CARENTAN LIBERTY GROUP

Forum du Carentan Liberty Group
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A/504 et Altavilla...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 10750
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: A/504 et Altavilla...   Ven 23 Nov 2012 - 17:59

Maczuga a écrit:
http://liberty-group.forumactif.org/t2036-il-y-a-67-ans-la-82nd-au-secours-de-mark-clark-paestrum
http://liberty-group.forumactif.org/t2237-willard-e-harrison-504-pir-dsc-en-normandie

Le 16 Septembre 1943, le colonel Tucker fut ordonné de se dirigé avec son régiment, sur la ville de Albanella, au sud de la rivière Sele. Après avoir pris Albanella, le régiment de Tucker devait avancé jusqu’au nord de la ville d’Altavilla et son terrain élevé. En particulier la colline 424, à l’ouest de la rivière Calore, devait être saisie. De cette colline, les allemands pouvaient voir ce qui se passé en bas sur la tête de pont de Salerne.
À 11h, ce matin, le colonel Tucker informa le lieutenant-colonel Warren R Williams, du 1st Battalion et le major Daniel W Danielson du 2nd Battalion et les unités de soutien, de leur mission. Le 1st Battalion devait s’emparer de la côte 424 à l’est d’Altavilla tandis que le 2nd Battalion devait s’emparer de la côte 344 et une colline non numéroté à l’est de la ville d’Albanella. Le major Winton du 1/505 protégerait le flanc droit du régiment.
Vers midi, le 1st Lt. John S. Lekson reçu le rapport de patrouille de la Charlie Co. Ils avaient envoyé une patrouille de combat dan la mâtiné et rencontrèrent une résistance ennemis :

Alors que la C Co. se préparé à avancé, la patrouille revint. Ils avaient plusieurs choses à signalé. Ils s’étaient engagés trois fois. L’artillerie ennemis et un tir de mortier leur ait tombé dessus. Cependant, la résistance semblait tellement dispersée qu’elle a été jugée sans importance. Une patrouille du régiment a indiqué que quarante chars ennemis étaient situé sur une pente de l’autre côté de la colline à environ un mile, et un autre au sud-est près de Altavilla.

En fin d’après midi, le 16, le 504th PIR fit mouvement à Albanella et s’empara de la ville.
Le sergent Otto W. Huebner, de la Able Company se souvient de l’avancé vers la colline 424 :

La marche vers l’objectif fut longue, fatiguante et dur. Les sentiers sinueux et rocailleux étaient étroits, ce qui rendait les choses difficile à suivre. À partir des dernières positions sur le mont Soprano à Albanella, la distance était de 4 miles et pourtant, c’était seulement la moitié du chemin vers l’objectif de la compagnie.
Près de Albanella des obus de l’artillerie ennemis ont commencé à atterir sur la colonne. Ils étaient plus la pour nous harceler ce qui a considérablement ralentit le rythme de la colonne. Des lacunes ont commencé à être montré entre les hommes et il est devenu difficile de gardé le contact. Le Captain Willard Harrison, le commandant de la compagnie, dit d’aller plus vite car la colonne était en retard.
Le 2nd platoon avait atteint un ruisseau juste au nord de Albanella, deux mitrailleurs ennemies avaient ouvert le feu sur le platoon, sans infligé de perte, mais ce qui a mis l’avant de la colonne à se mettre à l’abri. Il était facile d’observé le feu ennemi, car ils avaient des munitions à balle tracante et ils tiraient environ 5 pieds au dessus du sol. Le (assistant) du 2nd Platoon Leader, le lieutenant (Donald F) Horton, mis sont mortier de 60mm en action et frappèrent les mitrailleurs rapidement. Après cette court action, la colonne continua de se déplacé, mais à un rythme beaucoup plus lent. Les hommes étaient très fatigués et prirent du retard. À ce moment la, l’artillerie ennemie commença à tombé avec plus d’intensité et de préçision. Les appels aux médecins pour les blessés de la colonne été entendu frequemment.
Les officiers et sous-officiers remonter et redescendez la colonne pour mettre leurs hommes sur leurs pieds pour les gardez en mouvement. Les hommes avaient tendance à se coucher lorsque l’artillerie tombé, et ils ne regardaient pas ceux qui étaient devant eux, perdant ainsi contact. Le commandant du bataillon, le lieutenant-colonel Williams et le capitaine Harrison, le commandant de la compagnie étaient venus plusieurs fois pour dirigé notre route.
Sur les 22h une nouvelle est arrivé à la colonne du Cpt. Harrison, que beaucoup de la C Co. et l’ensemble de la Baker Co. avait perdus le contact. Le lieutenant-colonel Williams, qui était encore avec une compagnie a donné l’ordre au capitaine Harrison de se déplacer d’une manière ou d’une autre vers l’objectif.

Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 10750
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Re: A/504 et Altavilla...   Ven 23 Nov 2012 - 18:00

Maczuga a écrit:
Puisque la colonne du 1st Battalion s’était soudainement arrêté, le 1st Lt. John Lekson et le Captain Charles Duncan de la B Co. avancèrent pour voir ce qu’il se passé. Ils constatèrent la rupture de la colonne et parlèrent au 1st Lieutenant James H. Goethe, un ancien officier de la A Company et maintenant commandant en second de la C Company, et le platoon leader du 3rd Platoon. Le lieutenant Lekson s’est souvenu plus tard sur les raisons de la perte de l’autre partie de la colonne :

L’histoire est brève. Les hommes s’étaient endormis. L’homme regardant devant pour voir si l’autre était encore devant lui, et il n’y été plus... Mais il essaya tout de même de retrouvé la colonne en face de lui, sans succès. Le platoon leader après avoir entendu ce trouble, avait envoyé deux patrouilles en marche vers le nord sur la piste et rapporta la rupture de la C Company au XO de C. Co. qui marché à l’arrière de la colonne.
Comme j’ai attendu le rapport de la patrouille, une rapide vérification de nos forces fu faite.
Le 3rd Platoon de la Charlie Co. était encore sur la piste, juste derrière c’était la B Co. suivit par la HQ Company. Devant, quelque part il y avait la Able Company, la Charlie Company, et le HQ Battalion.
La patrouille revint rapidement. Ils étaient partit sur la piste, au nord, sur une courte distance, mais n’avait ni vu, ni entendu quoi que ce soit. Il a été décidé que je sois vigilent jusqu’à ce qu’un contact soit établi. Le 3rd Platoon de la Charlie Co. serait en tête. La marche fus reprise et la tête été à plusieurs centaines de mêtre quand le feu d’un pistolet mitrailleur rententit. Je donnai l’ordre aux hommes de tête de s’orienter vers la droite sur un terrain plus élevés pour contourner les allemands, et lorsqu’ils prirent la hauteur, s’arrêtèrent et les encerclèrent. [...]


Maczuga a écrit:
Le lieutenant-colonel Williams et le Cpt. Harrison avait entre-temps décidé d'aller sur la côte 424, après qu’ils aient découvert la rupture de la colonne.
Le sergent Otto Huebner repris :

Après avoir marché une courte distance nous sommez aller sur une position occupée par les allemands qui nous a surpris ainsi que les allemands. Le petit détachement allemand a abandonné sans combattre. À ce moment, la compagnie savait que nous rentrions profondément en térritoire ennemi. La tête de la colonne est arrivée à une petite colline, 3 ou 4 mitrailleuses ennemi ont ouvert le feu. Tout le monde heurta le sol et a regardé pour voir si nous allions avoir un échange de tir. Pendant que les hommes gisaient sur le sol, l’ordre est venu du bas de la colonne de fixé les baïonnettes et de se tenir prêt à chargé les positions ennemies, qui étaient seulement à une cinquantaine de mètre en avant. Notre seul couverture réel été l’obscurité profonde de la nuit. Les chefs de squad réussire à avoir leurs squad en formation de tirailleur. Puis une voix rententit le long de la ligne « Let’s go ! » Les hommes se mirent sur leurs pieds en décollant en huant et criant comme une tribu d’indiens sur le sentier de la guerre. Les allemands ont vite décroché en double vitesse sans un coup de feu. Au total nous avons capturés : Un petit, un médecin maigre ayant trop peur pour courir...
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 10750
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Re: A/504 et Altavilla...   Ven 23 Nov 2012 - 18:00

gennaker a écrit:
Texte de Frank van Luteren.
Traduit par Loïc himself!
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 10750
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Re: A/504 et Altavilla...   Ven 23 Nov 2012 - 18:01

Mc LOS a écrit:
Beau travail Wink
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 10750
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Re: A/504 et Altavilla...   Ven 23 Nov 2012 - 18:01

Maczuga a écrit:
Fais de mon mieux pour traduire, mon anglais n'est pas top, mais s'améliore de jour en jour...
Il y avait un moment que je voulais traduire les exploits de A/504 à Salerno, pour voir ce qu'il s'était réellement passé, c'est chose faite...

Le Pfc. Ervin E. Schaffer, 3rd Squad du 3rd Platoon été en point quand les Allemands ont ouvert le feu sur la Company A :

On a approché de cette montagne [la colline non numéroté] quand le soleil commença à se couché. Il y avait un bunker allemand en bas de la montagne, et ils ont ouvert le feu avec une mitrailleuse. Nous avons riposté et l'action a duré environ deux minutes. Tous les allemands ont été tués. Puis nous avons bougé pour prendre place pour commencer l’assaut de la montagne. Je suppose qu’il devait être 21h. Bien après la tombé de la nuit. J’ai eu raison sur ce point. À ce moment j’étais à l’avant, celui qui était le plus proche des allemands. Nous n’avons pas eu de scout parceque nous avancions avec nos baïonnettes.
Quelqu’un cria «Charge à la baïonnette! » Et nous avons tous chargé en avant, j’ai couru et il y avait un bunker en face moi. Je me suis couché à terre en face du bunker. L’un des allemands à ouvert le feu et toucha à environ deux pouces à l’avant de mon nez et la balle ricocha au dessus de ma tête avec une trainé de feu. J’ai tenté de lui tiré dessus plus de deux fois et attendit qu’il tire, mais il ne tira pas. Donc j’ai chargé et je suis tombé dans une tranchée. Et cette tranchée me conduisit dans le bunker.
À ce moment la il y avait beaucoup d’agitation de l’autre côté, alors j’ai continué mon chemin et je pense que nous avons fait 9 prisonniers dans ce bunker. Deux d’entre eux été blessés. J’avais peut-être touché les deux en une pierre deux coups. Nous sommes ensuite aller au sommet de la montagne et ils ont dit « creusé » alors nous avons creusé...


Ervin Schaffer
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 10750
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Re: A/504 et Altavilla...   Ven 23 Nov 2012 - 18:02

Maczuga a écrit:
Fred Baldino, qui avait été promu caporal et était maintenant assistant squad leader du 2nd Squad du 2nd Platoon se rappel aussi de l’assaut du 1st Battalion :

Le lendemain matin (16 Septembre) Le 1st Battalion a été envoyé dans une ville appelé Albanella, près de Altavilla et de prendre les hauteurs derrière Altavilla, où les allemands avaient des positions d’artillerie sur la tête de pont. La 36th Division les avait pris et les allemands contre attaquèrent et les avaient chassés. Sur notre chemin jusqu’au sommet, nous sommes tombés sur de nombreux GI morts de la 36th Division. Nous avons également rencontré une forte résistance allemande sur tout le chemin, ou nous en avons tué de nombreux. Le 1st Battalion monta la colline sous un feu meurtrier de l’artillerie allemande.

Sur le chemin de la colline, le Caporal Fred Baldino et le Pvt. Robert Larsen du 2nd Platoon ont été clouée au sol avec le 1st Sergent Edwin Rouse et le commandant en second de la Able Co., le 1st Lieutenant Ned Wall, par de lourd tir d’artillerie. Lorsque les tirs d’artillerie s'arrêterent, le lieutenant Wall et le 1st Sergent Rouse marchèrent dans une direction et Baldino et Larsen marchèrent dans un chemin inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 10750
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Re: A/504 et Altavilla...   Ven 23 Nov 2012 - 18:03

gennaker a écrit:
Je me glisse dans le beau texte de Loïc pour placer un mot sur Major William R Beal, le très aimé XO du 3/504 PIR
Le 24 septembre 1943, il remplace son CO Major Hank Adams atteint de la malaria. Le 504 tient alors les collines autour d'Altavilla, ayant réussi a reprendre aux allemands les hauteurs perdues par la 36th ID. Les troopers s'enterrent du mieux qu'ils peuvent face aux tirs d'artillerie permanents. Les allemands utilisent la technique des "tree bursts", règlant la sensibilité de leurs obus au maximum afin que l'explosion soit déclenchée dès le contact avec la cîme des arbres qui recouvrent ces collines. Il en résulte une pluie de shrapnels directement venue du ciel et arrosant l'intérieur des foxholes. L'intendant de Beal creuse un foxhole très profond pour son "boss". Il le recouvre de plus d'un mètre de terre pour amortir ces fameux "tree bursts". Sgt Robert M. Tallon de HQ 3/504 avait son foxhole tout près de celui du Major. Il raconte : " A 22 heures 30, un obus a atterri à environ 8 mètres de mon foxhole. Un runner est arrivé disant qu'il avait un message pour major Beal. Je lui ai dit qu'il était juste à côté. J'ai appelé doucement "Major Beal" à plusieurs reprises... puis mon coeur s'est arrêté! Et j'ai pensé à toute cette terre au dessus du foxhole du Major. J'ai couru comme un fou jusqu'à son foxhole qui s'était effondré sous l'impâct de l'obus. J'ai appelé les medics et on a creusé comme des fous avec nos mains et nos casques. Lt Moffatt Buriss, S-2 du 3/504 était là et a creusé avec son casque. Quand on a trouvé son corps, on n'avait plus besoin des Medics pour comprendre qu'il était mort."
William Beal commandait A company à la création du Régiment.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 10750
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Re: A/504 et Altavilla...   Ven 23 Nov 2012 - 18:03

Maczuga a écrit:
Le soldat John B. Isom du 2nd Platoon se rappel qu’il était impossible de creuser un trou dans un sol aussi sur :

Nous nous sommes enfin organisé pour nous déplacé vers la colline 424 et nous avons essayé de creusé nos foxhole, mais c’était impossible à cause du sol rocailleux. Il y avait trop de rocher la haut. Nous avons donc utilisé des pierres pour nous construire des abris sûr.

Le sergent Huebner se rappel que le Captain Harrison fit une reconnaissance de la colline 424, avant que ses peloton soit affectés à des secteurs :

Après la réorganisation de la compagnie, nous nous sommes déplacés vers des objectifs et peu de temps après nous sommes remonté sur la colline. Le commandant de la compagnie, avec un petit groupe, avait effectué une reconnaissance de la colline et à son retour il convoqua les chefs de peloton. Il leur a dit que c’était l’objectif (la colline), puis a donné les ordres pour la défense de la compagnie. Il a ordonné aux chefs de peloton de préparé une défense tout azimuts, à proximité de la crête de la colline avec le 1st Platoon sur la pente à l’avant, le 2nd sur la gauche, le 3rd sur la droite lié sur tout le pourtour. Il était environ 2 heures du matin le 17 Septembre.

Le Caporal Baldino se rappel que quelqu’un essaya de trompé son squad leader :

Je me souviens la nuit tombé que quelqu’un a dit au sergent [Robert] Lowe : « Il ya quelques allemands ici entrain de dormir ». Le sergent Lowe déscendit en courant et commença à donné des coups de pied aux allemands en hurlant "Rausch, mit! ". Signifiant « Lève toi » ou « viens avec moi » en allemand. Mais hélas, ils étaient tous mort. Nous avons eu plaisirs à taquiner le sergent Lowe à ce sujet pendant plusieurs semaines.
Après nous avons pris cette montagne (Hill 424), nous nous sommes préparés pour une contre attaque. Geez, ils m’ont mis et le Private Joe Gwiazdowski dans un foxhole. Nous avions peur que Altavilla soit notre réel premier combat.
Les allemands ont contre-attaqué cette nuit la, mais ils furent repoussé. Il était ici le 1st Lt. Ned Wall et notre 1st Sergent Edwin Rouse avait creusé un trou, mais pas très profond et un obus qui avait explosé un arbre tua Ned et avait eu le 1st Sgt. Rouse. Il a crié toute la nuit et été mort au petit matin. C’est triste à dire, si nous avions marché dans la même direction du Lt. Wall et du 1st Sgt. Rouse, nous Larsen et Baldino aurions pu être tué.
Rouse avait l’habitude de dire comment, à la baïonnette il faisait face aux allemands et parlé sévèrement. Mais il n’était pas comme ça avec tout le monde. Il s’agissait plus d’un mec doux, et oui tous les hommes de la compagnie aimé beaucoup le 1st Sgt. Rouse. Pauvre gars. Il était parmis les premiers à se faire tué à Altavilla ainsi que le lieutenant Wall.

Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 10750
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Re: A/504 et Altavilla...   Ven 23 Nov 2012 - 18:03

Maczuga a écrit:
Merci Denis pour le complément !
La 36th, pour son premier combat, en a effectivement bavé, ils ont étaient même quasiment rejeté à la mer !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A/504 et Altavilla...   

Revenir en haut Aller en bas
 
A/504 et Altavilla...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A/504 et Altavilla...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARENTAN LIBERTY GROUP :: AIRBORNE STORIES :: 82 nd Airborne :: 504 PIR-
Sauter vers: