CARENTAN LIBERTY GROUP

forum du Carentan Liberty Group
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le voleur de poule de I/504

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maczuga



Messages : 280
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Le voleur de poule de I/504   Jeu 26 Déc - 12:41

Bonjour à tous, j'espère que vous avez passer un joyeux Noël ! Smile

Je me souviens d'un topic sur l'ancien forum et je ne le trouve plus...

On parlé de ce fameux trooper à l'allure de voleur de poule !

Voici la légende original de la photo


Voici la photo d'où était sortie le débat !


 santa santa santa

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gennaker



Messages : 1146
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: Le voleur de poule de I/504   Jeu 26 Déc - 16:01

Il s'agit de Walter Hughes, I/504th.. il a traversé la Waal avec la première vague.. il est toujours en vie!!!!

Ici sur le fameux puits…


En fait la photo est cadré plus large, et en est d'autant plus dramatique…
Walter raconte que la photo est sortie dans le Stars and Stripes, et qu'il s'est fait passé un savon par son CO de compagnie… parce qu'il ne porte pas de casque...

_________________


There's been passages and verses written
On the bravery and courage of men
But nothing will surpass the crossing
Of the AIRBORNE at Nijmegen bridg
es.


Dernière édition par Gennaker le Jeu 26 Déc - 16:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gennaker



Messages : 1146
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: Le voleur de poule de I/504   Jeu 26 Déc - 16:06

Son récit de la traversée de la Waal…

Témoignage de Walter E Hughes, I company 504...

Walter, originaire de New York, s'est engagé à 18 ans dans les paratroopers. Il arrive comme remplaçant en aout 1944 à Leicester, et est immédiatement versé dans I/504. Un saut d'entrainement dans la lande anglaise, son 7ème y compris jumpschool, et il saute sur Grave le 17 septembre 44.

Le 20 septembre, il au bord de la Wall à Nijmegen avec I et G/504...

"Le 20 septembre est une journée que je n'oublierai jamais et que j'ai revécue toute ma vie. Un des films favoris de mon enfance était "La charge de la brigade légère", et je compare la traversée de la Waal à cette charge. En voyant la Waal, j'ai pensé à la Hudson River à New York ; beaucoup de courant, et si large qu'elle semblait impossible à franchir. Ca m'a foutu la trouille.
Mais quand j'ai vu les bateaux que l'on déchargeait des camions, mon coeur a commencé à s'affoler. J'étais marin (Il a commencé à bosser à 15 ans dans les remorqueurs de New York NDLR), et ces "machins" semblaient tout juste bons pour une mare aux canards, et rien à voir avec un fleuve comme la Waal. J'ai pensé à me débarrasser de trucs au cas où nous coulerions au milieu du fleuve. J'ai pensé à délacer mes bottes pour m'en débarrasser plus vite et pouvoir nager.
Je ne croyais pas pouvoir nager bien loin avec mes bottes aux pieds. Tout en pensant à ces choses, je ne prétais pas attention aux allemands, ni qu'on allait se trouver comme dans un tir aux pigeons. Je n'avais pas peur de l'ennemi, mais simplement de savoir si j'allais survivre à la traversée. J'aurai tout le loisir de me soucier des Krauts une fois de l'autre côté. Cette traversée est restée floue dans ma mémoire. J'avais une pagaie, et j'ai pagayé jusqu'à l'autre rive. Il y avait tant de bruits, d'explosions, de cris, de hurlements et de coups de feu. J'ai basculé hors du bateau et j'ai suivi les autres. On a sprinté totalement à découvert vers ce qui devait être une digue
J'ai repéré ce Lieutenant qu'on appelait "Booby trap" (Peut-être Lt Sims, H company????ndlr). Il courait accompagné de quelques troopers. Je me souviens aussi du petit Sgt Muri, et d'un grand type, Franck Keefe. Ils avaient l'air de savoir ce qu'ils faisaient. Je suis resté avec eux. On essuyait des tirs d'armes automatiques. J'ai vu deux gars tomber. J'ai commencé à prier. J'avais peur. Mais à aucun moment j'ai douté ne pas en sortir vivant. La mort, c'était pour les autres. Pas pour le petit gars de Brooklyn. Tout le monde m'appelait comme ça. Tout le monde tirait et courait, tirait et courait. Quelqu'un a balancé une grenade dans un nid de mitrailleuses, tout en vidant son chargeur sur les servants. Quand je repense à cette traversée, cette bataille, le fleuve, la digue et l'assaut sur le pont à proprement parler, je me dis que cette journée fut gagnée par une poignée de paratroopers qui ne connaissaient pas la signification du mot "abandon". C'était mon premier combat. J'étais terrorisé. je devais tuer des hommes qui voulaient me tuer. C'est une chose terrible pour un gamin de 18 ans…."

En Hollande, près d'un half track Hanomag… notez le M1918 trench knife et le .45…

_________________


There's been passages and verses written
On the bravery and courage of men
But nothing will surpass the crossing
Of the AIRBORNE at Nijmegen bridg
es.
Revenir en haut Aller en bas
mirabelle écoute



Messages : 3516
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 43
Localisation : Au pays des fayots

MessageSujet: Re: Le voleur de poule de I/504   Ven 27 Déc - 9:38

Ces gars là ne peuvent oublier cette journée.

Bien vu pour le trench knife. Par contre, t'es sûr que c'est un 45 ? On dirait la crosse d'un luger.


_________________
Fighting Sixth !
 
 
« Quand on fait quelque chose, on provoque des critiques chez trois catégories de personnes : 1) celles qui font la même chose ; 2) celles qui font le contraire ; 3) et surtout celles qui ne font rien.  »
 
Georges S PATTON Jr
Revenir en haut Aller en bas
Gennaker



Messages : 1146
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: Le voleur de poule de I/504   Ven 27 Déc - 9:59

Non je ne suis sûr de rien… ce que je sais en revanche c'est que, même si l'on voit, surtout en fin de guerre, des troopers arborer une arme ennemie, très peu les utilisaient au front, pour d'excellentes raisons :
- problème de munitions du bon calibre
- peur d'être confondu avec un ennemi car les GI's identifiaient parfaitement les différences de bruits des armes à feu amies ou ennemies..
- Peur d'être exécuté sommairement en cas de capture avec une arme allemande en poche….

Collectionner, oui! utiliser au front, sûrement pas, à moins de circonstances extrêmes...

_________________


There's been passages and verses written
On the bravery and courage of men
But nothing will surpass the crossing
Of the AIRBORNE at Nijmegen bridg
es.
Revenir en haut Aller en bas
Tranchant Benoît



Messages : 1569
Date d'inscription : 25/11/2012
Age : 52
Localisation : Belgique Pipaix, le pays de la bière et des frites!!!

MessageSujet: Re: Le voleur de poule de I/504   Ven 27 Déc - 23:31

Gennaker a écrit:
Non je ne suis sûr de rien… ce que je sais en revanche c'est que, même si l'on voit, surtout en fin de guerre, des troopers arborer une arme ennemie, très peu les utilisaient au front, pour d'excellentes raisons :
- problème de munitions du bon calibre
- peur d'être confondu avec un ennemi car les GI's identifiaient parfaitement les différences de bruits des armes à feu amies ou ennemies..
- Peur d'être exécuté sommairement en cas de capture avec une arme allemande en poche….

Collectionner, oui! utiliser au front, sûrement pas, à moins de circonstances extrêmes...
Certain G'I qui avaient perdu leur arme pendant le saut( pour les paras) se servaient d'armes prises à l'ennemi , mais dés qu'ils le pouvaient , ils se débarrassaient de cet "encombrant butin" pour récupérer bien vite une arme de leur pays, c'est un vétéran lui même qui me l'a raconté , pour les raisons évidentes que Gennaker à évoquées si dessus ... Mais le fait c'est rencontré bien souvent, "on faisaient avec ce que l'on avaient "disait ce vétéran...
A+ Ben Wink
Revenir en haut Aller en bas
mirabelle écoute



Messages : 3516
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 43
Localisation : Au pays des fayots

MessageSujet: Re: Le voleur de poule de I/504   Sam 28 Déc - 9:27

Gennaker a écrit:
Non je ne suis sûr de rien… ce que je sais en revanche c'est que, même si l'on voit, surtout en fin de guerre, des troopers arborer une arme ennemie, très peu les utilisaient au front, pour d'excellentes raisons :
- problème de munitions du bon calibre
- peur d'être confondu avec un ennemi car les GI's identifiaient parfaitement les différences de bruits des armes à feu amies ou ennemies..
- Peur d'être exécuté sommairement en cas de capture avec une arme allemande en poche….

Collectionner, oui! utiliser au front, sûrement pas, à moins de circonstances extrêmes...

c'est sûr que s'ils se faisaient cueillir avec ça sur eux, ils y avaient droit...
ils ont dû en ramener aux USA des quantités énormes après la fin de la guerre.

_________________
Fighting Sixth !
 
 
« Quand on fait quelque chose, on provoque des critiques chez trois catégories de personnes : 1) celles qui font la même chose ; 2) celles qui font le contraire ; 3) et surtout celles qui ne font rien.  »
 
Georges S PATTON Jr
Revenir en haut Aller en bas
Gennaker



Messages : 1146
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: Le voleur de poule de I/504   Sam 28 Déc - 10:30

sans compter les mecs de l'arrière qui payaient une fortune auprès des types du front pour un Lueger ou un P38...

_________________


There's been passages and verses written
On the bravery and courage of men
But nothing will surpass the crossing
Of the AIRBORNE at Nijmegen bridg
es.
Revenir en haut Aller en bas
mirabelle écoute



Messages : 3516
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 43
Localisation : Au pays des fayots

MessageSujet: Re: Le voleur de poule de I/504   Sam 28 Déc - 11:00

lol! ça devait magouiller sec

_________________
Fighting Sixth !
 
 
« Quand on fait quelque chose, on provoque des critiques chez trois catégories de personnes : 1) celles qui font la même chose ; 2) celles qui font le contraire ; 3) et surtout celles qui ne font rien.  »
 
Georges S PATTON Jr
Revenir en haut Aller en bas
mc los



Messages : 2630
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 48
Localisation : HEUSY, Wallonie, BELGIQUE

MessageSujet: Re: Le voleur de poule de I/504   Sam 28 Déc - 16:02

A voir la forme de la crosse je pencherais plus pour un P38...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le voleur de poule de I/504   Aujourd'hui à 3:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Le voleur de poule de I/504
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le voleur de poule de I/504
» Frégate La Belle Poule
» Poule aux dominos
» Une poule toute douce
» poule chez malala

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARENTAN LIBERTY GROUP :: AIRBORNE STORIES :: 82 nd Airborne :: 504 PIR-
Sauter vers: