CARENTAN LIBERTY GROUP

forum du Carentan Liberty Group
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un héros ordinaire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gennaker

avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Un héros ordinaire...   Lun 25 Nov - 18:24

Pourquoi on les aime tant…
George Leoleis est né en Grèce, à Lechaina, un 23 avril 1921. Il a 9 ans lorsqu'il arrive par paquebot avec sa famille sur Ellis Island, New York. Il obtient la nationalité américaine et commence sa vie d'Américain. Il entre au collège, à la Peter Stuyvesant High School où il s'illustre dans un sport typiquement américain, le base ball. Après Pearl Harbor, il entre spontanément à l'armée et choisit les paratroopers, parce qu'il veut défendre cette Amérique qui l'a adopté. Il est versé à la Item Company, 504th PIR. Il débarque ainsi à Casablanca le 10 mai 1943, et va participer à toutes les campagnes du régiment, Sicile, Italie, Hollande, Ardennes, Allemagne…. Il glane au passage les breloques suivantes : la Fourragere Belge, L'ordre de Guillaume d'orange, la Fourragere française, la Fourragere Néerlandaise, deux Bronze Stars, sept Bronze Battle Stars, une Purple Heart avec Oak Leaf Cluster, la Presidential Unit Citation avec deux étoiles, la WWII Victory Award,  la Good Conduct Medal, la United States Freedom Award, la European African and Mid East Award et l'Occupation Award. Il termine la guère avec grade de sergent. Le 20 septembre 1944, il est de la première vague de bateaux en toile à traverser la Waal. Il survit, protéger des tirs de mitrailleuses par le corps d'un camarade tué devant lui.. Le 13 octobre au matin, le inspecte les fox houles de son squad en bordure du bois de den Heuvel. les allemands déclenchent un tir d'artillerie, suivie d'une brutale attaque d'infanterie. George décharge ses armes sur les allemands, Thompson et .45, et termine le combat au poignard et au corps à corps. Quand il rejoint ses lignes, ses camardes sont attérés : il est couvert de sang : "Thanks God", dit il, ce n'est pas le mien…" Plus tard dans les Ardennes, ik montre ses pieds gelés aux Médecins. Ceux ci veulent l'amputer sur le champs. il dégaine son .45 et les fait fuir. Durant des heures, il masse ses pieds  de ses mains, et les ramènent à la vie. Il rentre fin 1945 chez lui dans le Maine, épouse sa Sweetheart, mont son business de construction de maisons, joue de la musique, élève 3 enfants et 7 grands enfants et devient une personnalité dans son village où une rue porte son nom. Il est mort le 28 juin 2013. Un mec simple, qui n'a pas hésité à mettre sa vie dans la balance pour défendre un idéal de vie pour lui et les siens. A great American…
A Benning début 43…

_________________


There's been passages and verses written
On the bravery and courage of men
But nothing will surpass the crossing
Of the AIRBORNE at Nijmegen bridg
es.
Revenir en haut Aller en bas
GOODY

avatar

Messages : 261
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 50
Localisation : Région Rouennaise

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Lun 25 Nov - 19:37

Un sacré bonhomme!
Revenir en haut Aller en bas
mirabelle écoute

avatar

Messages : 3664
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 43
Localisation : Au pays des fayots

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Lun 25 Nov - 19:49

merci Denis.
Quel parcours ! Avec ce qu'il a vécu, je pense qu'il ne fallait pas trop le chatouiller...
J'imagine les toubibs lorsqu'il leur a pointer le 45 sur la tronche...


_________________
Fighting Sixth !
 
 
« Quand on fait quelque chose, on provoque des critiques chez trois catégories de personnes : 1) celles qui font la même chose ; 2) celles qui font le contraire ; 3) et surtout celles qui ne font rien.  »
 
Georges S PATTON Jr
Revenir en haut Aller en bas
Maczuga

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Lun 25 Nov - 21:16

C'est ce genre d'histoire qui m'attriste suite à sa perte, mais qui me met du baume au coeur vu comment cette histoire est raconté...

Merci Denis... Une Purple Heart avec une seule Oak Leaf pour toutes ces campagnes, c'est pour moi un "revenant" !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tranchant Benoît

avatar

Messages : 1582
Date d'inscription : 25/11/2012
Age : 53
Localisation : Belgique Pipaix, le pays de la bière et des frites!!!

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Lun 25 Nov - 21:53

Sacré Bonhomme, respect !!!!
Merci pour toute ces "petits bout d'histoire" Gennaker Wink 
A+ Ben Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Gennaker

avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Lun 25 Nov - 23:23

Autre américain d'origine grecque, comme James Megellas, le trooper le plus décoré de la WWII, John Rigapoulos, lui aussi né en 1921. John a traversé la Waal avec H company. Il est tué par un sniper en chargeant sur Fort Hof van Holland ce 20 septembre 1944….

John était très pote avec John Baldassar ; tous deux avaient fait toute les campagnes avec 3/.504 depuis l'Af Nord, et s'étaient portés volontaire dès le retour d'Italie pour un drôle de truc, les pathfinders. Ils allaient tous deux sauter comme security team pour les pathfinder du  3/508th, chalk N°18. Baldassar sera KIA une semaine plus tard que Rigapoulos, le 28 septembre près de Groesbeek…

Les deux John tête nue, Baldassar à gauche, Rigapoulos à droite…


Le trooper de gauche est Henry Spawling… Il sera tué le 6 juin, quelques heures après que cette photo ait été prise...

_________________


There's been passages and verses written
On the bravery and courage of men
But nothing will surpass the crossing
Of the AIRBORNE at Nijmegen bridg
es.


Dernière édition par Gennaker le Mar 26 Nov - 19:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maczuga

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Mar 26 Nov - 0:08

Héros commun de moi et Denis,

Johnny Aleck, né de parents... Grec !!

Il est l'un des 55 Five O' Niner encore de bout après la bataille des Ardennes... Il est décédé en 1999. J'ai toute son histoire si ça vous interesse. Pour moi, l'unique "Bulge's survivor" encore en vie du 509 est le 1st Lt Edward "Mike" Reuter qui pète la forme...

Johnny se faisait tiré le portrait à Nice... Le studio Erpé aura fait de sacré bénéfice entre 44 et 45 !!!


Je suis en contact avec sa fille qui apprécie énormément ceux qui sont à l'autre bout du monde faisait vivre la mémoire de leur parent... Beaucoup encore aux Etats-Unis ne savent pas ce qui se passe chez nous ! J'ai encore eu le cas hier soir avec une nièce d'un para de C/460 tué le 15 août '44...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gennaker

avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Mar 26 Nov - 8:21

Comme le studio Lefèvre de Sissonne… si les négatifs existent encore, quelle mine!!!Shocked :stock:

PS… ces mecs avaient de sacrés gueule en tous cas!! n'est ce pas Mesdames?

_________________


There's been passages and verses written
On the bravery and courage of men
But nothing will surpass the crossing
Of the AIRBORNE at Nijmegen bridg
es.
Revenir en haut Aller en bas
mirabelle écoute

avatar

Messages : 3664
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 43
Localisation : Au pays des fayots

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Mar 26 Nov - 9:48

tu penses bien que ça nous intéresse Maczuga Very Happy

_________________
Fighting Sixth !
 
 
« Quand on fait quelque chose, on provoque des critiques chez trois catégories de personnes : 1) celles qui font la même chose ; 2) celles qui font le contraire ; 3) et surtout celles qui ne font rien.  »
 
Georges S PATTON Jr
Revenir en haut Aller en bas
Tranchant Benoît

avatar

Messages : 1582
Date d'inscription : 25/11/2012
Age : 53
Localisation : Belgique Pipaix, le pays de la bière et des frites!!!

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Mar 26 Nov - 17:51

Vas y Maczuca , envoie l'histoire !!!!! bounce bounce bounce 
A+ Ben Wink 
Revenir en haut Aller en bas
mimi

avatar

Messages : 2312
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 49
Localisation : la belle ville de Cherbourg

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Mar 26 Nov - 18:02

Gennaker a écrit:
Comme le studio Lefèvre de Sissonne… si les négatifs existent encore, quelle mine!!!Shocked :stock:

PS… ces mecs avaient de sacrés gueule en tous cas!! n'est ce pas Mesdames?
tout à fait Denis se sont des beaux hommes en général Very Happy , bisous Mimi
Revenir en haut Aller en bas
Docteur Chaudard

avatar

Messages : 1512
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 59
Localisation : Dans ch'Nord

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Mar 26 Nov - 18:02

oui on attend l'histoire de ces grands Hommes
Revenir en haut Aller en bas
Gennaker

avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Mar 26 Nov - 21:36

Pssssstttt Goody! que penses tu de mon nouvel avatar??Smile 

_________________


There's been passages and verses written
On the bravery and courage of men
But nothing will surpass the crossing
Of the AIRBORNE at Nijmegen bridg
es.
Revenir en haut Aller en bas
GOODY

avatar

Messages : 261
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 50
Localisation : Région Rouennaise

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Mar 26 Nov - 22:14

Warren R.williams JR ou Reuben Tucker??... ou tout faux pour moi! ( la moustache désoriente je trouve).Embarassed...ou un grec j'hésite??

Revenir en haut Aller en bas
mc los

avatar

Messages : 2630
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 49
Localisation : HEUSY, Wallonie, BELGIQUE

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Mar 26 Nov - 22:21

J'adore ces portraits et leurs anecdotes Shocked 
Masi ou vas-tu chercher tout ça Denis ?!
En tous cas ne t'arrêtes jamais Wink 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
WACO

avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 51
Localisation : cherbourg

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Mar 26 Nov - 22:34

Very Happy 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
GOODY

avatar

Messages : 261
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 50
Localisation : Région Rouennaise

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Mar 26 Nov - 22:48

Ross Carter??? non??Embarassed 
Revenir en haut Aller en bas
Gennaker

avatar

Messages : 1173
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Mar 26 Nov - 22:50

Yes!!!Very Happy Very Happy 

_________________


There's been passages and verses written
On the bravery and courage of men
But nothing will surpass the crossing
Of the AIRBORNE at Nijmegen bridg
es.
Revenir en haut Aller en bas
GOODY

avatar

Messages : 261
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 50
Localisation : Région Rouennaise

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Mar 26 Nov - 22:53

chapeau jean- luc! je ne connaissais absolument pas ce portrait de lui (avé la moustache!)Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Maczuga

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Mer 27 Nov - 16:04

Pardonner moi pour les traductions approximative. Je ne me suis pas relu.

Johnny Aleck est né le 3 Mai 1924 de parents immigrés Grec dans une petite ville du nord de la Californie. Comme tant d’autres dans sa ville, il surmonte avec patriotisme le bombardement de Pearl Harbor. A mi parcours de ses études lors de sa dernière année au lycée, il s’enrôle dans l’armée américaine. Au printemps 1943 il est formé comme opérateur radio pendant ses premiers jours de classe. En Mai, il est qualifié parachutiste où il effectue 20 sauts d'entrainement.

En Septembre 1943, son bateau arrive en Afrique du Nord, il continue sa formation là-bas. En Janvier 1944, il est sur un autre bâtiment en partance pour la campagne surnommée le "hachoir à viande" à Anzio, en Italie. Johnny fait à présent partie du 509th PIB, les "Gingerbread Men" quand il met le pied avec les premiers vagues d’assaut sur le rivage de la plage sablonneuse. L’opération Shingle devait durée du 22 Janvier au 24 Avril 1944. Les combats sont féroces et de nombreux soldats tel que lui se battent souvent à mains nues. Dans tous ces combats Johnny utilisa au moins trois de ses neuf vies pendant ces longs mois, et même probablement plus.  

Une fois, un éclat d’obus frappe la poche inférieure de sa veste ou il gardait ses livres de code radio. Le métal ricocha juste au dessus de la hanche droite, lui trouant la peau. Il est soigné plus tard par un
médecin, laissant une blessure longue de deux pouces, comme souvenir de guerre. Ses livres de codes lui ont probablement sauvé la vie ce jour-là.  

Une seconde fois, lorsqu’il travaillait sur les communications, un char allemand arrive sur une colline et commence à tirer sur un autre char américain. Johnny n’ayant aucun endroit où se cacher, laisse tomber son travail pour plonger sous l’arrière du char ennemi. Chaque fois que le char se met à tiré, ce dernier fait trembler le sol et envoie du sable de partout... Après le premier coup de feu, Johnny n’entend plus rien, pensant avoir été sourd pendant une éternité. Il réussi à prendre la fuite et regagne l'audition.  

Il use de sa troisième vie lorsqu’il patrouille le long d’une rivière avec d’autres hommes au moment ou une grenade est jetée en face de lui dans l’eau. Même s’il est encore à demi-conscient, il est incapable de bouger, pensant flotter et sa dernière heure arrivé. À ce moment, ses camarades l'attrape par le col et lui donne de la morphine. Il ne revient pas sur la ligne pendant au moins 5 jours car il a de la fièvre et des frissons. Ses camarades ont fait du mieux qu’ils pouvaient pour le garder au chaud pour qu’il reste un Grec fort et sains qui avait survécu une fois de plus.  

Les membres du 509th sont retirés de la ligne de front le 31 Mars, non sans avoir perdu la moitié de leurs hommes en Italie…  

Après Anzio, le 509th et beaucoup d’autres parachutistes et d’autres bataillons encore, sont envoyés dans des zones à l’intérieur et autour de Rome. L’opération Dragoon aller arrivés d’un jour à l’autre… Dans les premières heures du matin du 15 août 1944, Johnny est l’un des premiers parachutistes à sauter derrière les lignes ennemies dans la zone environnante du Muy. Il se souvient d’avoir vu lors du saut, dans ce ciel noir, des points lumineux dans le ciel. En atterrissant sur le sol, il réalise que les étincelles sont en fait la DCA allemande tirant à l’aveuglette dans le ciel (et oui, au matin du 15 août, les paras ont du bol ! La DCA est dense, mais un épais brouillard recouvre les Drops Zones...), ayant entendu les grondements des moteurs des C47. Les hommes ont des musettes fragiles pour contenir le matériel nécessaire aux opérations au sol une fois avoir atterri, et beaucoup de ces sacs sont éventrés durant le saut, éparpillant de nombreux outils. Johnny se rappel que certains hommes furent même tués par les outils qui tombés du ciel.  

L’histoire de Johnny est davantage axée sur la libération de Nice, c’est la qu’il rencontre une belle femme française : Monique, sa future épouse. Mais avant leur mariage, il passe d’abord à Monte-Carlo et plus tard dans les Alpes Maritimes, s’engageant dans des escarmouches dangereuses pour éliminer les soldats nazis qui avaient fui vers les hauteurs. En Décembre, son bataillon est envoyé dans une petite ville près de Paris pour attendre de nouveaux ordres. Le 509th PIB a ordre d’aller dans le secteur de la forêt des Ardennes où Hitler et ses panzers ont franchi la frontière pour une dernière offensive espérant gagner la guerre. Encore une fois, plusieurs heures avant l’aube, Johnny et ses collègues du bataillon sont chargés dans des camions se dirigeant vers le front. Quelques heures plus tard, ils essuient des tirs d’obus de mortier. Encore une fois, des vies sont perdues, mais cette fois dans cet hiver glaciale, la neige et la glace avait pris sur les braves soldats.

Aleck combat dans la bataille pour prendre la route Grandmenil Manhay-Erezée, ce qui vaut à l’unité sa troisième citation présidentielle, avec les deux premières déjà obtenue à Anzio. De même, il combat dans la sanglante bataille pour Sadzot avant la reprise de St-Vith. À un moment donné, Johnny usa encore d’une de ses vies, en portant des fils de communication avec un compagnon.
Quand les bombardements commencèrent, les deux hommes se jetèrent au sol comme on leur avait enseigné. Un obus de mortier atterri juste entre les jambes de Johnny en rebondissant en l’air puis atterri à nouveau sur le sol. Heureusement pour les deux compagnons d’armes, cet obus était un raté. Quand ils se sont levés, ils continuèrent leur travail de soutien en communication. Après la bataille de St-Vith, Johnny Aleck était l’un des 55 hommes du bataillon encore debout qui descendait de la colline ce jour-là…  

Tous les autres hommes du 509th PIB avaient été blessés ou tués.  

Après la guerre en Europe, Johnny retrouve sa fiancé qu'il épousa le 30 Juin 1945, à Nice. Ils vivront toutes leur vie ensemble.

Il fut en Europe durant deux ans, un mois et 28 jours.

Johnny G. Aleck, héros de Oroville en Californie, aimé et admiré de tous, est décédé le 26 mai 1999 à l’âge de 75 ans.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marlene

avatar

Messages : 1308
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 62
Localisation : Carentan

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Mer 27 Nov - 16:35

[quote="Gennaker"]Comme le studio Lefèvre de Sissonne… si les négatifs existent encore, quelle mine!!!Shocked :stock:

PS… ces mecs avaient de sacrés gueule en tous cas!! n'est ce pas Mesdames?[/quote

tu l'as dis Denis

  

Marlène
Revenir en haut Aller en bas
screaming eagles

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 25/11/2012
Age : 23
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   Mer 27 Nov - 22:02

Sacré histoire Loïc ! Merci pour le partage Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/pages/RBorne-Spirit/204538279586870
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un héros ordinaire...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un héros ordinaire...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une journée ordinaire chez Philoée's family !
» Scène de racisme ordinaire
» Prénoms qui sortent de l'ordinaire
» [curiosité] - Actes originaux qui changent de l'ordinaire (suite 3)
» CHRONIQUE D'UN HIVER ORDINAIRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARENTAN LIBERTY GROUP :: AIRBORNE STORIES :: 82 nd Airborne :: 504 PIR-
Sauter vers: