Evacuation Hospital installé à Libin en Belgique. Ils récupérèrent en chemin quelques ambulances de l'hôpital.

A 10 heures 30 ce 19 décembre, les jeep-ambulances de la compagnie, sous la direction des officiers de la compagnie en charge de l'évacuation des blessés, furent envoyées vers les chirurgiens de régiments et de bataillons dans et aux alentours de Bastogne, de la manière suivante :
- 327th Glider Infantry Regiment, 4 jeeps, 2nd Lt William Dennis, PC, Pennsylvania.
- 501st Parachute Infantry Regiment, 5 jeeps, 1st Lt George V. Evans, BI, Illinois.
- 502nd Parachute Infantry Regiment, 4 jeeps, 1st Lt Henry Barnes, MAC, Michigan.
- 506th Parachute Infantry Regiment, 4 jeeps, 1st Lt Charles S. Phalen, Jr., MAC, Wisconsin. Ces jeeps ambulances servirent à transporter les blessés des centres de premières urgences de bataillons jusqu'au centre de tri de la division.
A 16 heures 30 le 19 décembre, le CO forma un convoi de 5 ambulances chargés de patients, la première évacuation de blessés de la division vers le 107th Evacuation Hospital à Libin. Sur le chemin du retour, le convoi tomba sur un pont détruit et à cause de cela, ajouté à un épais brouillard et la proximité d'ennemis infiltrés, le CO fit demi tour et ramena le convoi vers le 107 th Evacuation Hospital afin d'y passer la nuit. L'évacuation des blessés des différents régiments engagés vers vers les centres de tri divisionnaire continua jusqu'à 21 heures 30 le 19.
A 21 heures 30, deux véhicules chargés de blessés furent envoyés par le centre de premiers secours du 501st PIR vers le centre de tri divisionnaire, sous la direction du capitaine Carlos D Lancaster, 501st PIR, de New Mexico. A 23 heures 30, ces personels et leurs véhicules n'étaient toujours pas rentrés.
A minuit, le Lt Phalen, officier chargé de l'évacuation du 327th GIR, essaya d'amener des blessés au centre de tri divisionnaire. Il fut arrêté par les avant postes du 327th GIR qui l'informèrent qu'apparemment, les allemands avaient capturé ou détruit la compagnie d'évacuation de la division. Lt Phalen retourna vers le centre de premiers secours du 501st PIR et raconta l'incident au chirurgien.
Le capitaine Jacop Pearl, du 326th AMC, qui avait réussi à s'échapper quand le centre de tri fut capturé vers 22 heures 30, a écrit le rapport suivant :

A environ 22 heures 30 ce 19 décembre, une force ennemie estimée à 6 véhicules blindés, supportés par environ une centaine de soldats, et se dirigeant vers le sud ouest venant d'Houffalize par la route N 26, attaquèrent le centre de tri de la division géré par le 326th AMC. Tout le centre médicalisé fut arrosé à la mitrailleuse par les half tracks pendant plus de 15 minutes. Les tentes dans lesquels des traitements médicaux étaient appliqués furent touchées par les rafales. Six camions de la division partirent en flamme, et illuminèrent si bien tout le secteur qu'on pouvait distinctement voir les croix rouges sur les tentes. les tirs de mitrailleuse ont continué après l'incendie des camions et la nature de notre camps était clairement identifiable par l'ennemi. Après la fin des tirs, un officier ennemi s'est approché de l'hôpital de campagne et a interrogé le Lt Col David Gold, chirurgien en chef de la division, et qui était l'officier le plus gradé présent . Après une petite discussion avec l'officier ennemi, le colonel a présenté la reddition du 326th Airborne Medical Company à l'ennemi. les allemands leur ont donné 30 minutes pour charger les personnels et leurs affaires dans des véhicules avant de les emmener vers les lignes allemandes.
Ont ainsi été capturés :
- 11 officiers et
- 119 personnels du 326th Airborne Medical Company
- 3 officiers et
- 2 personnels du bureau du chirurgien de la division 
- 4 officiers et
- 3 hommes du Team No. 15, 3rd Auxiliary Surgical Group
- 1 homme du Medical Company, Pfc Henry G. Sullivan, a été tué.
Au total 18 officiers et 125 hommes furent perdus. 2 medical officers, 2 dental officers, 4 medical administrative officers et approximativement 113 hommes demeuraient dans l'organisation médicale de la division.

A 21h 30 le 19 décembre, deux véhicules remplis de blessés furent envoyés par l'Aid station du 501 PIR vers le centre de tri de Bastogne, sous la direction d'un chirurgien dentiste. A 23 h 30, il n'y avait toujours pas de nouvelles d'eux.

A minuit le 19 décembre, l'officier chargé des évacuations au 327 GIR découvrit que l'hopital de campagne du 326th avait été capturé. Cette information remonta jusqu'au chirurgien du régiment le lendemain à 4 heures du matin.

A 6 heures 30 le 20 décembre, le 1st Lt Evans du 326th AMC lié au 501st PIR, confirma au G- 4 de la division la capture de l'hopital de campagne du 326th. Le probleme du traitement et de l'évacuation des blessés fut évoqué. Le G 4 spécifia qu'une aide médical avait été montée avec les chirurgiens du VIII ème Corps et que la 429th Medical Collecting Company allait installer ses tentes à Jodenville, afin d'évacuer les blessés de la division.
La nécessité d'un point de rassemblement des ambulances à Bastogne était essentielle et il fut installé dans le poste de secours du 501st par le Lt Evans, et pris en charge par les medics du 501st.

L'évacuation des blessés vers le 429th Medical Collecting Company commença dès 11 heures le 20 décembre et se poursuivit jusqu'à 17 heures le soir. Le froid, et le manque de lumière au centre de secours contraint les medics à se déplacer vers Molinfaing et de s'installer dans une école. l'évacuation rapide des blessés vers cette nouvelle Aid station fut ralentie par le brouillard et le traffic des convois militaires sur la N 85 entre Bastogne et Molinfaing.

Après 23 h 30 en ce 20 décembre, l'ennemi était parvenu à couper la route entre Bastogne et Neufchateau, dernière route d'évacuation vers l'arrière. Le nombre de blessés retenus à la Aid station du 501st et en attente d'évacuation se montait à 129 intransportables, plus 28 capables de marcher.

Le problème de manque d'espace et de manque de personnel fut abordé par le Lt Evans et le G-4 de la division. Il fut accordé à ce que le Major Martin L Wisely, chirurgien du 327th GIR s'occuperait de superviser les équipes médicales des 81st Abn AA Battalion, 326th Airborne Engineer Battalion, 101st Airborne Division Artillery et du 705th Tank Destroyer Battalion. Ces unités devaient former une seconde station de tri temporaire, ou hopital, pour le traitement des blessés de la ville assiégée. Cet hopital de campagne fut ouvert et commença à accueillir des blessés à 10 h 30 le 21 décembre. On y pratiqua des services médicaux parfaitement normaux.

L'Aid Station après la capture...


L'emplacement
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
 
Capture du 326th Airborne Medical Company à Bastogne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 9 juillet 1943 ; Husky
» Museum 101st Airborne de Bastogne
» Les paras de la Easy Company à l'assaut des canons de 105mm.
» Bastogne 2008
» Capture d'écran - logiciel freeware Pickpick

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARENTAN LIBERTY GROUP :: AIRBORNE STORIES :: 101 ème Airborne :: HeadQuarter-
Sauter vers: