CARENTAN LIBERTY GROUP

forum du Carentan Liberty Group
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
mc los



Messages : 2630
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 48
Localisation : HEUSY, Wallonie, BELGIQUE

MessageSujet: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 18:13

Les WE des 4 ; 5 et 6 janvier dernier nous avons commémoré les combats du 03 au 06 janvier 1945 de 6th British AB Division et du 5th Belgian SAS Sqn à BURE en Belgique.

S’étaient unis pour cette occasion le groupe de reconstitution et cercle historique « 101st AB Belgian Friendly » et l’association de parachutistes « Pathfinder Parachute Groupe » ainsi que d’autres groupes de reconstitutions et indépendants.
L’amicale « Para-Commando » (ANPCV) s’était aussi jointe aux commémorations ainsi qu’une délégation de la Défense.



Peu de monde connaît BURE dans les Ardennes belges.
Et pour cause, s’est un tout petit village de quelques centaines d’habitants, niché au creux d’un vallon Ardennais.
Ce qui est sûr, c’est que depuis janvier 1945, les paras Britanniques de la 6th AB Division, et particulièrement ceux des 13th ; 12th et Ox & Bucks Bns savent parfaitement ce qu’est BURE ; un enfer de 3 jours !
Ils y perdront 68 des leurs, pour libérer un village d’à peine 250 habitants à l’époque.
Ces combats ; certes courts en comparaison de la très longue campagne de Normandie de la 6th AB (près de 3 mois en première ligne !) ; sont décrits par les vétérans comme les plus intenses et les plus meurtriers jamais vécus durant toute la période 44-45

Parlons un peu histoire :

(note : il existe très peu d’écrits sur cette bataille et ceux-ci se résument souvent au plus à une page dans un ouvrage général, ou à une étude locale basée sur quelques témoignages.
Mon résumé repose essentiellement sur le témoignage du Maj WATSON (Co A Coy 13th PARA Bn) et des précisions apportées par notre ami Michel BOURLAND


Cette bataille ; sans intérêt stratégique majeur ; s’inscrivait dans la vaste contre offensive lancée par Monty début janvier 45.

Après l’offensive surprise du 16 décembre 44, qui avait vu s’enliser la guerre autour de BASTOGNE et les diverses divisions blindées se heurter a une farouche résistance US sur la plupart de leurs « rollbahnen » (axe d’attaque) notamment dans le secteur de la 82nd US AB DIV., deux divisions avaient contourné les obstacles et fonçaient vers la Meuse ; la 2 PZ DIV et la DIV PZ LEHR (division école… ).
C‘est cette dernière qui aux environs du 23 décembre passe par l’axe Saint-Hubert > ROCHEFORT, à l’Est de BURE.
Il s’agit pour cette division de tenir ce « cordon ombilical » vers DINANT et la MEUSE.
Un axe secondaire, venant de BURE à l’ouest, menace directement cette route.
Les éléments avancés de la PZ LEHR en chassent quelques éléments US qui ; pour anecdote ; retraitent tellement vite et en désordre, qu’ils en oublie leur commandant d’unité…
Ce dernier sera caché puis exfiltré vers ROCHEFORT, par des habitants de BURE, la nuit suivante.
A partir du 23 décembre donc, des éléments de la PZ LEHR occupent solidement BURE avec des blindées lourds de type PZ V (Panther).
Ils ont largement le temps de faire de ce village un camp retranché.
Des patrouilles assurent la liaison avec l’arrière situé à 2 km à l’Est vers GRUPONT.

Lorsque cette zone de combat passe sous commandement Britannique, les anglais savent très peu de la situation ennemie.
La 2 PZ DIV est quelque part vers Foi-Notre-Dame, au nord ouest (ou elle sera bientôt piégée et anéantie).
Des allemands en uniforme US (commandos skorzeny ?) ont été neutralisés au pied du rocher « Bayard » ; en bord de Meuse à DINANT. L’ennemi peut être partout ! La situation est des plus confuses.

La première mission va être de chercher l’ennemi ; le localiser et évaluer ses forces et ses intentions.
Cette tâche reviendra aux parachutistes SAS Belges, devenus depuis leur retour d’Angleterre, une unité de reconnaissance sur jeeps blindées.
Cette opération du nom de code « REGENT » verra donc des patrouilles de jeeps blindées SAS ; lourdement armées ( 3 à 6 mitrailleuses vickers) et chargées en supplément d’essence ; opérer des incursions en profondeur vers l’inconnu.

Pour info, les SAS Français faisaient exactement le même boulot sur jeep pour le compte de la 3rd US Army, un peu plus au sud dans le secteur de Saint-Hubert (OP « FRANKLIN »)

C’est au cours d’une de ces patrouilles, que le 31/12/1944, les belges établissent le contact avec les éléments avancés de la PZ LEHR à BURE.
Au cours d’un des ces contacts (au moins deux) la jeep des Lt RENKIN, SAS DE VILLERMONT et SAS L’ORPHEVRE engage des éléments ennemis à pied, à proximité de l’actuel monument qui leur est dédié.
Ces éléments rompent le combat mais les SAS n’ont pas vu une position ATK qui leur fait fasse à moins de 300 mètres.
Ils sont engagés au canon et l’un des obus (trois selon certains témoignages, un seul selon d’autres) touche de plein fouet la jeep qui ; en raison de ses suppléments de carburant ; s’embrase en une énorme boule de feu, ne laissant aucune chance aux trois parachutistes.
Leurs corps ne pourront être relevés qu’après le 06 janvier par des villageois de BURE.

Les 3 autres jeeps se replient vers TELLIN .
De l’autre côté de la vallée, au lieu dit « chapelle D’Haurt », une autre patrouille de 4 jeeps entre également en contact avec les avants postes de l’ennemi.
Le SAS D’OULTREMONT est blessé au cours des échanges.

Il n’y a plus de doutes, BURE est aux mains des Allemands !

Pendant ce temps en Angleterre…

La 6th AB ; durement éprouvée en Normandie ; a reçu ses renforts et a été rééquipée.
Elle se trouve en garnison aux Larkhill Barracks, dans la plaine de SALISBURY.
Le 23, alors que tout le monde s’apprête à fêter Noël, elle est mise en alerte et envoyée vers la Belgique dans une région appelée « les Ardennes ».
Le voyage se fait en camion et en bateau jusque CALAIS ou les unités débarquent, et ensuite encore en camion jusque dans la région de NAMUR.
C’est là que les officiers reçoivent leur premier briefing.
Il s’agit de chasser les allemands de BURE et de GRUPONT, deux petits village situés en enfilade sur un axe d’Ouest en Est Resteigne, Tellin, Bure, Grupont.
L’idée de manœuvre est d’amener les Bns en camion jusque Pondrôme et d’y passer la nuit.
Ensuite d’emmener les hommes en camion jusque Resteigne ou ils vont progresser vers la zone de combat à pied (+- 7 km)
Il faisait horriblement froid et il y avait 15 cm de neige à cette période.

Le Bn désigné pour l’attaque sur BURE est le 13th PARA Bn, A Coy et B Coy ; C Coy en réserve.
Le 12th PARA Bn restera en réserve à TELLIN

C’est à l’aube du 03 janvier 45 que le Bn quitte TELLIN pour une progression difficile, dans une épaisseur de neige à hauteur de genoux, et à flanc d’une colline escarpée.
Les deux Coy d’attaque ( A à droite, B à gauche) arrivent en lisière d’un bois à +- 400 m, du village qu’ils ont en visuel en contrebas.
Il est 1300 hrs.
Tout est calme mais les bouches à feu Allemandes (canons, mortiers, mitrailleuses) sont réglées depuis le 23 décembre sur des positions reconnues et étalonnées avec précision.
Cette lisière de forêt fait très logiquement partie de leurs objectifs de tir.

Dès que les compagnies A et B s’élancent dans le « nomansland » s’est un déluge de feu qui s’abat sur les hommes, tuant et blessant un grand nombre d’entre eux et de nombreux officiers, dont le commandant de la Coy B ; le Major Bill Grantham .
En 15’ à peine les deux Coy sont saignées à blanc.

Le cdt de la Coy A, Le Major WATSON décrit cette attaque comme un carnage abominable.
Il se souvient d’un homme touché par une balle qui a mis le feu à ses grenades au phosphore.
Il brûle et hurle pour qu’on l’abatte. Il mourra un peu plus tard.
Tout autour de lui des hommes appellent les infirmiers.

Il est à noter que ; chose aberrante ; cette attaque n’était appuyée par aucune unité d’artillerie !
Tout ce que les paras avaient à opposer étaient des Enfiled MkIV ; des sten guns ; des Bren ; des grenades et des PIAT’s.
Ainsi que des baïonnettes clous et des dagues F&S qui deviendront bientôt très utiles.

Voyant que les hommes sont cloués au sol ; le Maj WATSON les exhorte à reprendre le mouvement vers les premières maisons du village, que les survivants atteignent non sans mal.

A partir de là, chaque maison du village fera l’objet d’une bataille.
Le Maj WATSON explique dans son témoignage que les allemands se trouvent parfois au 1er étage d’une maison alors qu’ils occupent le rez de chaussée, et que dans l’heure qui suit, les rôles sont inversés après de durs combats au corps à corps.

La C Coy est envoyée en renfort mais il faudra le reste de la journée pour arriver à hauteur du carrefour principal du village et son église (+- 100 mètres !!!).
La nuit il gèle et la température chute jusqu’à – 15°C.
Les hommes ont faim et sont épuisés.

Les gliders du Ox & Bucks Bn ( les tombeurs de Pégasus bridge) sont lancés dans la fournaise à travers les lignes du 13th Bn, mais il ne peuvent pas pousser plus loin que la A Coy , réduite à l’effectif d’un peloton maintenant.

C’est dans ces conditions que le Sergent Harry Watkins arrive à trouver tous les hommes éparpillés dans les ruines des maisons de la rue principale et à leur fournir un ragout chaud !!!
Quel meilleur réconfort dans ces conditions de combat ?
Cette prouesse reste pour le Maj WATSON un mystère.







Les chars Allemands rentrent dans la danse et tirent à vue, en tir tendu à courte distance, sur toutes les maisons occupées par les paras.
Le village ne sera plus que champs de ruines après les 3 jours de combats.
La population qui n’a pu s’échapper vers l’Ouest ( dont la grand-mère de Donut et sa maman âgée de 5 ans) s’est réfugiée dans les solides caves du Couvent d’ALZON. (aujourd’hui un collège)









Le Major WATSON et les témoignages civils parlent de chars Tigre mais ; comme souvent cette information tient de la psychose induite par ce blindé de légende.
La PZ LEHR n’est pas équipée de Tigres et les blindés lourds étaient certainement des Panther et des Jagdpanther dont la silouette imposante se rapproche vaguement de celle du Tigre.

Le témoin principal de cette bataille rapporte une autre anecdote du Sergent Scott du RAMC (Royal Army Medical Corps) qui ; tentant de ramener des blessé ; se trouve face à un blindé lourds dont le commandant ; debout dans sa tourelle ; s’adresse à lui dans un Anglais parfait : « emportez les blessés cette fois-ci, mais ne revenez pas, c'est dangereux ».
Message reçu !
Cette anecdote connaîtra bien entendu plusieurs versions plus ou moins similaires.

Les combats continuent de maison en maison, mais chaque tentative de reprendre la seconde partie du village est réduite par une contre attaque de blindés (2 ?)

Les paras reçoivent enfin l'appui d'une unité blindée (Shermans) qui ne peut opérer que sur la flanc gauche (Bâtis d'Haurt) vu la configuration du terrain.
Cette unité perdra 16 Shermans sur les 3 jours de combats ce qui témoigne largement de la fureur des combats.

S’est finalement sous l’impulsion de la C Coy des Ox & Bucks que la seconde partie du village va tomber le 05 janvier vers 1900 hrs.

Bientôt la résistance Allemande va s’affaiblir sensiblement ; et pour cause ; la retraite générale est ordonnée.
Le 7th Bn avait pris GRUPONT, par le flanc sud, pratiquement sans combat.

Peu après minuit le 06 janvier 45 la Maj WATSON reçoit l’ordre de rassembler les hommes qui lui restent et de se retirer de BURE que les allemands ont abandonné.

Il est maintenant temps d’enterrer les morts dans une terre gelée et impossible à creuser sur plus de 30 cm (68 tués côté Anglais dont la moitié du 13th PARA Bn)
Ce sont les villageois et les religieuses du couvent qui vont s’y atteler et créer le premier cimetière provisoire à proximité du couvent.



Ce cimetière recevra les corps de tous les morts du secteur, toutes nationalités et qualités confondues.
Les corps des paras Anglais seront transférés vers le cimetière militaire actuel d’HOTTON en 1947.
Les SAS belges retrouveront leurs cimetières de village respectifs et les allemands le cimetière militaire allemand de LOMMEL.

Tout le monde ; sauf les paras Anglais et les villageois (et sans aucun doute les allemands) ; va oublier cet épisode sanglant de la bataille des Ardennes.

Cette petite page de l’immense Bataille des Ardennes ; trop souvent résumée à « Bastogne » ; est totalement oubliée des livres d’histoire; ….même en Angleterre.

Dans la discrétion et sans « chichis » les villageois et leurs libérateurs Anglais (le Maj WATSON revenait régulièrement à BURE) se sont souvenus durant des années.
Mais le temps passe et la population vieilli ; la ferveur s’émousse et les jeunes oublient.

C’est là qu’intervient notre ami ; Michel BOURLAND ; qui a lancé l’idée d’une marche historique de reconstitution depuis 4 ans.
La première édition réunissait à peine une douzaines de reconstitueurs motivés.
Le WE dernier nous étions près de 100 !
Revenir en haut Aller en bas
mimi



Messages : 2312
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 48
Localisation : la belle ville de Cherbourg

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 18:19

merci Serge pour le recit et les photos , bisous Mimi
Revenir en haut Aller en bas
mc los



Messages : 2630
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 48
Localisation : HEUSY, Wallonie, BELGIQUE

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 18:26

Bientôt la suite du CR du WE en images (avec nos photos) ...

Ensuite je laisse libre cours à Pascal; qui nous a mitraillé tout le WE avec son appareil photo.
De superbes photos en perspectives...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
cavalier



Messages : 408
Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 47
Localisation : Toul

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 18:35

Merci Serge . Je ne connaissais pas.
Revenir en haut Aller en bas
TAYLOR



Messages : 2037
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 51
Localisation : NORMANDIE

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 18:37

Superbe serge , je peut mettre un lien entre ton texte et les photos que j'ai vu sur FB , grand moment d’émotion , merci a pascale pour les photos qui vont suivre

_________________
CAPTAIN.
Revenir en haut Aller en bas
jaumont



Messages : 706
Date d'inscription : 25/09/2012
Localisation : Hamois - Ciney - Belgique

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 18:48

Pascale ou Pascal ! Même combat. Soutenir un évènement!

Avant de balancer les photos, Pascale et Serge ont mis les bouchées doubles pour accueillir autant de monde dans une organisation parfaite à la fois conviviale et commémorative.

Serge aurais du sauter avec son groupe. Il avait tout plannifier de A à Z. La météo ne l'a pas entendu de cette oreille. Plafond trops bas, brouillard... Mais qu'à cela ne tienne, les Parachutistes ont marché!

Bref, encore Merci à vous deux et à la famille de Pascale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Clément D.



Messages : 48
Date d'inscription : 26/11/2012

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 18:52

C'était chouette :-) (Ou l'art du commentaire, par Clément D.)

Sans blague, j'étais en civil, et j'ai vraiment apprécié ! La marche est organisée de mains de maitre depuis maintenant 4 ans par Michel Bourland (ancien président de la 101st Airborne Belgian Friendly). Un grand bravo à lui.

Un grand bravo aussi à Serge qui a ajouté une belle plus-value à l'évènement !
Revenir en haut Aller en bas
jaumont



Messages : 706
Date d'inscription : 25/09/2012
Localisation : Hamois - Ciney - Belgique

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 18:55

la réception,








_________________


Dernière édition par jaumont le Mar 15 Jan - 12:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
jaumont



Messages : 706
Date d'inscription : 25/09/2012
Localisation : Hamois - Ciney - Belgique

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 18:58

les vétérans:







Service en salle:



Etude tactique du terrain


_________________


Dernière édition par jaumont le Lun 14 Jan - 20:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
jaumont



Messages : 706
Date d'inscription : 25/09/2012
Localisation : Hamois - Ciney - Belgique

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 19:07

Les discours:

Serge en français et anglais!!





Monsieur Magnette bourgmestre




Remerciement à Michel Bourland



Remerciement aux Vétérans:















Une très belle soirée avec un superbe buffet!!

Les parachutistes et les vétérans se coucheront tard...

_________________


Dernière édition par jaumont le Lun 14 Jan - 20:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
jaumont



Messages : 706
Date d'inscription : 25/09/2012
Localisation : Hamois - Ciney - Belgique

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 19:12

Tellin 9h, tout est très calme...



Puis au fur et a mesure des groupes apparaissent:







Même les AS armée secrète belge:


_________________


Dernière édition par jaumont le Lun 14 Jan - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jaumont



Messages : 706
Date d'inscription : 25/09/2012
Localisation : Hamois - Ciney - Belgique

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 19:16















en route pour la marche


_________________


Dernière édition par jaumont le Lun 14 Jan - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jaumont



Messages : 706
Date d'inscription : 25/09/2012
Localisation : Hamois - Ciney - Belgique

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 19:21
























_________________


Dernière édition par jaumont le Lun 14 Jan - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Patty



Messages : 2216
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 50
Localisation : Près de Valenciennes

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 19:22

Jolies photos, merci Jaumont
Merci Serge pour l'histoire
Biz, Patty

_________________
"Transmettre la mémoire, rappeler qu'aujourd'hui nous vivons dans la paix, la liberté, la dignité parce que d'autres ont donné leur vie pour nous."

Association "Carentan Liberty's Group" - Forum - Page Facebook - Page Facebook "Carentan Liberty March"
Association "Les Amis de la 101ème Airborne" - Site internet - Page Facebook
Association "Sugar Loaf Battle" - Site internet
Association "Les Fleurs de la Mémoire" - Site internet
Revenir en haut Aller en bas
Patty



Messages : 2216
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 50
Localisation : Près de Valenciennes

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 19:23

Jolies photos, merci Jaumont
Merci Serge pour l'histoire
Biz, Patty

_________________
"Transmettre la mémoire, rappeler qu'aujourd'hui nous vivons dans la paix, la liberté, la dignité parce que d'autres ont donné leur vie pour nous."

Association "Carentan Liberty's Group" - Forum - Page Facebook - Page Facebook "Carentan Liberty March"
Association "Les Amis de la 101ème Airborne" - Site internet - Page Facebook
Association "Sugar Loaf Battle" - Site internet
Association "Les Fleurs de la Mémoire" - Site internet
Revenir en haut Aller en bas
jaumont



Messages : 706
Date d'inscription : 25/09/2012
Localisation : Hamois - Ciney - Belgique

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 19:29

Michel nous conduit et partage son savoir sur la bataille de Bure:
















_________________


Dernière édition par jaumont le Lun 14 Jan - 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jaumont



Messages : 706
Date d'inscription : 25/09/2012
Localisation : Hamois - Ciney - Belgique

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 19:32












_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gennaker



Messages : 1146
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 19:34

Belles images, magnifique récit! Bravo Serge!

_________________


There's been passages and verses written
On the bravery and courage of men
But nothing will surpass the crossing
Of the AIRBORNE at Nijmegen bridg
es.
Revenir en haut Aller en bas
jaumont



Messages : 706
Date d'inscription : 25/09/2012
Localisation : Hamois - Ciney - Belgique

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 19:34








_________________


Dernière édition par jaumont le Lun 14 Jan - 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mc los



Messages : 2630
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 48
Localisation : HEUSY, Wallonie, BELGIQUE

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 19:44

D'abord un tout grand merci à toi Pascal pour ta présence et pour tes superbes photos.
c'est très sympa de pouvoir compter sur un photographe de qualité sur ce genre de sorties.

Tu as été un peu vite... Wink voici donc la suite et fin de mon after action report et mes maigres photos Embarassed


Cette année; et pour la première fois ; au nom de Pathfinder Parachute Group Europe ; nous avons voulu nous associer à cette commémoration en organisant un saut symbolique sur les terres éternellement marquées du sang des red devils tombés pour notre liberté.
Ce largage ; et toutes les activités liées aux commémorations ; devaient se fondre en un seul et unique évènement anniversaire.

D’abord simplement chargé des reconnaissances locale de DZ et des contacts locaux ; c’est finalement de A à Z que j’ai ; avec Pieter CASTELIJN ( un autre membre belge de Pathfinder) ; monté ce projet.
Ce ne fut pas simple pour des débutants en terme d’organisation, mais nous avons tous deux bénéficiés d’excellents contacts et de l’appui des autorités locale, ainsi que de la parfaite coopération de Michel BOURLAND.

Deux vétérans ; John "Jock" HUTTON (13th para) et Herbert "Herb" MARSH (12th para) nous faisant l’honneur de leur présence, nous n’avions pas droit à l’erreur.

Rapidement le projet à pris la tournure d'une véritable opération des "Combined Operations".
En effet, il s’agissait d’intégrer dans un programme parfaitement calibré et chronométré, un saut en parachute dont vous connaissez l’aléatoire eu égard aux conditions météo et aux directives aéronautiques ; principalement en hivers.
Mais le plan a failli réussir parfaitement.
Seule la météo nous a arrêtés et contre elle personne ne peut rien faire.

Je vous passe le détail des difficultés rencontrées pour monter ce projet ; ça n’a pas d’intérêt ici ; mais je veux par là saluer le travail de ceux qui organisent des sauts de commémoration (ou tout autre évènement d'ailleurs) et je comprends maintenant parfaitement ce que cela représente et coûte en énergie et en temps.

Voici donc le compte rendu de ce WE mémorable

Je n’avais aucune nouvelle du timing des arrivées et s’est avec surprise que la vendredi 04 janvier à 0800 hrs je suis averti de la présence de Paddy, Tony, Lance ( membres PUK accompagnant les vétérans) et nos deux vétérans Jock et Herb devant l’Eglise de BURE.
Nous les attendions pour midi !
En bons paras, ils se sont adaptés et ont réagit.
Une petite sieste dans la voiture pour récupérer du voyage nocturne et le tour est joué Wink
Rapidement je loge tout le monde chez l’habitant qui avait généreusement accepté de recevoir nos 5 amis dans son gîte.
Une fois tout le monde installé je commence mon marathon car les premiers pathfinders arrivent vers 1130 hrs.
J’ai 1000 choses à faire et à vérifier, à commencer par un fléchage correct.



1230 Hrs, les 8 premiers pathfinders arrivent avec Pieter.
Tout le monde s’installe dans la buvette du club de football local.
Les installations sont spartiates mais ça nous convient parfaitement.
Certains font le choix de dormir sous tente à proximité du terrain.
La situation est idéale ; nous sommes à 2.5 km de BURE et à peine à 1 k de la DZ que nous pouvons apercevoir.

Pieter s’occupe maintenant des réceptions et je peux me consacrer au reste.
1400 hrs ; dernière réunion de coordination avec le Maire. Tout est callé, les deniers détails sont réglés.
Ca y est , c'est parti !

Une fois tous les pathfinders arrivés (vers 1900 hrs) nous faisons un premier point avec le patron du saut ; Ian MARSHALL ; notre dispatcher.
Nous devons caller un saut dans une marche ; en coordination avec deux cérémonies officielles ; et nous avons 3 heures de NOTAM.
A 1230 hrs tout doit être terminé. Les paras doivent avoir dégagé la DZ et intégré la marche.

Nous décidons de ne pas faire de ce séjour un WE « wait, drink, sleep ; hurry up and …wait » La seul manière d’y arriver est de concidérer le saut comme « le bonus » du WE et non l’objectif unique et exclusif.
Pour cela nous décidons que le dernier point météo sera fait le samedi à 1500 hrs et qu’à ce moment nous prendrons une décision ferme et définitive d’exécuter, ou non, ce saut.
C’est le seul moyen de ne pas perdre de temps et d’argent et de profiter malgré tout d’un WE de commémorations historiques.

Ian étudie un moyen de larguer un container improvisé avec nos D-Bags au dernier saut



Le montage est réalisé à l'aide d'un parachute de réserve



Vendredi soir une majorité d’entre nous nous rendons à ROCHEFORT, pour une soirée pizza.

Samedi matin le programme est chargé ; le timing serré et la nuit fut courte ( surtout pour certains qu’il est difficile de faire lever…)
Au programme : harness shecks, Jumpers briefing jusque 1000 hrs.
A partir de 1000 hrs Michel BOURLAND nous accompagne pour un très rapide battlefield tour et une visite du cimetière militaire de HOTTON.
A HOTTON, l’émotion est perceptible pour nos deux vétérans dont c’est le premier retour sur place; depuis 1945 ; et les voilà face à des noms sur des dalles sur lesquels il peuvent remettre des visages de 20 ans.
Je vois John qui parcours les rangées de tombes et parfois donne une tape amicale sur le haut de la stèle d’un copain, en l’appelant par son surnom,… que seul lui connaît.

Herbert MARSH est calme, pensif. Il parcourt le cimetière en silence. Son esprit est je ne sais ou, mais je l’imagine.

Nous déposons ensuite des couronnes au nom de l’association au pied de la croix du cimetière.



Ensuite en route pour LA ROCHE pour le lunch et la visite du musée local consacré à la bataille des Ardennes.
L’ambiance y est plus détendue mais l’heure de vérité approche pour la décision de saut et le temps est réellement « pourri » !
ON distingue à peine le château sur son promontoire rocheux, tellement les nuages sont bas.
1500 hrs : je contacte 3 stations météo aériennes et le verdict est clair et sans appel : pas d’amélioration prévue pour demain. Plafond bas et bruine au programme.
A peine 300 pieds de plafond alors qu'il nous en faut 1000 au moins.

En concertation avec Ian nous décidons d’annuler, la mort dans l’âme.
Moment difficile, car ce sont des mois de travail qui tombent à l’eau, mais consolation de savoir que le WE n’est pas perdu et que l’argent investi n'est pas gaspillé.
Je laisse nos amis pathfinders à la visite du musée et je m’occupe de tous les coup de fils à donner suite à l’annulation (bus, pilote, avion, aérodrome, Maire, presse…)
Tout le monde est déçu mais comprend parfaitement. On ne peut rien contre la nature.
Il faut maintenant tourner la page et se concentrer sur la marche et les cérémonies.

Ensuite je rentre à BURE pour superviser la préparation de la salle des fêtes pour le diner, ou les membres de ma famille sont déjà au travail comme des fourmis.
La salle; dont les tables sont décorées aux couleurs de la British Airborne ; est presque prête à recevoir les vétérans et les pathfinders.



la table buffet



la table d'honneur



Petit display



Le tableau d'honneur du Parachute Regiment





A La ROCHE les pathfinders apprécient la visite du musée, très riche en équipement britannique notamment.

Le soir arrive vite, et avec lui le « 40’s Pathfinder Dinner » ou les invités sont ponctuels et nombreux.
65 personnes sont conviées à notre repas (anciens du village et proches de vétérans belges qui n'ont pu se déplacer en raison de leur santé fragile) et très rapidement tout le monde sympathise, parfois avec la barrière de la langue (Français, Néerlandais, Anglais) mais tout le monde se fait comprendre.

Pour l'occasion Pascal s'est mis aux couleurs de la RAF et Donut en civil



Après l’apéro et mon speech d’accueil, le Maire, Mr Jean-Pierre MAGNETTE, prend la parole pour accueillir nos vétérans et ensuite s’est le tour de Ian ; notre dispatcher ; en qualité de vice-président de Pathfinder Parachute Group , de prendre la parole et de remettre certificats et honnor wings aux invités de marque, à commencer par nos deux vétérans.
C’était un plaisir de voir tout le monde s’amuser et apprécier la nourriture au cours de ce repas qui a pris la tournure que je voulais; un diner décontracté entre amis.
J’ai aussi apprécié l’effort des pathfinders dont une bonne partie avait revêtu la tenue d’époque WWII.

Lance et Herbert



Paddy et John



Pieter, mon bras droit dans cette aventure



Les gâteaux spécialement réalisés pour l'occasion





John attaque le gâteau à la baïonnette





Photo souvenir avec le très sympathique et attachant Herbert MARSH.



Cette nuit de samedi à dimanche (l’annulation du saut ; et donc l’absence de contrainte ; y est sans doutes pour qqch…) fut la plus courte du WE.
Après le repas, avec Pieter nous avons passé un peu de temps au gîte des nos vétérans et bu quelques pintes avec eux.
Un de mes grands moments du WE, le premier ou j’ai pu souffler un peu.

Ensuite retour auprès des pathfinders, toujours en pleine forme.
Fin des hostilités vers 0430 hrs….lever 0700 hrs…dur dur !!!

Ce dimanche matin j’ai vraiment beaucoup de mal a réveiller certains gars et je dois passer une demi-heure à passer dans les divers dortoirs improvisés à shooter dans les lits picots et à jouer au « caporal de semaine ».

0900 hrs, nous sommes au RV à TELLIN pour le départ de la marche.
On compte 3 platoons de reconstitueurs en tenue, y compris le nôtre.
Pour l'occasion j'ai adopté la tenue des SAS Belges.







Ces deux là me disent vaguement quelque chose...



On s’intègre rapidement dans le dispositif dirigé par deux aboyeurs de service (lol)





Notre drill est très « limite » il faut l’avouer.
Nous n’avons pas pris le temps de nous entrainer un peu et de coordonner nos drills Anglais et Belges…mais on s’adapte et on se débrouille.

Un très joli groupe de résistant belges de "l'AS" (Armée secrète) avec leur salopette de combat très reconnaissable)





La marche quitte TELLIN et prend la direction de BURE en passant par la DZ que nous traversons avec un pincement au cœur.



















Petit arrêt à la chapelle d'Haurt; lieu de l'escarmouche au cours de laquelle a été blessé le SAS d'Oultremont.



Une TV locale nous suit tout au long du parcours.
http://www.tvlux.be/joomla/index.php/component/content/article/188/11825

Ensuite nous sommes attendus au monument de BURE pour la première cérémonie.
Sont présents le Maire Mr MAGNETTE, le Commandant de la Brigade légère ; le Col LAUREYS et le Commandant du Special Forces Group (descendants des SAS de seconde guerre mondiale), le Lt Col BILO.
Nos vétérans sont mis à l’honneur et déposent des gerbes de notre association au pied des monuments.
D’autres gerbes sont déposées par Michel BOURLAND et Mr MAGNETTE.















la stèle du 13th PARA Bn.









Présentation de l’étendard de l'amicale des vétérans SAS-SOE









Quelques pathfinders autour d'une reproduction très fidèle d'une jeep SAS belge





Photo souvenir avec nos deux vétérans.



Ensuite nous profitons de l’abris de la salle des fêtes pour prendre une boisson chaude offerte par les anciens du village et manger nos sandwiches avant de reprendre la marche par une côte à 8 % vers le monument SAS de la Croix RENKIN.











Sur le sommet la température chute sensiblement et le brouillard est bas ; aussi c’est à peine si nous distinguons le monument au creux du plateau.



Là aussi, une belle cérémonie a lieu en compagnie des divers officiels et de nos deux vétérans en pleine forme.
Ian en profite pour remettre au Lt Col BILO un certificat et nos honnor wings. L’officier semble touché par le geste et en profite pour discuter avec nos vétérans dont les explications semblent beaucoup l’intéresser.
Je n'ai malheureusement pas de photo personnellement de cette partie de la marche. heureusement que Pascal était là ...

Le temps d’une photo souvenir et nous reprenons la marche pour les derniers km vers TELLIN.

C’est en tout une boucle de près de 15 km qui nous ramène à TELLIN ou le Maire nous offre un verre (…deux même) au bistro local.



Knut un membre Norvégien de Pathfinder parachute Group



Cette marche était une belle réussite et je tiens à féliciter Michel BOURLAND pour son travail et pour avoir su s’adapter à l’annulation du saut qui impliquait pour lui un trou de 2 heures à combler dans son timing.
Bravo Michel et aux marcheurs !!!

L’après-midi étant déjà bien avancée, certains patfinders nous quittent déjà pour rejoindre leur ferry pour l’Angleterre.

Avec les derniers pathfinders nous rejoignons la buvette du football pour le dernier rangement et les au-revoir.

Ensuite direction le gîte des vétérans pour un dernier verre d’adieux.
Je suis satisfait de voir que tout le monde; et surtout nos vétérans; ont apprécié leur WE malgré le saut raté.
C’est totalement vidé de fatigue mais content que je rejoins un lit bien accueillant.

Avec les contacts créés cette année nous pouvons voir 2014 sereinement et nous y pensons déjà.
Si la formule de 2013 semble la bonne, il faudra commencer à travailler plus tôt et parfaire certains détails.

On vous attend en 2014 !






Dernière édition par mc los le Lun 14 Jan - 1:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
jaumont



Messages : 706
Date d'inscription : 25/09/2012
Localisation : Hamois - Ciney - Belgique

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 19:57
















_________________


Dernière édition par jaumont le Lun 14 Jan - 21:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
jaumont



Messages : 706
Date d'inscription : 25/09/2012
Localisation : Hamois - Ciney - Belgique

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 20:04




















_________________


Dernière édition par jaumont le Lun 14 Jan - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jaumont



Messages : 706
Date d'inscription : 25/09/2012
Localisation : Hamois - Ciney - Belgique

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 20:07






_________________
Revenir en haut Aller en bas
jaumont



Messages : 706
Date d'inscription : 25/09/2012
Localisation : Hamois - Ciney - Belgique

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 20:11
























_________________
Revenir en haut Aller en bas
jaumont



Messages : 706
Date d'inscription : 25/09/2012
Localisation : Hamois - Ciney - Belgique

MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Dim 13 Jan - 20:18






























_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes   Aujourd'hui à 17:35

Revenir en haut Aller en bas
 
BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» BURE...une histoire oubliée de la Bataille des Ardennes
» La Bataille des Ardennes et Bastogne
» Opération FRANKLIN - Les SAS durant la bataille des Ardennes. (RECONSTITUTION)
» L’histoire oubliée de l’hippodrome de Saint-Hilaire-du-Harcouët (50)...!!!
» Une Histoire Oubliée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARENTAN LIBERTY GROUP :: AIRBORNE STORIES :: 6th British Airborne Division-
Sauter vers: