CARENTAN LIBERTY GROUP

forum du Carentan Liberty Group
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le maquis des Glières, Hte- savoie (74)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Le maquis des Glières, Hte- savoie (74)   Dim 18 Nov - 18:05

Mc LOS a écrit:
Fin septembre nous avons passé une semaine en montagne près d’ANNECY.
Nous en avons profité pour (re)voir le musée de la résistance de THONES sur le site du cimetière de MORETTE.
Un sujet qui devrait intéresser nos représentants de l’armée secrète.

C’est un site et un musée qui vaut le détour si vous passez par là.
Il donne un bon aperçu de ce qu’était la résistance en général et la résistance Haut-Savoyarde en particulier.
Le site est particulièrement bien mis en valeur depuis quelques années (nouvelle annexe avec salle de projection d’un film de 52’, aménagement d’un parking et d’une aire avec commodités et rajout d’une aile dédiée à la déportation et aux camps de la mort)
En plus il est gratuit !

Vue du cimetière de MORETTE ou ne sont enterrés que des résistants, pour la plupart tombés ou fusillés lors des opérations de mars 44.







Parmis eux d’autres nationalités, tels que des Espagnols, déjà résistant dans leur pays face à Franco, et même …un Allemand. Tous, quelle que soit leur origine, portent la mention « Mort pour la France », …belle reconnaissance pour ces étrangers.

A l’arrière des croix, en hauteur, l’arrête sud du plateau des Glières.



Le musée est installé dans un chalet de 1794 démonté au Grand-Bornand et remonté à l’identique.
C’est le même type de chalet qui a abrité les maquisards sur le plateau des Glières durant l’hivers 43-44.



Dès l’invasion, la Haute-Savoie a connu des combats sérieux du 20 au 26 Juin 40, mettant en valeur les Chasseurs Alpins du « 27è BCA » et du « 67è BCA » et visant à empêcher l’ennemi de boucler la frontière Suisse.
Ces combats se sont révélés vitaux pour la résistance par la suite.
Ces Chasseurs s’étaient déjà couvert de gloire dans la Somme, dans l’Aisne et en Norvège par la suite (Campagne de NARVIK et NAMSOS).

Ce sont les cadres rescapés de ces mêmes Chasseurs, spécialistes des difficiles combats en montagne, qui ont par la suite constitué l’ossature des maquis de Haute-savoie. (à partir de 43)

Il faut savoir que dès la fin de la zone libre (novembre 42), la résistance Savoyarde s’est organisée sous forme de camps de réfractaires au STO (travail obligatoire en Allemagne).
Elle était dans un premier temps peu structurée, à l’image du reste du pays, et organisée en petit maquis cachés sur les hauts plateaux, tels que « les Confins », « Beauregard », « les dents de Lanfont » …etc.



Leur premier ennemi à été l’armée fasciste Italienne qui occupa la zone entre novembre 42 et septembre 43 mais aussi la milice de Vichy à partir de janvier 43.
Leurs actions se limitaient au harcèlement, à la résistance passive et au sabotage. Ils ne disposaient pas d’armement ni de moyen « militaire » leur permettant d’en faire plus.
De nombreuses plaques commémoratives placées sur telle ou telle chapelle isolée en Montagne rappelle au randonneur le massacre, sans procès, de résistants par les italiens.

A partir de Septembre 43 la zone est occupée par les Allemands qui vont monter d’un cran dans la terreur (massacres de villageois, Habère-Lullin, Pouilly, Thuy, Bernex…)

La résistance se durci avec la création des FTP et AS sous commandement d’anciens Chasseurs Alpins, des militaires professionnels aguerris, issus du 27 BCA.

Ils connaissent la montagne comme personne et mènent la vie dure aux occupants.
Ils se battent aussi pour obtenir de l’aide indispensable de LONDRES.
Sans armes ils ne peuvent pas grand-chose.
D’autres Français de l’ombres, des agents de liaison, oeuvrent en Angleterre pour appuyer ses demandes et par la suite coordonner les actions de parachutage et d’appui.
Comme « ODETTE »



Le 31 janvier 44, le département est mis en état de siège. La milice arrive en nombre, un tribunal spécial est installé à ANNECY.



La résistance réagit et l’ordre tombe. Il ordonne à tous les maquis de se rassembler sur le plateau des Glières. Une vaste zone située à + de 1400 m d’altitude, uniquement accessible par de profonds défilés facilement défendables et s’étirant des environs d’ANNECY, à l’ouest, à la vallée d’Entremont à l’Est.

Comme toujours dans la résistance, cet ordre à sans doute été oral parce qu’il n’en existe aucune trace écrite.
Et pourtant, dès le début, 120 maquisards se retrouvent sur le plateau après une dure marche dans la neige depuis Manigod, Thones, Entremont et ils seront finalement 465, presque un bataillon, sous le commandement de Lieutenant MOREL, « TOM », un ancien du 27 qui a été désigné à leur tête.



Leur but n’est pas de se battre comme une armée mais de harceler, de saboter, d’empêcher l’ennemi de fonctionner et surtout de réceptionner un vaste parachutage d’armes promis par LONDRES et qu’ils attendent avec impatience. Il arrivera avec un mois de retard…
C’est pour cette raison que le plateau est choisi. Il constitue une magnifique et immense DZ facilement repérable des pilotes de la RAF.

Quelques vue aériennes d’époques







Les maquisards organisent la défense du plateau.
Des points de résistances sont placés au débouchés des défilés, combes et gorges en interdisant tout accès.

Ils vivent à la dure dans des chalets non chauffés.
Les conditions de vie ne peuvent être endurées que par de vrais montagnards.
Ils doivent se ravitailler dans les villages de la vallée ce qui les force à des expéditions pénibles et risquées. De nombreux villageois payeront cette aide de leur vie aussi.

Ici une section autour de leur chef « TOM » (en pull, la tête tournée)



Encore une rare photo d’époque d’un groupe de résistants prise sur le plateau



Le Lieutenant MOREL donne à son bataillon une devise « VIVRE LIBRE OU MOURIR »
« TOM » sera tué avec d’autres compagnons de combat par un milicien de VICHY à Entremont, la nuit du 9 au 10 mars 44.
Il avait 29 ans,était marié et avait 3 fils.
Le soir de sa mort, l’aviation alliée largue 90 tonnes d’armes sur le plateau dans 580 containers.
Il y en aura 40 dans le département dont le dernier le 12 Août juste avant les combats de la libération du département.





Son corps sera récupéré et le curé du Grand-Bornand lui organisera des funérailles sur le plateau. Il sera provisoirement enterré sur place à l’emplacement de l’actuel monument des Glières.

Rares photos de l’enterrement.



La résistance continue et c’est le capitaine ANJOT, »BAYARD » un autre officier du 27 qui remplace TOM.



Il poursuit le travail de MOREL et complète le dispositif de défense du plateau.
Les effectifs sont organisés en compagnies du nom de leur chef.



Le 12 mars 120 maquisards supplémentaires viennent compléter le dispositif.

Toutes les tentatives des occupants et de la milice ne peuvent rien contre le bastion des Glières.
Les Allemands décident de mettre les moyens ; démesurés ; pour déloger les résistants.
La 157è Gebirgs Division (Division Alpine) de la Wehrmacht forte de 12000 hommes attaque le plateau après une préparation d’artillerie de 3 jours et un bombardement aérien de 2 semaines.
Rien qu’en raison des effectifs énormes qu’ont du engager les Allemands pour venir à bout de 500 maquisards faiblement armés, constitue une victoire éclatante et indiscutable.
Ces 12000 troupes d’élite de montagne et les bombadiers de la Luftwaffe n’ont en effet pas pu être engagé, contre les libérateurs alliers , ailleurs sur le front.



Les combats sont rudes mais inégaux et le 26 mars 44 à 22:00 hrs le Cpt ANJOT écrit, cette fois, l’ordre de décrochage qu’il fait porter à ses sections.
C‘est chacun pour soit et il faut sauver sa peau en passant entre les mailles du filet mortel tressé par les Alpins Allemands.

Peu en réchapperont, beaucoup sont tués, soit les armes à la main dans un baroud d’honneur soit fusillés sur place. Le Cpt ANJOT lui-même est tué le 27 mars 44
Seuls 4 prisonniers sont faits et livrés aux autorités puis déportés. La milice de son côté capturera encore de nombreux combattants.
Ils ne reviendront pas des camps.
Ce qu’on appelle aujourd’hui la « bataille des Glières » aura duré du 31 janvier 44 au 27 mars 44.



Les allemands envahissent le plateau et brûlent tous les chalets.





C’est dans ce contexte qu’est né le cimetière de MORETTE





Les premières croix conservées dans la crypte du chalet-musée



Cette vaste opération n’est cependant pas venue à bout de la résistance locale puisque le 1 er Août, les maquis avaient repris de l’activité sur le plateau et le plus vaste des parachutage eu enfin lieu. C’est la revanche du 26 mars.
Il apporte 162,5 tonnes d’armes et de munition aux partisans…la guerre peut commencer !

Opération de récupération des conteneurs, on voit le long du chalet une quantité assez impressionnante les parachutes à containers repliés.





Trois partisans rescapés du décrochage du 26 mars photographiés à la libération. L’un est armé de matériel et d’une arme de prise, celui du centre tient un Bren Gun issu des largages d’Août.



Les combats de la libération commencent au lendemain du débarquement en Provence, soit le 16 Aout 1944, et se terminent par l’encerclement et la capitulation de la garnison Allemande d’Annecy le 19 Aout.



C’est une victoire exclusive de la résistance puisque la Haute-Savoie est le premier département à s’être libéré lui-même, sans intervention militaire alliée.
C’est une victoire qui prouve que LONDRES aurait du faire confiance beaucoup plus tôt au potentiel de combat de la résistance.

Avec la libération… les règlement de comptes



Encore quelques photos de l’intérieur du musée.









Le 27 BCA a été reconstitué et a repris les traditions des résistants des Glières, ainsi que sa devise "Vivre libre ou Mourir".
Il existe toujours et est basé à ANNECY et porte le nom glorieux de « Bataillon des Glières »

Lors d’une course en montagne nous avons croisé plusieurs pelotons du "27" qui effectuaient leur BAM (brevet d’aptitude militaire annuel).
Soit une course en montagne chronométrée, en équipe, et en tenue de combat, comprenant une ascension d’un sommet à 2500 M.
Pour avoir fait une course similaire le même jour dans le même secteur je peux vous dire que pour respecter le chrono il ne faut pas s’arrêter pour admirer les marmottes.

J'ai beaucoup de respect pour ces unités dont on ne parle pas beaucoup en comparaison d'autres.
Pourtant il s'agit bien d'unite d'ELITE à part entière, parce qu'il suffit de vivre et de crapahuter un peu en montagne pour se rendre compte assez vite de ce que ça peut représenter de combattre dans ce rude, mais superbe, milieu.

Au retour j’ai pu sympathiser avec un adjudant du « 27 ».



Il m’a expliqué un peu l’articulation de l’unité et ses spécificités.
Ils reviennent d’Afghanistan ou leurs qualités de montagnards ont été pleinement exploitées.
Ils y ont perdu un caporal et ont eu deux blessés en opération.

Et oui, des militaires tombent tous les jours pour que nous puissions aller bosser tranquille tous les matins et rentrer pénard le soir.

Toutes les photos et documents proviennent du Musée de la Résistance de MORETTE.
Je précise que les photos étaient autorisées dans le musée.


That's all.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Le maquis des Glières, Hte- savoie (74)   Dim 18 Nov - 18:06

Goody a écrit:
cheers Magnifique ton reportage los comme tu sait si bien le faire. J'espère que le type qui portait l'uniforme de miliciens dans ce musée en à payé le prix fort.
Je vais en hte- savoie cette année 1 semaine au jour de l'an (cul de l'an, comme dirait JM Wink) si c'est pas trop loin je ne manquerait pas d'aller visiter ce site superbe, encore merci à toi cheers . Il y a aussi un livre dédié au lt. Tom Morel je sais pas si tu l'as lu: Tom Morel, héro des glières écrit par Patrick de Gmeline.
Je peux pas mettre la photo du livre car serving refait des siennes :en!!:
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Le maquis des Glières, Hte- savoie (74)   Dim 18 Nov - 18:06

marlene a écrit:
merci beaucoup pour ce super reportage , Los .

Marlène
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Le maquis des Glières, Hte- savoie (74)   Dim 18 Nov - 18:08

mimi a écrit:
Beau reportage Los merci , bisous Mimi
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Le maquis des Glières, Hte- savoie (74)   Dim 18 Nov - 18:08

TAYLOR a écrit:
super reportages serge , bravo !! de voir une tenue de la milice sa doit faire quelque chose
et oui comme tu dit y il en a qui boivent le café le matin sans se soucié de nos soldats qui combatte pour le mot liberté , je pense plus particulièrement a nos politiciens ,
encore merci pour tous ces details ...
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Le maquis des Glières, Hte- savoie (74)   Dim 18 Nov - 18:09

dom1944 a écrit:
Merci Serge, très beau reportage comme d'hab.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Le maquis des Glières, Hte- savoie (74)   Dim 18 Nov - 18:09

Sgt. T.McNulty a écrit:
J'ai de la famille là-bas, je ne manquerai pas d'y aller !!
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Le maquis des Glières, Hte- savoie (74)   Dim 18 Nov - 18:09

jaumont a écrit:



Hiers, je finissais le livre de Monika Siedentopf « Parachutées en terre ennemie » et je découvre ton reportage aujourd’hui. C’est une heureuse coïncidence
Voici un résumé du chapitre concernant Odette Sansom tiré de ce livre que je vous recommande.
Odette Sansom. Nom de code « Lise ». Mission : Courrier pour le réseau Spindle 1+2. Arrivée en felouque en France près de Cassis le 30/10ou 01/11/1942.Arrêtée le 16/04/1943.Relâchée en avril 1945.Rentrée en Angleterre

Elle est considérée comme des héroïnes les plus célèbres d’Angleterre. Un film a décrit son histoire « Odette "

Né en 1912 à Amiens, Brailly Odette Marie Céline épouse un anglais Roy Sansom et s’installe à Londres avec ses trois enfants. Voulant participer à l’effort de guerre, elle pense devenir traductrice mais elle accepte finalement de se faire enrôlée par le « SOE » pour des missions de la section » F »

Pour information le SOE (Special Opération Executive) fut mis sur pied par la volonté de Churchill lui-même pour mettre l’Europe à feu et à sang sous l’occupation allemande. Beaucoup de femmes furent recrutées. Sur les 39 femmes de la section « F », 16 finiront entre les mains de la Gestapo dont 13 ne reviendront jamais. Le SOE était mal vu du MI5 et MI6 ainsi que par De gaulle lui-même. C’est seulement en 1991 que leur rôle fut officiellement reconnu en France par la pose du plaque commémorative à Valençay avec les 52 noms des membres de la section « F » Il y manque le nom de Sonia Olschanezky une parmi les 13 femmes tuées par les allemands.

Initialement Odette devait recruter des résistants à Auxerre, mais elle resta à Cannes où elle rencontra Peter Churchill qui dirige le réseau de résistance local « Spindle » Mais ce réseau est fragile et ils passent au réseau « Carte ». Ce réseau est repéré par la Gestapo. Ils se réfugient alors en Haute-Savoie, dans l’hôtel de la Poste à Saint-Jorioz. Mais dans la nuit du 15 au 16 avril l’Abwehr, service secret de la Whermacht, les y retrouve. Ils passent par plusieurs prisons pour finir à Fresnes pendant 1 an. Odette sauvera leur vie en prétendant que Peter Churchill est un parent du Premier Ministre anglais et qu’elle est son épouse. Souvent torturée et même condamnée à mort, elle ne divulguera aucune information sur la résistance. Elle fut déportée au camp de concentration de Ravensbrück. Le commandant du camp croit à son mensonge et la garde en vie comme assurance vie lorsque l’armée américaine libérera le camp. Il sera tout de même exécuté en 1950.

Odette Sansom a la vie sauve et épouse Peter Churchill après le décès de son premier mari. En 1956 après son divorce avec Peter, elle se remarie avec Geoffrey Hallowes, un ancien du SOE.

Elle dit : « Ce n’est pas vrais, ce que l’on répète toujours : que j’ai fait preuve de courage pendant mon incarcération. A l’époque, je n’étais pas courageuse. J’ai été courageuse quand j’ai quitté l’Angleterre et mes enfants. Rien de ce j’ai pu faire ensuite n’a été aussi douloureux. E t c’est aussi ce qui m’a donné la force de survivre. Je me répétais sans cesse : même si je reste dix ans en prison pour gagner ne serait-ce qu’une journée de liberté avec mes enfants, cela en vaudra la peine ».
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Le maquis des Glières, Hte- savoie (74)   Dim 18 Nov - 18:10

arilou a écrit:
Superbe reportage comme d'habitude !!!

Merci beaucoup pour toutes ces infos et précisions.

Serge, je propose que tu sois nommé grand reporter de CLG Infos !!!

Plus sérieusement, ce récit est très intéressant et lorsque nous passerons, nous penserons à nous y arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Le maquis des Glières, Hte- savoie (74)   Dim 18 Nov - 18:10

Mc LOS a écrit:
Ca tombe bien en effet Jaumont Wink

Ton complément d'information tombe à pic, Merci.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Le maquis des Glières, Hte- savoie (74)   Dim 18 Nov - 18:11

mirabelle écoute a écrit:
merci Mac Los pour ce reportage, je suis allé au plateau des glières il y a très longtemps pendant les vacances d'été, et quand on est gosse, on ne s'imagine pas ce qu'ils ont vécus.
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Le maquis des Glières, Hte- savoie (74)   Dim 18 Nov - 18:11

gigi44 a écrit:
en voila un reportage qu'il est beau

c'est trés gentil à toi de nous emmener dans tes perégrinations savoyardes jsais pas pour les autres mais moi jsuis sure que je ne retiendrais pas tout mais dans tous les cas cela donne envie de se documenter un peu plus sur ces faits


passez le bonjour aux autres à ciney si vous y allez et aux belges de comines après
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Gliderpilot50
Admin


Messages : 11693
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Le maquis des Glières, Hte- savoie (74)   Dim 18 Nov - 18:11

Mc LOS a écrit:
ca sera fait dès demain Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://carentanlibertygroup.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le maquis des Glières, Hte- savoie (74)   Aujourd'hui à 19:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Le maquis des Glières, Hte- savoie (74)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le maquis des Glières, Hte- savoie (74)
» Forums en Ille-et-Vilaine et en Savoie !?
» aide sur la Haute-Savoie (74)
» Coquilles Saint Jacques à la Tomme de Savoie
» [résolu]Forum des marmottes de Savoie à Cran-Gevrier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARENTAN LIBERTY GROUP :: Divers Sujets :: Pour poster des sujets divers-
Sauter vers: