CARENTAN LIBERTY GROUP

forum du Carentan Liberty Group
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Charles De Gaulle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gennaker



Messages : 1146
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Charles De Gaulle...   Sam 9 Nov - 11:49

Par Pierre Desproges…

Gaulle (Charles DE), général et homme d'État français née à Lille (1890-1970).

Né dans une famille pauvre mais digne, noble mais propre, Charles de Gaulle fut élevé dans l’amour de la patrie, le respect du drapeau, la dévotion à Jeanne d’Arc et la foi en Dieu sans qui l’oiseau qui trille, le ruisseau qui chante et le cancer qui ronge n’existeraient pas.

Bon élève, bon camarade, Charles souffre dès l’enfance d’une timidité presque maladive, due sans doute à son aspect physique étonnant. A douze ans, il est déjà grand comme une planche à voile, avec de beaux yeux lourds d’épagneul déçu, un menton fuyant les mondanités sous une bouche d’une tristesse de Chopin surmontée d’un nez plus grand que mon interphone.
En 1913, an bal des Petits-Lillois, cet appendice nasal considérable fait forte impression sur la jeune et belle Yvonne de Taizon Nozémois qui avait ouï-dire que plus un homme avait le nez long, plus longue était son espérance de vie.
Elle l’épouse à Saint-Mauroy, c’est la joie, et la guerre de 14 peut commencer.
Charles brille au feu, à cause, diront les mauvaises langues, de son nez. Il n’en est rien. Le 20 mars 1917, à Verdun, l’épée au poing, il prend seul d’assaut un poste ennemi, faisant 14 prisonniers. Plus tard, dans ses mémoires, le chef de poste prussien, encore ébloui par ce fait d’armes, écrira : « Ach ! » Le lendemain 21 mars, c’est le printemps. Philippe Pétain, pas encore maréchal mais déjà con, décerne au colonel de Gaulle la médaille de bronze du lancer du javelot. Charles est décoré par Roche et Bobois. C’est la joie, et la guerre de 14 peut continuer.

Après l’armistice, comme tous les militaires quand ils n’ont personne à tuer, Charles s’emmerde. Fort de son expérience au front, et très inquiet de l’ampleur du réarmement métallique allemand, il met en garde ses supérieurs dans un livret intitulé Au fil de l’épée qui fera pouffer le général Gamelin, futur commandant en chef des Forces françaises de septembre 39 à juin 40, période au cours de laquelle il fit preuve d’une si considérable inefficacité stratégique qu’il n’a même pas sa photo dans le Larousse.
Le 16 juin 1940, à midi, il fait 27° à l’ombre à Paris. Écœuré, de Gaulle gagne l’Angleterre le 17.
Le 18 juin, d’un bureau climatisé de la BBC, il lance l’appel du même nom, au terme duquel il demande aux français de résister à la chaleur en allant batifoler dans les sous-bois jusqu’à ce que ça fraîchisse.
Le 6 juin 1944, enfin, le thermomètre n’affiche plus que 13° à six heures du matin. On peut faire du bateau au bord des plages normandes sans risquer l’insolation. Ce jour-là, on verra même des Américains (tous de grands enfants) se baigner tout habillés pour aller pêcher le pruneau de mer.
« Mets une laine », dit Yvonne de Gaulle à son mari, qui sort pour prendre le pouvoir sous la pluie. Les vivats surexcités de milliers de cons gelés, fébrilement occupés à retourner leur veste, l’accueillent sur les Champs-Élysées et renforcent en lui l’idée que les Français sont des veaux.
Écœuré pour la seconde fois, de Gaulle laisse bientôt ces bovidés s’entrebrouter sans lui. Le coeur lourd et la déroute sous le bras, il va vivre à la campagne. C’est lui qui rédigera, d’une plume étonnamment fine chez une cigogne de sa corpulence, des livres immenses auprès desquels les catalogues et les maupassanteries des roitelets d’aujourd’hui font figure de bouche-vitrine pour la gare Saint-lazare, départ banlieue.
Le 13 mai 1958, à midi, sur les marches du forum d’Alger, il fait 31° à l’ombre. Les chevaux et les militaires commencent à piaffer. « Seul de Gaulle peut nous tirer de là », s’écrie le roi kaki local, au bord de l’apoplexie insolationniste. Le 18, de Gaulle et les cocus sont au balcon. Immense et solitaire, face à la foule, les bras et les jambes écartés en signe de ventilateur, le général - mais vous ai-je seulement dit qu’il était général ? - lance son fameux : « Je vous hais, compris? »
La foule crie bravo, parce que c’est la foule, et qu’elle est malentendante, pour ne pas dire sourde, et malcomprenante, pour ne pas dire sotte. Par la suite, il fera de plus en plus chaud. « Cet homme nous a trahis », meuglera la foule.

A Paris, cependant, le fond de l’air est frais. « Mieux vaut un bon petit froid sec qu’un mauvaise petite pluie fine, mais, tout de même, mets ta laine », dit Yvonne de Gaulle à son mari qui sort ramasser le pouvoir sous la brise. Il le gardera plus de dix ans. Puis s’en ira mourir à petits pas forestiers et tombera sur la mousse à grand fracas de chêne abattu.
Depuis, nous n’avons plus de grand homme, mais des petits qui grenouillent et sautillent de droite et de gauche avec une sérénité dans l’incompétence qui force le respect.



Pierre Desproges


_________________


There's been passages and verses written
On the bravery and courage of men
But nothing will surpass the crossing
Of the AIRBORNE at Nijmegen bridg
es.
Revenir en haut Aller en bas
Arilou



Messages : 629
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: Charles De Gaulle...   Sam 9 Nov - 13:42

Belle analyse !

On est bien loin du Président De Gaulle qui payait son électricité, son gaz et qui avait toujours un carnet de timbres pour payer lui-même son courrier personnel !!!

Tous les hommes politiques actuel se réclament de De Gaulle mais pas un n'arrive au 1/16ème de sa cheville ! Il avait tout compris à la politique et à la difficulté de présider un pays comme la France et ses... français !
Revenir en haut Aller en bas
mc los



Messages : 2630
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 48
Localisation : HEUSY, Wallonie, BELGIQUE

MessageSujet: Re: Charles De Gaulle...   Sam 9 Nov - 22:00

CQFD !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marlene



Messages : 1260
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 61
Localisation : Carentan

MessageSujet: Re: Charles De Gaulle...   Sam 9 Nov - 22:08

excellent !
merci Denis
Revenir en haut Aller en bas
Tranchant Benoît



Messages : 1569
Date d'inscription : 25/11/2012
Age : 52
Localisation : Belgique Pipaix, le pays de la bière et des frites!!!

MessageSujet: Re: Charles De Gaulle...   Dim 10 Nov - 19:36

Il est vrais qu'il n'y en a plus beaucoup de sa trempe , c'est dommage, car le politiquement correcte n'est pas toujours bon....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Charles De Gaulle...   Aujourd'hui à 13:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Charles De Gaulle...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sur le pont du "Charles de Gaulle"
» Le Porte-Avions Charles de Gaulle
» CHARLES DE GAULLE - TOME 1
» Porte-avions R91 Charles de Gaulle
» MAC à Charles de Gaulle ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARENTAN LIBERTY GROUP :: Divers Sujets :: Pour poster des sujets divers-
Sauter vers: