CARENTAN LIBERTY GROUP

forum du Carentan Liberty Group
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hôpital de la Colombières - HIESVILLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Hôpital de la Colombières - HIESVILLE   Lun 5 Nov - 15:34

dom1944 a écrit:
L'hôpital de Coulombières se remplit à centaines, à milliers. Les blessés arrivent, on les met dans les pièces du rez-de-chaussée, dans les chambres, dans les greniers, dans les fenils, dans les tentes qui ont levé instantanément sous les pommiers des "closages".
Et puis on évacue en masse sur l'Angleterre, les bateaux ne retournent pas à vide.
A l'hôpital, tout s'organise, tout "tourne rond". Les chirurgiens opèrent, les médecins soignent, les infirmiers font des pansements, les prisonniers allemands font les corvées, enterrent les morts. C'est un mouvement d'arrivées et de départs incessants; un MP fait la police dans la cour et dirige le trafic.
Le vendredi 9 juin au soir, vers 10h, un avion allemand survole La Coulombières, il tourne au-dessus de l'hôpital. Il a dû voir cette grande croix en toile blanche et rouge tendue dans la cour... Il tourne cependant toujours, ses ailes se penchent en oblique, on voit le pilote et les aviateurs dans la carlingue. Il s'éloigne, puis il revient, plonge en piqué, dans un vrombissement hurlant, strident. Un Canadien se jette à genoux: - Oh! Sainte Vierge, ayez pitié de moi! s'écrie-t-il en entendant siffler la première bombe.
Un fracas rugissant éclate et résonne sous les pommiers, se répercute dans les chambres et parmi les tentes. Le Canadien est enseveli jusqu'au ventre: la tente des opérations est écrasée; 15 chirurgiens sont morts, des blessées sont tués, des hommes hurlent de douleur.
L'autre bombe a percuté à 50 mètres de là, en plein champ, formant une excavation de 15 mètres de profondeur sur 80 mètres de circonférence. Le trou est monstrueux, un cratère! Sur le rebord reste un engin en tôle formé de deux parties reliées à charnières... Quel nouvel explosif ont essayé les allemands ?
Sept prisonniers ont été tués dans une étable, une cinquantaine d'autres s'évadent, prennent des armes américaines et s'échappent par le village. Une battue s'organise dans la cour et les logements, dans les champs et les rues de Hiesville. Les allemands ripostent et font feu sur leurs poursuivants; les coups partent de toutes les directions, c'est une mélée indescriptible, des courses folles entre les tentes, parmi les brancards des blessés, des cris de terreur; c'est une confusion indicible.
Dans la bagarre, un Américain passe en courant, traversant les chambres de La Coulombières.
Il arrive près du lit de Germain Cotelle qui parle à sa soeur et à la bonne de la maison, Marguerite Lepoitevin. Melle Cotelle demande au soldat:
- Quelle heure est-il ?
L'on ne pose pas une pareille question à un Américain en panique. Melle Cotelle saisit la main du soldat pour regarder elle-même l'heure à la montre-bracelet de ce dernier, qui, dans son énervement, appelle au secours.
Quatre Américains bondissent, furieusement mettent en joue Melle Cotelle, blottie dans les bras de son frère et malgré les cris de la jeune fille, veulent les fusiller tous les deux...
Ne tirez pas, ne tirez pas, malheureux! crie Michael O Sullivan Long, un infirmier qui est là depuis deux jours et a soigné Germain Cotelle, ne tirez pas, ce sont les enfants de la maison.
Dieu juste, il était temps! Les soldats s'excusent de la méprise, tandis que les autres Américains parviennent à maîtriser les prisonniers allemands.
On a dit que, par représailles, le lendemain, mille prisonniers allemands ont été fusillés. Mille prisonniers, c'est beaucoup! Quelle balance!

Témoignages de Mme Cotelle, M. Germain Cotelle, Melle Cotelle: Hiesville - M. Jacques Alix: Sainte Marie-du-Mont - M. Bernardin Birette: Audouville-la-Hubert
La Brèche de Sainte-Marie-du-Mont: François Lemonnier-Gruhier
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de la Colombières - HIESVILLE   Lun 5 Nov - 15:34

Mc LOS a écrit:
Merci pour ce témoignage sur le bombardement de l'hôpital de la Colombière Dom . Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de la Colombières - HIESVILLE   Lun 5 Nov - 15:35

overlord a écrit:
Quelle cruauté de la part de ces aviateur fou , en out cas merci Dom pour se témoignage passionnant
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de la Colombières - HIESVILLE   Lun 5 Nov - 15:35

gennaker a écrit:
Beau récit!

Selon Captain Mc Kee du Medical Corps : " Le château de Hiesville (Colombières ndlr...) fut opérationnel dès 10 heures le Jour J et est resté actif jusqu'à D+3 où il fut bombardé de nuit. On y a perdu près de 30% de nos équipements. 11 blessés y perdirent la vie, et le bombardement fit 15 blessés parmi le personnel médical. "

Des éléments avancés du 326th Airborne Medical Company de la 101st Airborne ont sauté avec l'infanterie vers un heure du matin le 6 juin 1944. Ce détachement comprenait 4 officiers et 45 hommes. Ceux qui ont pu rejoindre cet objectif ont établi une Aid Station dans une ferme à Hiesville, près du PC de la division à environ 5 miles d'Utah Beach. Ce groupe a rapidement pu prodigué les soins de premières urgence ainsi que des interventions chirurgicales d'urgence jusqu'au soir du 7 juin. Il a alors rejoint le reste de la compagnie qui était arrivé un peu plus tard le matin du 6 juin en planeur, avec son commandant, le major William E Barfield, 7 officiers et 21 hommes de l'équipe chirurgicale. Ils avaient avec eux 4 jeeps et leur remorque. Bien que de nombreux médecins furent blessés dans les "crash landings" des planeurs, ils ont pu récupérer leur matériel et rejoindre le château Colombières, endroit désigné pour établir le premier hôpital de campagne de la division. Ils y sont arrivés peu avant 7 heures, alors que les paras chassaient les derniers allemands du château.


euh?? pour les 1 000 prisonniers, j'en doute fort.... imaginez le carnage!!!
Avant l'attaque du 9 juin...

Après...
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de la Colombières - HIESVILLE   Lun 5 Nov - 15:37

Mc LOS a écrit:
Merci pour les précisions Denis.
Je me suis fait la même réflexion, "1000", ça ressemble à un génocide.

Par contre ça me semble évident qu'il y en ai eu des "représailles impulsives" , après la Colombière, mais aussi toutes celles qu'on ne connaît pas.
Dans ce cas il n'y a pas de bons ou de mauvais, la vengeance se pratiquait des deux côté.
C'est ça l'horreur de la guerre.

Sur le premier cliché on voit que les dépendances du château avaient déjà bien souffert avant l'attaque du 9 Juin.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de la Colombières - HIESVILLE   Lun 5 Nov - 15:37

speirs a écrit:
merci pour ce recit
Les avions n'avaient pas le droit normalement de bonbardé un hopital ?
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de la Colombières - HIESVILLE   Lun 5 Nov - 15:37

popeye a écrit:
exact , d'après la convention de Genève, ratifiée par l'Allemagne et les USA, ne peuvent être pris intentionellement pour cible les structures civiles ou ayant vocation à apporter des soins.
De même que le Droit des prisonniers de guerre, c'est une règle qui à été largement bafouée par toutes les parties pendant le second conflit mondial.
Pour preuve: (uniquement opérations aériennes puisqu'on parle plus haut d'un avion):
Bombardements aériens massifs de la Luftwaffe en Pologne sur les villes.
Blitz de la bataille d'Angleterre et déluge sur Londres.
Fusées V-1 et V-2 vers Le Royaume-Uni.
Raids alliés sur Cologne et sur la Normandie tiens.
Et enfin vraiment une bonne illustration:
Le larguage de la bombe atomique (H) nommée Little Boy par l'équipage US de l'Enola Gay sur Hiroshima (bon il y avait des instalations militaires mais bon) et surtout sur Nagasaki, cible de "secours" puisque l'objectif était Kobé!
La guerre moderne n'obéit à aucune règle.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de la Colombières - HIESVILLE   Lun 5 Nov - 15:38

speirs a écrit:
merci pour cette explication popeye
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de la Colombières - HIESVILLE   Lun 5 Nov - 15:38

popeye a écrit:
merci, j'étudies le droit, et je suis passiionnée par la ww2 donc c'est facile; apres on peut disserter des heures sur ce sujet, quelles modalités quelle attitude, quels priorités etc mais bon en pplus il y a pas de doutes la photo d'epoque, du lieu montre clairement une croix rouge!
C'est soit une "erreur" du pilote dans le sens ou il aurait pas dû le faire, soit c'est la conséquence des instructions claires d'un commandement débordé cherchant à faire le + de victimes possible pour en plus faire baisser le moral de l'ennemi.... au choix!
+1 les photos!
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de la Colombières - HIESVILLE   Lun 5 Nov - 15:39

speirs a écrit:
Oui, vu la taille de la croix rouge elle devait etre bien visible. Beaucoup de medecin on été tué malgré cette convention, personnellement je trouve sa lache puisque les medecins n'étaient pas armée. Parfois les medecins étaient les premieres cible puisque les ennemis savait que un medecin tué s'est égal a la mort d'autre soldat.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de la Colombières - HIESVILLE   Lun 5 Nov - 15:39

popeye a écrit:
C'est exactement çà speirs! quand les medics ou les Pfleger étaients pris pour cibles, c'était souvent une demande de la chaine de commandement, souvent lors d'un siege pour accélerer la reddition des assiegés, ou soit lors d'un surnombre de l'ennemi, ce qui sembla être le cas en Normandie!
Dans un film de clint eastwood sur le conflit pacifique (à iwo jima) vu du coté US, il y a une scène où l'infirmier de la Navy qui va débarquer avec les Marines se fait briefer par le sous-off à propos de son brassard trop visible!
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de la Colombières - HIESVILLE   Lun 5 Nov - 15:39

gennaker a écrit:
Captain Alden, le légendaire Doc du 2/503 puis 509 Parachute Infantry l'avait compris dès l'Afrique du Nord en 42...
On l'appelait "Captain Cool"
Le capitaine Carlos Coolidge Alden, 509 Parachute Infantry surgeon, fait partie des parachutistes américains de la seconde guerre mondiale les plus décorés.
Ses exploits, derrière les lignes ennemies, ont fait de lui une légende de son vivant. Et à son extraordinaire comportement au combat, comme médecin et comme soldat, s'ajoutait une superbe, une flamboyance qui a contribué à sa légende. Doc Alden montait en première ligne vêtu à la diable, et portant toujours son béret "maroon" reçu des Britanniques de la First Airborne, un ceinturon allemand, et ses inséparables lunettes teintées. Son calme et son efficacité dans les situations les plus désespérées rencontrées par son unité d'élite, le 2/509, lui ont valu le surnom de "Captain cool". Médecin, Alden se trouvait toujours dans les endroits les plus chauds des combats. Il s'infiltrait volontiers derrière les lignes allemandes armés jusqu'aux dents, Thompson SMG, .45 Colt, Lueger et trench knife, et les poches pleines de grenades. Il excellait dans l'utilisation de ces armes et était l'un des soldats les plus téméraire du bataillon. Les aventures de Doc Alden seraient probablement rejetées par les scénaristes d'Hollywood comme trop invraisemblables. Il faut pourtant considérer comme véridique des scènes comme son expédition à moto plus de 50 km derrière les lignes ennemies, une de ses 6 évasions réalisées en descendant 4 étages le long d'une corde improvisée.. Il fut aussi le premier parachutiste a atteindre l'aéroport de Tafaraoui près d'Oran le 8 novembre 1942, seul à bord d'un C 47 nommé "shark bait" (appât à requin...) C'est lui, en compagnie d'un de ses medics Doc Engelman qui accueille les troupes de Patton à Messina (il a volé de lui même d'Afrique du Nord où le 509 est en réserve jusqu'en Sicile pour voir les combats de près, et se trouve dans une ville pleine de troupes de l'Axe avant même l'arrivée des chars de Patton...) Il passera plus tard 5 jours et 5 nuits sans manger dans un grenier des Ardennes, encerclés par les SS etc etc....
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de la Colombières - HIESVILLE   Lun 5 Nov - 15:40

Drew a écrit:
Je me rends compte qu'il y a encore plein de choses à apprendre... quand est-ce que quelqu'un organise une visite des lieux?
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de la Colombières - HIESVILLE   Lun 5 Nov - 15:40

emallain a écrit:
Salut,

pour le bombardement du 9 juin 1944 de l'hopital US situé au Château de la Colombières à Hiesville, il y a aura après-guerre des excuses nationales faites par l'Allemagne aux Etats-Unis.

@+

Manu
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de la Colombières - HIESVILLE   Lun 5 Nov - 15:41

miguel 101st a écrit:
a tous pour l'infos miguel101st
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de la Colombières - HIESVILLE   Lun 5 Nov - 15:41

Mc LOS a écrit:
emallain a écrit:
Salut,

pour le bombardement du 9 juin 1944 de l'hopital US situé au Château de la Colombières à Hiesville, il y a aura après-guerre des excuses nationales faites par l'Allemagne aux Etats-Unis.

@+

Manu

J'ignorait totalement aussi... merci Manu.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de la Colombières - HIESVILLE   Lun 5 Nov - 15:41

Drew a écrit:
hmmm.... comme quoi, des fois....
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hôpital de la Colombières - HIESVILLE   Aujourd'hui à 23:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Hôpital de la Colombières - HIESVILLE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hôpital de la Colombières - HIESVILLE
» Recherche info sur l'hôpital auxiliaire d'Evreux en 1915
» À l'hôpital
» Vos droits à l'hôpital
» Des siamois sont nés lundi 19 décembre dans un hôpital d'Anajas, dans le nord du Brésil.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARENTAN LIBERTY GROUP :: Sites Historiques en France et autres-
Sauter vers: