CARENTAN LIBERTY GROUP

forum du Carentan Liberty Group
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fin de l'innocence - la First Special Service Force à la Difensa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maczuga



Messages : 280
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: La fin de l'innocence - la First Special Service Force à la Difensa   Jeu 12 Fév - 12:01

Le 16 novembre, la 36th Infantry Division qui après ses actions dans la poche de Salerno avait récupérer pendant deux mois, arrive dans le secteur de la V Army. Le jour suivant, le quartier général du II Corps, tout nouveau sur le front italien, entre également sur la ligne de front. Il est commandé par le General Geoffrey Keyes. Le II Corps prend le commandement des 3rd et 36th Infantry Division dont la première avait combattu sous le commandement du VI Corps. Mais la 3rd Infantry Division a eu tellement de perte à cause des derniers mois de combat, quelle est renvoyée à l’arrière pour récupérer.

Après ça campagne dans les Aléoutiennes et n'ayant trouvé aucun Japonais à Kiska, la First Special Service Force du Colonel Robert T. Frederick est demandé par Mark Clark et ça V Army sur le front italien.

La First Special Service Force part de Camp Patrick Henry le 21 octobre 1943 et embarque à bord du Empress of Scotland à Hampton Roads entre le 27 et 28 octobre. Après un transit à Casablanca, elle repart le 5 novembre et arrive à Naples le 19 (certaines de ses unités étaient arrivé bien avant, tel que le Service Battalion, pour accueillir l’échelon de combat)

Le 22 novembre, la First Special Service Force est rattaché au II Corps puis plus tard est placé sous le commandement de la 36th Infantry.
Au Quartier Général de la V Army à Caserta (qui est également le centre de repos de la V Army), des plans sont établis pour une opération devant s’effectuer en trois phases afin de déverrouiller le passage de la Bernhard Line. La première phase du plan, en vu des prévisions météo, est appelé Raincoat et la FSSF allait y jouer un grand rôle.

L’opération Raincoat doit faire appel à la coordination des unités du 10th British Corps et du II Corps contre les montagnes Camino-Maggiori. La 56th British Division doit attaquer et capturer les collines 727, Hill 819 et Hill 963, dans la nuit du 2 au 3 décembre. La FSSF qui est maintenant sous commandement de la 36th Texas a comme boulot de capturer le sommet du Monte la Difensa (Hill 960) et Monte la Remetanea (Hill 907) et les tenir jusqu’à la relève. Le 142nd Regimental Combat Team de la 36th Infantry doit attaquer en même temps que la Force en direction de Hill 907 afin d’avancer sur le plateau de Vallevona et capturer les Hill 510, 630 et 619, comprenant le Monte Maggiori. Toute l’artillerie du II Corps, tout comme son aviation, doit appuyer l’attaque des Texans et des Forcemen. Avec ça, la Force est assister par l’artillerie de la 1st Armored Division et une compagnie du 2nd Chemical Battalion. Le tir de barrage doit commencer à 2h du matin le 3 décembre.

C’est le 2nd Regiment du Colonel D. D. Williamson qui n’avait pas participé aux opérations sur Kiska (son régiment devait normalement sauter sur Kiska, mais ceci n’a pas été nécessaire) qui a l’ « honneur » de mener l’assaut. Attendant le noir complet le soir du 2 décembre, le 2nd Regiment doit se diriger sur les pentes de Hill 960 et doit avancer en direction de la crête 368 afin de capturer la Difensa au lever du soleil du 3 décembre.

Cette manœuvre sera possible grâce à la couverture de l’artillerie. Immédiatement après, le 2nd Regiment doit traverser le col séparant les sommets de la Difensa et la Remetanea afin de capturer Hill 907. Une fois sur Hill 907, le 2nd Regiment sera en position afin d’assister l’attaque du 142nd Infantry Regiment.

Le 1st Regiment qui est en réserve de la 36th Infantry Division pour l’opération, doit creuser des positions au sud de la crête 368, tout près du poste de commandement de la division et juste au nord du sommet de la Difensa. Le 1st Battalion du 3rd Regiment est désigné comme force de réserve et fait également mouvement et s’enterre aux pieds de la montagne. Chacune de ces positions sera à la limite des observateurs ennemis et à distance de ses tirs de mortiers.  

Deux compagnies du 2nd Battalion, 3rd Regiment sont assignés à l’apport du ravitaillement. On assigne aux hommes restants le boulot de brancardier. Un platoon de l’une de ces compagnies doit accompagner le 2nd Regiment durant toute l’opération, tandis que les brancardiers restent à la Force Collecting Station qui se trouve dans une ferme à 500 yards au nord du village de Caspoli.
Le Service Battalion de la Force laisse un contingent à Santa Maria afin de protéger le camp de base et de continuer son travail d’administration et de ravitaillement. Cependant, plusieurs unité du bataillon sont chargés de supervisé le ravitaillement sur le front afin de supporter l’échelon de combat. En réalité, environ 300 hommes du Service Battalion allaient participer à la bataille en amenant le ravitaillement sur leurs dos pour tous les régiments au combat. La bataille à venir allait montrer un tout autre respect par l’échelon de combat envers les hommes du Service Battalion.

Entre le 22 et le 1er décembre, les patrouilles de la Force, organisés surtout par le 2nd Regiment, sont envoyés vers le secteur de Mignano pour combattre pour la première fois.

Avant que la V Army stop son offensive sur Rome, la Difensa avait déjà été attaqué par le 7th Infantry Regiment de la 3rd Division. Maintenant, travaillant avec la 36th Division, les Forcemen se mettent à dépasse les lignes des Texans pour examiner les chemins que le 7th IR a utiliser pour attaquer 960. Les corps boursoufflé des morts des précédentes attaques sont encore présent sur les chemins qu’on examinés les Forcemen et il est clair que ce n’est pas le chemin à emprunter.

La première reconnaissance de la Difensa par la FSSF est prise en main par le commandement du 2nd Regiment : Regimental Commander Col. D. D. Williamson - XO : Major Walter S. Gray - 1st Bn. Commander Lt. Col. Tom C. MacWilliam et le 2nd Bn. Commander Lt Col. Robert S. Moore.
Sous le commandement de Williamson, le groupe voyage à travers le front en jeep où il contacte le commandant des éléments de la 36th Infantry toujours entrain de garder la ligne de front à la base de la montagne. On fournit à Williamson un guide venant de la division qui les conduits au-delà des lignes. Avec un brouillard empêchant de voir leurs mouvements, le groupe de Williamson commence l’exploration des pentes au nord de la Difensa.

Le Monte la Difensa "Hill 960"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
mirabelle écoute



Messages : 3516
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 43
Localisation : Au pays des fayots

MessageSujet: Re: La fin de l'innocence - la First Special Service Force à la Difensa   Jeu 12 Fév - 14:03

et que trouve le groupe Williamson ?

_________________
Fighting Sixth !
 
 
« Quand on fait quelque chose, on provoque des critiques chez trois catégories de personnes : 1) celles qui font la même chose ; 2) celles qui font le contraire ; 3) et surtout celles qui ne font rien.  »
 
Georges S PATTON Jr
Revenir en haut Aller en bas
Maczuga



Messages : 280
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: La fin de l'innocence - la First Special Service Force à la Difensa   Sam 14 Fév - 15:10

En allant plus haut, la progression est barrée par des falaises abruptes, mais à droite de cet obstacle, ils découvert un sentier étroit qui mène au sommet et que, sans se précipiter, serait négociable par les Forcemen si des cordes peuvent être employées.

Plus tard, étant donné qu’il allait être employé comme le bataillon menant l’assaut, le Lt. Col. MacWilliam envoi son commandant en second, le Maj. Edward H. Thomas constituer un petit groupe pour à son tour, mener une reconnaissance sur les pentes approchant la Difensa au nord sur une route que le précédent groupe a indiquer. Avec un guide du 142nd IR, Thomas, avec le 1st Lt. Finn Roll, Assistant Intelligence Officer, le sergent canadien Tom Fenton et le Sgt. Howard C. Van Ausdale partent en direction de la montagne. Fenton et Van Ausdale, deux prospecteurs dans la vie civil, font partie de la 1-2 (1st Company, 2nd Regiment) et allaient être en tête de l’assaut de leur compagnie durant l’attaque. Le groupe dort dans une grange près du front durant la première nuit. Le jour suivant, ils rendent une visite au poste de commandement du 142nd IR pour parler à son commandant le Col. George E. Lynch (ancien G-2 de la 82nd Airborne). Le 142nd tient 2/3 de la crète 368 s’étendant jusqu’à la Difensa.

Afin de capturer le reste de la crête, les Texans doivent s’aventurer sur un terrain à découvert la journée et à la vu de l’ennemi se trouvant sur le sommet adjacent. Plusieurs fois durant leur ascension, des mules descendent par le sentier avec sur leurs dos des corps sans vie enroulé dans des draps blancs.  

Sur la plus grosse ligne de résistance ici, il y a un flanc exposé menant au Monte Camino, Hill 963, une montagne dans le secteur du 10th British Corps où se trouve au sommet un monastère Bénédictin du même nom.

Thomas et son groupe explore l’endroit plus loin encore en surveillant la route d’où ils commenceront l’assaut. Lui et son groupe on fait un total de 3 reconnaissances de la montagne.

Les allemands considèrent que l’assaut de la montagne est impossible pour les troupes d’assaut. Une attaque dans cette direction mettrait à mal les défenses sur Hill 960. C’est un plan audacieux et après avoir fait sa propre reconnaissance, Frederick donne son approbation.

Dans l’après midi du 1er décembre, chaque platoon du 2nd Regiment embarque dans un GMC depuis Capua et part en direction du front. Le reste de la Force suit par intervalle. Il n’y a aucune question que se pose les Forcement pour accomplir leur mission. Ils sont tous confiants. « We’re gonna kick those bastard of that hill ! » est la pensée de chacun. Mais à ce moment là, les hommes sont trépidants.

Sgt. Donald Mackinnon, 1-2 : « De notre zone se situant dans un bâtiment de l’armée italienne à moitié détruit à Santa Maria, on a embarqué dans l’après-midi du 1er décembre dans des camions à 6 essieux, un platoon par camion. Le voyage avait été dur dans une course effréné. Les camions roulaient dangereusement sur les routes lisses et boueuses et fonçaient pour rester avec le camion de tête, roulant avec seulement les feux de blackout. De nombreuses fois on a faillit se renverser dans un fossé. Les chauffeurs étaient tous nerveux et anxieux de nous décharger et de se barrer de la zone, loin du front et en sécurité. Ces mecs étaient tous des chauffeurs qui n’aimaient vraiment pas être trop près du front. Le ciel était sans cessé éclairé avec des gros flash de lumière venant des canons – d’énorme canon – tirant tout autour de nous près de notre zone de rassemblement. Le bruit était assourdissant et les flashes illuminaient le ciel. On pouvait voir les montagnes qui apparaissaient et les nuages bas. Il y avait un menaçant sentiment à propos de tout. On avait commencé avec du beau temps mais il a vite changé en une pluie gelée qui est tombé tout le long de la route rendant tout sombre. Les flashes de l’artillerie étaient encore plus surprenant avec ça. C’était presque irréel. On est descendu des camions à un endroit appeler Presenzano, à environ 10 miles de la Difensa. On devait maintenant marcher les 10 miles de Presenzano jusqu’à la Difensa complètement tremper dans la nuit noir. »

Pvt. Thomas O’Brien, 5-2 : « On est descendu des camions et soudain il y a eu un énorme boucan ! Tous le monde a sauter sous les camions. On ne savait pas ce qui s'était passé. On a jamais été dans cette situation auparavant, c’était l’artillerie allié dans le champ d’à côté qui tirer. Ca nous a tous fait flipper. C’était la première fois qu’on entendait des canons tirer comme ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin de l'innocence - la First Special Service Force à la Difensa   Aujourd'hui à 13:15

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin de l'innocence - la First Special Service Force à la Difensa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On the track of the Freddy's Fighters - First Special Service Force
» Il était une fois…………LES COMMANDOS
» Forces spéciales : une autre façon de faire la guerre !
» LE SPECIAL FORCE COREEN
» FORCE SPECIALE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARENTAN LIBERTY GROUP :: AIRBORNE STORIES :: Histoire Diverses-
Sauter vers: