CARENTAN LIBERTY GROUP

Forum du Carentan Liberty Group
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il y a 70 ans, Anzio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gennaker

avatar

Messages : 1177
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Il y a 70 ans, Anzio   Mer 22 Jan 2014 - 9:46

Après une terrible campagne italienne dans les Apennins à proximité de Cassino, en novembre et décembre 1943, c'est un 504th PIR terriblement décimé (58 KIA et 226 WIA entre le 11 et 30 décembre), qui est mis au repos au nord de Naples. Mais dès le 22 janvier 1944, voici 70 ans, malgré des effectifs considérablement diminués (le 1st battalion ne compte que 445 hommes et 34 officiers, le 2/504 481 et le 3/504, 450 hommes et officiers), le 504th PIR débarque à la suite de la 3rd Infantry division dans la partie sud de la tête de pont de Anzio. Le 504th PIR fonctionne comme un Combat Team, avec en soutien  la compagnie C du 307th AEB, et le 376th PFAB. Ce 504th PRCT va demeurer 61 jours en ligne dans la poche d'Anzio, jusqu'au 23 mars 1944, dans le froid, sous la pluie, à repousser attaques sur attaques de forces supérieures en nombre et en équipements blindés. C'est là que le régiment recevra des mots d'un officier allemand le surnom, "DEVILS IN BAGGY PANTS". 120 hommes y laisseront la vie. 410 seront blessés et 60 MIA. Le 3/504 (LT Col Freeman commanding)  recevra une Presidential Unit Citation pour ses actions à Carroceto qui ont sauvé la tête de pont américaine du désastre. Ce n'est que le 23 avril que le Combat Team décimé arrivera en Angleterre à Liverpool. MG Ridgway, malgré l'insistance de Gavin, refusera d'intégrer le 504th trop décimé dans le dispositif d'invasion de la Normandie. 28 troopers du 504th participeront pourtant à l'opération, en se portant volontaire pour les pathfinders… Témoignage :


C/504 au repos.... well, sort of...
A la disposition sans restriction du Général Mark Clark CO de la Vth US Army depuis octobre 1943, le 504th Parachute Infantry du Lt Col. Reuben Tucker, après de durs combats pour sauver la tête de pont de Salerno puis dans les Apennins, se voit engager comme infanterie à pied dans l'aventure d'Anzio. Les 2nd et 1rst battalions vont se battre à découvert le long du canal Mussolini sous le nez des 88 allemands et d'"Anzio Annie", le monstrueux canon monté  sur chemin de fer, à partir du 22 janvier 44. Une guerre semblable aux pires heures de la Grande Guerre s'installe. Ross Carter (auteur de "Devils in baggy pants), et son 1st platoon de C/504, reçoivent un soir l'ordre de prendre ses quartiers à l'arrière, à 2 km de la ligne de front. Récit :
"En examinant la carte, nous réalisâmes vite qu'on nous envoyait tout près de l'artillerie, qui s'en prenait plein la gueule par les gros canons ennemis. Beaucoup d'entre nous ont commencé à râler sérieux et vicieusement car nous préfèrions de loin la bagarre au front plutôt que de recevoir des obus à l'arrière. Mais ce que nous pensions n'avait aucune importance ; On est parti vers l'arrière et c'était tout.
Les maisons qui étaient supposées nous accueillir se révélèrent n'être que des trous pleins d'eau et de boue, le long d'un canal secondaire menant au Canal Mussolini. On a essayé de s'y installer au milieu des lamentations et des profanités les plus abominables. Gruening balançait des injures au vitriol tout en arpentant le canal à la recherche de son imperméable. Finkelstein trouva un morceau de tissu dans la boue et le lui donna. Gruening se cassa la gueule dans un trou de boue en essayant de l'enfiler, et il fallu s'employer pour l'en sortir. Il maudit les grands mères et arrières grand mères de tous les haut gradés sur plusieurs générations jusqu'à Waterloo.
Sheraton, Pierson, Duquesne, Carey, The Arab, Brownell et moi nous installâmes sous les arcades d'un petit pont. On mit nos couvertures au sol et déployâmes nos shelter halves par dessus. On a allumé des cigarettes.
Des obus tombaient régulièrement tout autour de nous, près du pont et dans les eaux du canal. Protégés par les arches en béton du pont, nous nous sentions en sécurité. Soudain, un Engineer "pisse vinaigre" nous apporta la mauvaise nouvelle : "Je déteste de vous dire cela, Jokers, mais il y a là 800 kg de dynamite avec le système d'allumage prêt à fonctionner pour faire péter ce pont si les allemands percent. Si un obus les touche, il ne restera plus rien de vous.
Sheraton et Pierce s'emprèssèrent de décamper. Nous pensâmes : "Pu...! si on est touché, on n'aura pas le loisir de s'en rendre compte." On s'est donc endormi ainsi, sur notre tonneau de dynamite, du juste sommeil du "mec qu'en a rien à secouer".
504th trooper blessé près du Canal Mussolini…

_________________


There's been passages and verses written
On the bravery and courage of men
But nothing will surpass the crossing
Of the AIRBORNE at Nijmegen bridg
es.
Revenir en haut Aller en bas
 
Il y a 70 ans, Anzio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Feuilleton ; les 70 ans de TORCH, 1er saut de combat de l'US Airborne
» Le 504th PIR dans la poche d'Anzio
» The best US Sniper !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARENTAN LIBERTY GROUP :: AIRBORNE STORIES :: 82 nd Airborne :: 504 PIR-
Sauter vers: