CARENTAN LIBERTY GROUP

forum du Carentan Liberty Group
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Artilleurs Gliderists, héros des Ardennes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Artilleurs Gliderists, héros des Ardennes...   Jeu 22 Nov - 21:58

gennaker a écrit:
Ils sont une composante moins connue et moins célébrée des Airborne ; et pourtant....
Voici une unité Glider, artilleur décisive lors des premiers engagement de la bataille des Ardennes, le 907th Glider Field Artillery Battalion.


C'est en janvier 1942 que le 307th Ammunition train, unité qui s'était distinguée en Lorraine en 1917 sous les couleurs de la 82nd Division, fut redésigné 907th Glider Field Artillery Battalion et réactivé le 25 mars 1942 à Claibourne, sous le commandement du Lt Col Clarence F Nelson, qui devait conserver la tête de son bataillon jusqu'à la fin des hostilités. Le 907th était constitué des HQ, A et B Batteries.

Intégré à la 101st Airborne, le 907th GFAB a poursuivi sa formation à Claibourne avant de rejoindre Camp Shanks NY le 22 aout 43, prélude à l'embarquement le 4 septembre avec le reste de la division (502 PIR, 377th PFAB, Engineers, quartermaster, Signal et Ordnance Cy..) à bord du SS Strathnaver. Arrivée à Liverpool le 18 octobre (le strathnaver est tombé en rideau à Terre Neuve et les troopers ont terminé le voyage à bord du SS Ericson, et installation à Benham Valence Park près de Newbury.

L'artillerie aéroportée de la 101st Airborne, Brig General Anthony Mc Auliffe commanding, était constituée de :
101st Airborne Division
321st Glider FA Battalion (75mm)
907th Glider FA Battalion (105mm)
377th Parachute FA Battalion (75mm)
Le 463rd Parachute FA Battalion (75mm) destinée à la 17th Airborne, s'est "auto rattaché" à la 101st le 17 décembre à Mourmelon dès l'annonce de l'attaque allemande dans les Ardennes....


Normandie
Bien que le M3 105 mm Howitzer ne fut autorisé pour les Airborne qu'à partir de décembre 1944, le 907th en a été équipé dès la Normandie, ce qui en fait sa grande spécificité, à l'instar du 320th GFAB à la 82nd Airborne qui reçoit ses HM-3 avant la Sicile.

Le 907th GFAB, par manque de moyen aériens, a rejoint la Normandie par bateau, en compagnie du 321st GFAB et à bord su SS Susan B Anthony. Le bateau heurta une mine et coula à 7,5 miles au large de Port en Bessin, heureusement sans déplorer de pertes. Ce n'est que le 9 juin que le 907th a pu commncer à faire mouvement avec son matériel. A noter qu'un officier et 3 EM ont sauté le D Day. Pour sa première mission, le 907 a soutenu l'attaque du 502 sur St Côme le 10 juin. Il devait poursuivre jusqu'au 26 juin ses misions de support au 502 mais aussi au 501. Retour en Angleterre le 13 juillet. Pertes : 16 hommes (3 KIA)

Operation Market Garden

Le 907 faisait partie de la mission de renfort pour Market le 19 septembre. Brouillard et flak en alerte ont transformé la mission en SNAFU et seuls 24 des 550 hommes ont atteint la LZ à Son. Les 105 mm du 907 ont tiré en soutien du 501 du côté de Eerde et des ses dunes, théâtre d'âpres combats entre fallschirmjaeger et troopers du 501.
Le 907 a tenu la ligne jusqu'au 27 novembre et le retour à Mourmelon. Pertes : 107 hommes dont 69 MIA et 12 KIA


Ardennes
Le 18 décembre, le 907th arrive dans les environs de Bastogne. Le bataillon est intégré à la Team Cherry et supporte de nouveau le 501, 1 et 3rd battalion près de Mont, le long de la route entre Neffe et Bizory. Pertes : 28 (3 KIA)

Le 20 janvier, le bataillon est en Alsace et cette fois en soutien du 506 PIR vers Davendorf.

23 février 45 ; retour à Mourmelon

2 avril : entrée en Ruhr, du côté de Neuss puis Hehenberg.

Bataillon désactivé en Allemagne le 30 novembre 45.

Effectifs :

Normandie : 27 off et 527 EM
Market : 36 Off 489 EM
Ardennes : 25 Off 368 EM
Alasace-Allemagne : 24 off 359 EM

907th GFAB
HQ Battery
A et B Battery

LT Col Clarence Nelson CO 907 th
Captain Gerald J McGlone CO B/907th
Captain Lowell B Bigelow A/907

907th Gunners en Hollande...


Et dans les Ardennes....
gennaker a écrit:
Le Pack Howitzer 75 M8 equipait le 377th Parachute Field Artillery Batallion ainsi que le 321st Glider Field Artillery Batallion. En revanche, le 907th Glider Field Artillery Batallion apportait puissance et profondeur dans le soutien, avec l'emploi du 105mm M8.


Le Howitzer M-3 répondait aux critères recherchés par les troupes airbornes, un canon longue distance, léger et démontable. Il est crée en 1941 lors de sa mise sur pied des troupes airborne qui recherchent une pièce d'artillerie de qualité avec un calibre suffisant pour assurer un panel de missions d’'appui, tout en étant utilisable et aérotransportable dans un C-47, le poids ne devant pas excéder 1136kg et une portée de 6420m.

Sur la base d'un canon de 105mm M-2 raccourci monté sur un affut M-3 le même que celui du HM-1 pack How (sauf système de recul modifié), le HM-3 sur Affut M3 est mis en production.

Pour des raisons inconnue (en fait le HM-3 n’est pas encore bien au point) c'’est le 75mm How Pack M1 qui est retenu chez les troupes airborne (car disponible en grand nombre et facile à produire) mais en remplaçant les roue en bois pas des roues à pneu, il devient le How pack M-8. Mais il n’est pas parachutable, seulement transportable dans des gliders ou C-47.

En 1942, avec l’'avènement des Para Field Arty, il fallut trouver la solution à la livraison des canons par parachute. En septembre 42, le 75mm pack M8 voit la naissance des « containers » pour le parachutage. Il faudra attendre mai 1943 pour qu’il soit un élément standard dans l'’US Army. Démonté en 7 éléments (Paracrates), plus containers (parachest M8 contenant 10 obus), et d'’une charrette à bras, paracaison M9 avec un container en contreplaqué hexagonale (lors du parachutage le timon à bras, l'’essieu et les roues sont dans le container). Il peut transporter 8 obus.
Chaque ensemble de pièces est largué par un C-47 avec 9 éléments (7 pour le canon, un container d’'obus, et une charrette). Les munitions supplémentaires sont larguées par d'’autres missions. Parfois les 9 éléments portent le nom de Paracrate M1 à M9.

Après les premières opérations, les faiblisses dans le domaine d’'appui feu est ressenti par les troupes airborne. Le fait que la moitié des FA est aérotransporté, les sont américains toujours à la recherche d’'une pièce d'artillerie qui soit capable d'avoir une porté et puissance feu suffisante capable de soutenir en appui général, d'un emploi intensif, tout en étant assez "léger" et peu large pour être emporté par un planeur. Le HM-3 revient en odeur de sainteté.

Rapide comparaison des caractéristiques 75 -105

poids 607kg – 1131kg
élévation -5° à +45° - -9° à +65°
azimut 6° (3 à G et 3 à D) - 43° (22.5°G et 20.5° D)
poids moyen obus tirés 6.35kg – 15kg
vitesse sortie obus 372m/sec – 310m/sec
portée max 8375m-7584m
mise en batterie : 30 sec (3min si démonté) – 1 min
cadence de feu moyenne : 3-6cps/ min – 3-6cps/ min
Vitesse max tracté 16km/h – 40km/h

gennaker a écrit:
L'ennemi effectue sa percée la plus profonde. 19 Décembre 1944

lLaction a été décrite par un tireur du bataillon et par l'historien du 907 Robert Minick dans son livre "Kilogram".

"...Durant une patrouille qui permit à l'ennemi d'atteindre le point le plus proche du QG de la 101, le 1ere classe John C. Trowbridge rappelle une action qui colle avec un évènement ayant eu lieu dans le secteur de la batterie B durant le première nuit.
"Je ne sais pas qui reprit ce bosquet mais cette nuit là, une patrouille ennemie approcha jusqu'à une trentaine de metres de notre position.
Ramssmussen effectua les sommations d'usage, puis tira en même temps qu'une cal .50 des artilleurs, qui se trouvait derrière nous. Le matin suivant, nous trouvâmes un ennemi mort et entendîmes qu'un autre avait été fait prisonnier...3

Voici le récit de Bob Minick, fils de John, artilleur au 907th....
"Tard le soir du 19, une patrouille allemande de 20 à 40 hommes s'infiltra accidentellement dans les positions de la batterie B.
Ayant apparemment perdue le sens de l'orientation dans le brouillard épais, elle descendit la pente d'une petite colline et se retrouva juste devant la position du sergent McGinnis.
L'alerte fût passée le long de la ligne de défense des artilleurs. Après une conversation téléphonique avec le capitaine McGlone (CO B Battery 907 GFAB), qui tentait également d'avertir les cannoniers de la situation, le sergent McGinnis et le 1ere Classe Narcisso Jaso se mirent au travail. Ils servirent d'appâts tandis que le 1ere Classe Stanley J. Vincent et d'autres repoussaient la patrouille vers le haut de la colline et vers l'équipe d'un avant poste équipée d'une mitrailleuse cal .50.
Leur champe de vision réduit par le brouillard, les hommes pouvaient seulement entendre la patrouille ennemie alors qu'ell se dirigeait dans le direction opposée.
Dans leur hâte à quitter le secteur, les allemands se débarrassèrent de leur équipement.
Lorsqu'ils atteignirent le sommet de la colline, ils recûrent une sommation du Pfc "Mexican Pete" Agapieto Hernandez qui était à la mitrailleuse.
Les allemandsne daignèrent pas répondre.
Dès lors "Mexican Pete" ouvrit le feu et tua leur chef, un jeune lieutenant.
Le matin suivant, le corps déjà gelé de l'officier allemand fût exposé à la vue de tous ceux qui le voulait.
Il gisait là, une plaie béante dans la poitrine. Le reste de la patrouille tomba sur les lignes du 327 GIR et fût capturé par les Gliderists !!!
Bob Minick "Kilogram".


gennaker a écrit:
Après une journée de tirs incessants en appui du 501, son bataillon d'appui d'artillerie, le 907th GFAB constata que ses reserves de munitions destinées aux obusiers de 105mm diminuaient dangereusement. L'historique du 907 signale l'action lancée par les hommes pour se procurer les munitions tant désirées. "A 10h30 (le 20 décembre), cinq camions GMC furent envoyés à l'ASP (Army supply point) dans les environs de Saint-Hubert, avec ordre de ramener des munitions M2 ou M3.
Ces camion revinrent vers 17h avec 1500 projectiles pour M2.
Les chauffeurs racontèrent avoir été pris sous le feu de chars et d'armes diverses.
Vers 15h00, l'assistant S-4 tentait toujours de localiser le dépot de munitions M3. Les seules disponibles à ce moment étaient les 105mm M2, mais les M3, utilisées par notre type d'obusier étaient attendues avec impatience.
La portée maximales des M2 était de 4 100 m contre 6 800 mètres avec des M3.


Autre phrase intéressante du 1er classe Charles W. Hogan qui au dépot demande un certain type de munition à la personne en charge du dépot.
En retour voilà ce qu'on lui répond : "Nous n'avons plus d'obus, tout ce que nous avons c'est pour le 105' ".
Et Hogan dit à ce moment :" nous au 907 nous avons le canon court !! "

Les munitions disponibles avaient 7 charges de poudre tandis que les canons du 907 n'avaient que quatre charges.
Les obus pouvaient être tirés par ce canon, mais trois charges devaient être otées.

"Nous avons décidé de prendre les munitions de 105'. Nous pouvions oter trois charges de poudre et les utiliser ensuite. Nos canons n'étaient pas fait pour tirer 7 charges. il risquaient d'exploser. Nous avons récuperer toutes les munitions de 105' que nous avons pu trouver et avons repris la route du bataillon.
Nous avons dû emprunter une route différentes et effectuer des tas de détours car les allemands se trouvaient entre nous et Bastogne.
L'obscurité tombait et les tirs étaient terribles.En arrivant près d'un petit pont non loin de Bastogne, le barrage d'artillerie 'estr intensifié. je n'avais jamais rine vu de tel. Il y avait un type allongé qui avait été décapité par un obus. On a réussi à rejoindre la batterie, et le captain Mc Glone était ravi de nous voir ; "Boys, que je suis content de vous voir, on est à sec de munitions!".
....
Remise de PUC au 907th en Allemagne
gennaker a écrit:
Le look "arty" dans les Ardennes, Pvt Carmelo Guglielmino....B/907th GFAB
gennaker a écrit:
J'ai ouï dire que le 907th GFAB était très à la mode dans les Ardennes cette année... Wink

Et hop! une chtite photo de NCO's du 907th en Allemagne, fin de guerre...
Et en couleur!
thunder from heaven a écrit:
Hello les amis je viens tout juste de trouver cette mine d'or en barre !

Question visiblement purement technique. Le907th est-il une unité originelle de la 101st ? Port du piou piou sur la m43 ? Et concernant l'insigne du casque. Laurent O. Parle d'une erreur du positionnement du tic. or on vois sur la première photo que sur les coques les tics sont à 3h et non 9h comme nous en parle olivier Laurent. Donc je suis un peu sur le doute.
gennaker a écrit:
yes Mister Jo!
Comme indiqueé plus haut...
C'est en janvier 1942 que le 307th Ammunition train, unité qui s'était distinguée en Lorraine en 1917 sous les couleurs de la 82nd Division, fut redésigné 907th Glider Field Artillery Battalion et réactivé le 25 mars 1942 à Claibourne, sous le commandement du Lt Col Clarence F Nelson, qui devait conserver la tête de son bataillon jusqu'à la fin des hostilités. Le 907th était constitué des HQ, A et B Batteries.

Initialement, les tics du 907th sont à "9 heures", mais il semblerait que grand nombre de casques marqués avant le D day, l'aient été avec une erreur, le côté hauche portant le tic à 3 heures.

La bonne position est donc à 9 heures, spoit le tic vers l'avant côté gauche, et vers l'arrière, côté droit.

Piou piou sur la M 43, rien sur la wool coat...

Pour mémoire :

Artillery battalion de la 101st : insigne de casque, boule ronde blanche
HQ dv Artillery : Tic en haut à 12 heures
321st GFAB : tic à3 heures
377th PFAB : tic à 6 heures
907 GFAB : tic à 9 heures
463rd PFAB : double tic à 6 heures
gennaker a écrit:
Exact! mais pas le même voyage : Décembre 43 pour le 507, octobre 43 pour le 907 GFAB
SS Strathnaver...
gennaker a écrit:
Le DUI du 907 GFAB...


Et le 105 Howi en action en Normandie avec le 320th GFAB rattaché à la 82nd Airborne...
thunder from heaven a écrit:
Concernant les effets lors de la campagne des Ardennes, portaient-ils le moutarde ou le pantalon M43 ? Guettres ou pas ? A ton avis ?
gennaker a écrit:
Je pense que depuis la Hollande ils portaient le M43 et buckle boots, et que ces petits malins s'étaient débrouillés, étant proche de l'arrière, pour avoir des overshoes et des wool coats...
thunder from heaven a écrit:
Tout pleins de bonne choses à lire et à voir :

http://www.geocities.ws/l0lst_glider_riders/bill_hogan_1.html
gennaker a écrit:
Excellent! dommage qu'il ne parle pas de Bastogne...
gennaker a écrit:
Voici donc les tauliers que Thunderfromheaven, Rémimartin et moi-même représenterons (avec toute la modestie et la déférence possible) à Bastogne le week end prochain.

Il s'agit du 1st Lt Kelly Stumpus du HQ 907th GFABn, et de deux hommes officiant comme liaison avancée pour la Batterie HQ du 907, en soutien du 3/501 à Mont.
La photo a été prise à Mont, devant une ferme située en face du PC du LTC Griswold qui commandait le 3/501. Il semblerait que cette ferme ait aussi servi de poste de secours au 3/501.
Selon l'Exccccccellllent Laurent Olivier des Belgian Friendly qui nous a fourni la photo, la HQ battery du 907 se trouvait à +- 1000 yards - 1 mile, à l'ouest de Bastogne et la A battery se trouvait près du HQ.
B battery se trouvait derrière le Mardasson (côté Bastogne).


Kelly Stumpus...
gennaker a écrit:
Si tu tombes de ton C 47, crie "Geronimo" très fort pour qu'on t'évite à l'atterrissage Laughing Laughing On sera juste en dessous!
gennaker a écrit:
Aye Aye Cap'!

En rouge, le CP de Lt Griswold
En bleu, la ferme devant laquelle se tient Lt Stumpus...
Courtesy Mister Laurent Olivier
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
 
Artilleurs Gliderists, héros des Ardennes...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Portes ouvertes Ardennes généalogie à Villers-Semeuse
» La Bataille des Ardennes et Bastogne
» Ardennes ; Allemands en uniformes US
» La Gazette des Ardennes
» BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARENTAN LIBERTY GROUP :: AIRBORNE STORIES :: 101 ème Airborne :: HeadQuarter-
Sauter vers: