CARENTAN LIBERTY GROUP

forum du Carentan Liberty Group
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Genèse Pathfinders

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Genèse Pathfinders   Lun 22 Oct - 20:51

gennaker a écrit:
Qu'est ce qu'un pathfinder? Fantasmes des reconstitueurs en mal de BoB, les pathfinders, à l'image de pas mal d'unités un peu élitiste, sont en réalité assez mal compris.

Contrairement à de nombreux préjugés, le pathfinder n'est pas seulement un soldat d'élite (tous les paras en étaient), mais est d'abord un technicien, un expert en communication qui maîtrise parfaitement le morse, et les techniques mises au point laborieusement depuis mars 1943, sous les efforts conjugués du Airborne Command, des pilotes des Troup Carrier Transport, et des "bad drop specialists" du 2/509 PIB. Mais pour lui permettre d'effectuer en un temps record, au bon endroit et sans l'intrusion de l'ennemi son travail d'identification et de marquage de la zone de largage (Drop Zone) puis d'attérissage (Landing Zone), on a adjoint à ces soldats-techniciens des gardes du corps, "security men", eux aussi formés au maniement des instruments de marquages, mais plus spécifiquement dédiés à faire la peau à tout ennemi venu faire obstruction au travail des pathfinders.
Chose moins connue, les "follow up", des pathfinders embarqués avec les tout premiers serials, et capables, en cas d'échec, de capture ou d'élimination des pathfinders, de prendre le relais et d'émettre des signaux en direction du gros des C-47 de la flotte d'invasion


Genèse.

Le premier saut DE COMBAT d'une unité constituée de l'US Army a eu lieu le 8 novembre 1942 derrière la ville d'Oran en Algérie Française. Les 556 hommes du 2/509th PIB du LT Colonel Edson Duncan Raff secondé par l'Airborne Adviser de Clark, le non moins légendaire William Pelham Yarborough, se sont envolés de Land's End à l'extrémité occidentale de l'Angleterre pour le plus long vol d'une opération aéroportée, 1600 milles à effectuer avec les seuls instruments de navigation de l'époque. Ils disposaient pour se guider d'un signal radar émis depuis un navire de l'US Navy positionné au large d'Oran, mais que les avions largement dispersés par un fort vent d'Est au dessus de l'Espagne, ne trouvèrent jamais. Un agent infiltré avec une balise éméttrice disparut sans envoyer de signal devant le retard pris par les avions, suite au snafu du War/Peace plan.

C'est donc sans moyen d'identifier leur Drop Zone que les 39 C 47 à court d'essence tentèrent de se poser où ils le pouvaient, seulement 6 appareils déversant leurs parachutistes pour contrer l'arrivée d'une colonne blindée supposée ennemie, et qui se dirigeait vers le lac salé de la Sebkra d'Oran où 24 C 47 à sec de carburant avaient attérri (Ed Raff était à bord de l'un de ces 6 appareils. Il se blessa durant le saut.)

Création d'une scout Company

En prenant ses quartiers à Oujda (Maroc Français), le 509 PIB tira les conclusions de ses deux sauts de combat (300 troopers ont sauté sur Youks les bains le 16 novembre) (sans compter le raid de 32 de ses hommes sur El Djem le 26 décembre 42), et en vint à la conclusion naturelle qu'on ne pouvait déverser un nombre de troupes important derrière les lignes ennemies sans avoir prélablement marquée, identifiée et relatrivement sécurisée la zone au sol.

Lt Col. Doyle Yardley, en charge du 509 en remplacement de Raff et Yarborough appelés sur d'autres missions, décida de constituer une "scout company", composée de 3 platoons de deux squads chacune, avec 8 hommes par squad. Il reçut l'appui du Lieutenant Colonel Charles Billingslea (futur CO du 325th GIR), en charge du Airborne training à Oujda.

Yardley souhait utiliser cette compagnie lors de futures opérations pour précéder les forces aéroportées d'invasion avec la mission de baliser les DZ à l'aide de lampes Aldis (lampe portable à forte puissance), à l'aide de fusées éclairantes et fumigènes. Il emprunta aux British les techniques d'envoi et de réception de signaux pour guider les appareils vers les DZ.

Quelques mois plus tard, les 9 et 11 juillet 1943, les 504th et 505 Parachute Infantry Regiment de la 82nd Airborne sautaient sur le sud de la Sicile dans le cadre de l'opération Husky. Aucun dispositif d'éclaireurs, de scouts ou de pathfinders ne fut mis en place, et les largages s'avérèrent catastrophiques, les pilotes et jumpmasters n'ayant pour s'orienter, que le souvenir de l'étude de cartes et de photographies....


Gavin, Crouch et Billingslea organisent les Pathfinders

En aout 1943, et après la victoire en Sicile, James Maurice Gavin, CO du 505th et devenu Major General, Charles Billingslea et le patron du 52nd Troup Carrier Wing le Lieutenant Colonel Joel L. Crouch, impulsent la réflexion et l'organisation et du travail et de la mission de Pathfinders". Les 504th et 505th PIR ainsi que le 509 PIB envoyèrent chacun trois équipes de pathfinders sur la base d'Agrigento en Sicile pour se familiariser avec les nouvelles techniques d'envoi et de réception de signaux électroniques, et sur les techniques de balisages.

Captain Charles "Chuck" Howland, qui devait un peu plus tard mener le rocambolesque raid amphibie du 509 sur Ventotene, et son XO Fred Perry, ont travaillé tout l'été 43 à développer des techniques d'identification au sol à l'aide de panneaux et de lampes Aldis. Puis, le 28 aout 1943, les équipes de Pathfinders du 504, 505 et 509 ont commencé à travailler ensemble à Enfidaville en Tunisie, avec les balises Eureka, des lampes Aldis et Krypton, et avec le signal radio 5G (Grid radio system) mis au point par les anglais. Ce jour là, 16 C-47 équipés de Rebecca décollent et relèvent le signal radio à plus de 20 milles, tandis que le signal 5 G se révèle peu fiable et peu discernable. Les lampes Krypton et Aldis furent repérées à plus de 25 milles (40 bornes). Un deuxième test de cette échelle fut effectué le 30 aout 43. Deux semaines plus tard, ces deux régiments et le 509 PIB expérimentaient à taille réelle ces techniques. Et pour les 504 et 505 PIR à Paestrum, 260 C47 sur 262 larguaient leurs hommes sur la DZ..


C'est donc bien l'opération Giant I, et le saut derrière Paestrum pour sauver la tête de pont d'Avellino des 504th et 505th PIR, puis du 509th, qui constituent le premier exemple d'utilisation au combat de pathfinders.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
 
Genèse Pathfinders
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les citations bibliques
» Bastogne Resupply Mission
» Genèse M 42 jumpsuit
» Un 14 septembre, 1ère utilisation de pathfinders
» bientôt dans les salles : "Guillaume, la genèse du Conquérant"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARENTAN LIBERTY GROUP :: AIRBORNE STORIES :: Histoire Diverses-
Sauter vers: