CARENTAN LIBERTY GROUP

forum du Carentan Liberty Group
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  De drôle de Diable eux aussi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: De drôle de Diable eux aussi...   Mar 13 Nov - 21:32

Maczuga a écrit:
Nous connaissons tous les Green Devil, les Red Devil, ou encore les fameux Devil in Baggy Pants du 504th PIR...

Mais une autre unité d'élite de l'Armée Américaine reçu ce surnom aussi, la First Special Service Force. Unité composé d'Américain, de Canadien et de quelques... Norvégien !!...

Son histoire commence en Juillet 1942, en Aout 1943 elle débarque sur Kiska, une île déserté par les Japonais, et en Novembre 1943 on fait appel à elle pour combattre sur les pentes montagneuses qui borde le Monté Cassino...

La First Special Service Force, est avant tout une unité aéroporté (et oui!!), mais n'aura pas fait de saut de combat, à part le 2nd Battalion lors du débarquement à Kiska ! En renforcement du 1st et du 3rd Battalion... Robert Frederick, commandant originel de la SSF aura fait un saut de combat lors du saut sur la Provence, lorsqu'il fut transféré à la First Airborne Task Force pour commandé les unités aéroportés (la FSSF en a fait partit).



Les massifs montagneux du centre de la péninsule italienne forment une place forte naturelle, que les allemands mettent à profit avec leur génie de la fortification. Pendant l'hiver 1943, la progression des alliés est très lente, et se solde par de lourdes pertes.

La Difensa (960 mètres) et Ramentia (907 mètres) - au sud de Cassino - permettent l'observation illimitée des positions alliées. Les artilleurs allemands règlent le tir de leurs batteries avec une rapidité et une violence terrible sur les concentrations de troupes. Son sommet étant cerné de contreforts presque infranchissable et placés sous les tirs entrecroisés des casemates allemandes, le mont la Difensa semble inexpugnable. C'est à la FSSF qu'il échoit de faire sauter ces deux verrous.

Le colonel Frederick oriente son attaque sur le flanc Nord de la Difensa, qu'il semble impossible de gravir. Le second régiment de la FSSF s'infiltre à la base de la montagne pendant la nuit du 2 Décembre et, à 3 heures 30 du matin, il a monté 600 mètres, jusqu'à la mi-hauteur, sous une pluie glaciale. Dans les premières heures du 4 Décembre, le second régiment réalise l'exploit - jugé impossible - de gravir les derniers 60 mètres de la falaise pendant que l'artillerie pilonne le sommet. La FSSF prend la cime d'assaut, les allemands n'ont pas le temps de réagir.

La FSSF est alors sous le commandement tactique de la 36th Infantry Division. Passant outre aux réclamations de Frederick, la 36th Texas Division emploie le 1st Regiment de la FSSF dans des conditions ineptes, qui lui coûtent de nombreux hommes. À partir de cette date, Frederick exige que son unité d'élite soit employée dans le cadre des manœuvres d'un corps d'armée, et plus à l'échelon d'une division.
Le 3rd Regiment et le Service Battalion sont occupés à assurer le ravitaillement et l'évacuation des blessés, entièrement à dos d'homme, sur les chemins de montagne. Pendant les six jours qui suivent le 4 Décembre, tous les approvisionnements - plus de 45 tonnes - sont acheminés ainsi en première ligne, le trajet prenant plus de 6 heures à l'aller !

La FSSF s'est emparé de la Difensa par un combat de moins de deux heures, mais la bataille ne s'achève pas là. Sous les obus de l'artillerie, malgré les tirs des tireurs d'élites, les Forcemen repoussent sans cesse les contre-attaques. La FSSF prend le mont Rametania et fait la jonction avec les Britanniques, qui ont capturé le mont Camino (963 mètres).
Quand la FSSF retourne à l'arrière, elle a perdu un tiers de son effectif combattant. Mais la ligne de défense d'hiver des allemands est percée et l'avance vers le nord peut reprendre.

La prise du mont La Difensa est encore considérée comme un des plus grands faits d'armes de l'infanterie américaine. Quel que soit le devenir de l'unité, elle s'est déjà couverte de gloire à son premier engagement.

Après un court repos, la FSSF retrouve le froid des montagnes Italiennes. À une époque ou les divisions Américaines les plus aguerries, épuisées par le combat, montrent d'évident signe de faiblesse, elle conquiert tous ses objectifs sans faillir. Sur le mont Majo, le 3e Régiment s'infiltre et investit les positions de forces allemandes deux fois supérieures en nombre. Il retourne les armes capturées contre leur précédent utilisateurs et repousse 27 contre-attaque.


Après avoir suivit les Ranger en Septembre-Octobre 1943, le Légendaire Combat Photographer Robert Capa arrive à Forcella del Moscoso, tôt le matin du 4 Janvier 1944. Il a entendu parler de la First Special Service Force et de sa réputation en tant qu’unité combattante dans les rudes combats dans les montagnes Italiennes. À ce moment la, la Force commence à occuper le Mont Radicosa. Dans un tout petit village désolé servant de point de départ à toutes les attaques sur les montagnes avant Cassino. Capa accompagna une patrouille de la FSSF autour de Radicosa pendant quelques heures, et prit des photos autour du petit village. Il repartit le matin suivant à Naples.

De gauche à droite : Robert Capa, Lieutenant Finn Roll, Charles Grey, Raphael Martinez. Tous porte les pantalons de montagnes y comprit Robert Capa. Grey porte un 1911 coincé dans son pantalon. Capa et Martinez porte la nouvelle veste M1943 (Ce sera la première unité à en porté !)



Maczuga a écrit:
Le 23 Mai 1944, après recomplètement des effectifs, la FSSF est la pointe qui rompt l'encerclement à Anzio. Elle permet la jonction rapide avec le gros des forces de la 5th Army et pénètre soit disant dans Rome la première*.

Le 2 Juin 1944, après la rupture du verrou de Cassino et la sortie de la tête de pont d'Anzio, le général Clark, dans un souci de publicité, lance la plus grande part de la 5e Armée vers Rome sur la "Highway 6". Embarquée dans des GMC couverts de poussière, la FSSF participe à la course vers la ville Eternelle, sans opposition, alors que plus au nord, les allemands s'échappent librement jusqu'à une nouvelle position de repli.

Dans le cadre de l'opération Buffalo, la FSSF vient de faire la jonction avec le Corps Expéditionnaire Français, à Colle Ferro (50 km de Rome, sur la Highway 6). Avec la 3e Division d'Infanterie US, la FSSF se heurte à la résistance opiniâtre des unités survivantes du 76. Panzerkorps, repliées sur Cisterna.

Le 3 juin, Hitler annonce la capitale italienne ouverte. L'ensemble des unités de la 5th Army s'en rapprochant, il devient donc nécessaire de sécuriser les ponts enjambant le Tibre.
D'autres unités comme la 3rd, 85th et 88th Infantry Divisions se rapprochent elles aussi de la ville. La course vers la victoire est alors lancée...


* Le Dimanche 4 Juin 1944 sera gardé comme le souvenir de la prise de Rome par la Black Devil Brigade, surnom qu'elle gagnera à Bloody Anzio !
Par ailleurs, la 88th Infantry Division est bien la première unité allié à être rentré dans Rome le 4 Juin, cependant elle fut très vite repoussé à l'exterieur de la ville, et la FSSF entrera dans Rome en la liberant partiellement.

La prise de Rome sera malheureusement très vite oublié deux jours plus tard, à cause d'un autre évènement majeur pour la libération de l'Europe que vous connaissez tous...


Pour la petite histoire, cette photo a était prise à l'occasion d'un épisode qui reste gravé dans les souvenirs de tous les soldats Américains qui ont participé à la prise de Rome. Dans l'après midi du 4 Juin, la FSSF est arrêtée dans les faubourgs nord par des canons d'assaut allemands. Le général Keyes (Ici, général à une étoile) descend de sa jeep et interpelle Frederick. Il s'inquiète de ce retard et demande combien de temps il faudra pour pénétrer dans la ville :

-"Le reste de la journée, il y a deux canons d'assaut en face de nous"
-"C'est impossible, le général Clark veut être dans la ville à quatre heures"
-"Pourquoi ?"
-"Parce qu'il veut se faire photographié !"


En une heure, la First Special Service Force a réduit la dernière résistance allemande dans Rome, Clark aura sa photo !


Le Général Robert Frederick au centre, avec ses officiers de la FSSF, entrain de regardé Rome depuis les hauteurs. Il sera le général de l’Armée Américaine le plus bléssé durant la guerre, avec 8 Purple Heart !


gennaker a écrit:
Le 1er octobre 43, Clark avait déjà fait le coup à la 82nd Airborne, arrangeant une entrée triomphale aux côtés de gavin et Ridgway dans Naples évacuée par les Allemands.

Gavin dans la jeep de tête, précéda Clark qui était monté dans la jeep de Ridgway. Ridgway portait sa Springfield .03 pour l'occasion. derrière, Krause avait fait grimper son 3/505 dans des camions. Cette petite délégation entra dans Naples désertée, Gavin ayant demandé aux forces de police italienne de s'assurer que les Napolitains demeureraient chez eux.

Une réception avait été organisée piazza Plebioscito, la place de toutes les commémorations... mais par une embrouille invraisemblables, Gavin, Ridgway et Clark arrivèrent... Place Garibaldi où il n'y avait pas un chat...
Maczuga a écrit:


Quelques photos de la FSSF à Radicosa montre que certains hommes portent des clés de rations C sur leurs casques. Cette pratique n'était pourtant vraiment pas courante et n'a eu lieu qu'en Italie à Radicosa et ne concerne que le 3rd Regiment et le HQ Detachment.

Il semblerait qu'ils ai reçu un lot de ration C avec les fameuses "Key" qui se détachaient de la boite donc était perdues.
Afin de remédier à cela ces forcemen les attachaient sous les bandes de caoutchouc de leur casque afin de ne pas avoir a percer les boites avec leur baïonnette et d'avoir tout de suite ces "keys" sous la main et manger plus rapidement sans se blesser inutilement.

Un des gars dans le squad met son ouvre-boite sur le casque parce que dans un foxhole, c'est plus facile à l'attraper sur le casque que dans la poche d'une parka... Et tout le squad fait de même... Et c'est la que Capa arrive et il prend ses photos... qui seront mondialement connues...

Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
 
De drôle de Diable eux aussi...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» voilà, j'suis là aussi
» Saint Mandrier , c'est toujours aussi joli.....
» Car ils croyaient brûler le Diable en Normandie
» Robert le diable
» Château de Robert le Diable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARENTAN LIBERTY GROUP :: AIRBORNE STORIES :: Histoire Diverses-
Sauter vers: